Réduction d’impôt Pinel : la nouveauté pour votre déclaration de revenus

Publié le 06/05/2021

Chaque printemps est synonyme de déclaration d’impôt sur le revenu. Pour les investisseurs immobiliers locatifs, ayant opté pour un dispositif donnant droit à une réduction d’impôt, c’est également l’occasion de s’assurer que tout est en ordre. Attention, cette année, le formulaire donnant droit à la réduction d’impôt Pinel est modifié.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Réduction d’impôt Pinel : la nouveauté pour votre déclaration de revenus

Dispositif Pinel : des obligations déclaratives et fiscales

Les contribuables doivent remplir un nouveau formulaire pour déclarer leur investissement Pinel.

Pour rappel, depuis le 1er septembre 2014, le dispositif Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12 %, 18 % ou 21 % du montant total d’un bien. Pour ce faire, certaines conditions doivent être respectées : le bien doit être loué pendant 6, 9 ou 12 ans à des locataires respectant les plafonds de ressources.

Les loyers sont également plafonnés et le logement doit être utilisé en tant que résidence principale. Le dispositif a été prorogé jusqu’au 31 décembre 2024 avec toutefois une baisse des avantages fiscaux à compter du 1er janvier 2023. Il est dédié aux investissements dans le neuf ou dans l’ancien sous conditions de travaux.

Outre ces obligations techniques, les investisseurs doivent se contraindre à des obligations déclaratives d’ordre fiscal.

Déclaration de l’investissement Pinel et de la durée de location : rien ne change en 2021

Pour déclarer un investissement locatif Pinel en ligne, il convient d’utiliser le formulaire 2042, uniquement la première année. L’année d’achèvement des travaux ou de l’acquisition impose également de remplir le formulaire spécifique n°2044-EB qui correspond à l’engagement de la durée de location. Ce formulaire devra donc être rempli dans le cadre de la déclaration de 2021 si l’investissement a été réalisé en 2020.

Attention, le formulaire 2044-EB doit de nouveau être rempli en cas de prolongation de l’engagement de durée initial. Autrement dit, après 6 ou 9 ans de location.

Les revenus fonciers doivent quant à eux être déclarés chaque année via le document 2044. Pour ce faire, il faut d’abord s’assurer que la case « Revenus fonciers Location non meublée » de la catégorie « Revenus et charges » est cochée. De même que la case « Investissements locatifs » de la section « Charges ». La cellule 4BA doit ensuite être utilisée pour renseigner les revenus fonciers de l’année qui précède celle de la déclaration.

Nouveau formulaire 2042 RICI pour les réductions d’impôt Pinel, Denormandie, Censi-Bouvard

Dans un souci de simplification, l’administration fiscale a décidé de centraliser toutes les déclarations relatives aux réductions et crédits d’impôts sur le seul formulaire 2042 RICI (2042 C auparavant). La rubrique 7 correspond à la réduction d’impôt Pinel. La première année, il convient de déclarer le montant de l’investissement. Ensuite, il faut simplement reporter le montant de la réduction d’impôt dans la section « report des investissements antérieurs ».

De nouvelles cases font par ailleurs leur apparition : 7RR (engagement de location initiale de 6 ans en métropole) et 7RS (outre-mer). Les contribuables qui arrivent à la fin de la durée initiale d’engagement de location en 2020, doivent impérativement cocher l’une de ces cases pour continuer à bénéficier de la réduction d’impôt Pinel.


Dernières Actualités

Taxe d’habitation : l’impôt sera supprimé pour tous en 2023

Publié le 26/01/2022

L’an prochain, la taxe d’habitation sur la résidence principale, sera définitivement supprimée pour l’ensemble des Français. Si 80 % des ménages sont déjà totalement exonérés, 20 % doivent encore payer une partie de la taxe en 2022. Dates à retenir, calcul, exceptions, voici ce qu’il faut savoir sur la taxe d’habitation en 2022.

La location de studios a toujours le vent en poupe

Publié le 21/01/2022

Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, les maisons avec jardin sont parmi les biens les plus recherchés. En 2021, pourtant, les petits espaces de type studios ou T1 sont largement représentés et connaissent même une hausse par rapport à 2020. Une tendance qui peut s’expliquer par un besoin de mobilité et davantage d’offres sur le marché locatif.

Covid et immobilier : 1 locataire sur 5 s’inquiète de ne pas pouvoir payer son loyer

Publié le 19/01/2022

Alors que l’actualité est toujours rythmée par l’épidémie de covid-19, les locataires sont de nouveau nombreux à craindre d’être confrontés à des impayés de loyers. C’est en tout cas ce que révèle un sondage SeLoger, réalisé fin 2021. De leur côté, les bailleurs, plutôt sereins, ont toutefois intérêt à se protéger contre les impayés, grâce, notamment, à la garantie VISALE.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière