Loi Pinel : les nouveaux plafonds 2021 sont en ligne

Publié le 26/02/2020

Tous les ans, les barèmes applicables aux dispositifs fiscaux d’aide à l’investissement locatif évoluent. Ces plafonds peuvent concerner les loyers ou les ressources des locataires qui ne doivent pas être dépassés dans le cadre d’investissements en Pinel, Besson, Robien, Scellier ou Duflot. Pour 2021, les barèmes sont désormais connus : les plafonds des loyers sont relevés de 0,69 % et ceux des ressources diminué de 0,23 % pour le Pinel et le Duflot.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Loi Pinel : les nouveaux plafonds 2021 sont en ligne

MIS À JOUR LE 14/04/2021

Pinel, Duflot, les plafonds révisés chaque 1er janvier

Entre autres conditions propres à chaque dispositif, les investisseurs immobiliers doivent respecter les montants de loyers et les ressources des locataires qui sont parfois imposés pour bénéficier d’allègements fiscaux.

Comme chaque année, l’administration fiscale vient de publier les nouveaux plafonds en vigueur cette année, notamment pour les plus récents dispositifs : Pinel et Duflot.

BOFIP – 07/02/2020 : « Ces plafonds de loyer et de ressources, qui diffèrent notamment selon le lieu de situation du logement et le dispositif d’incitation fiscale à l’investissement immobilier locatif concerné, sont révisés chaque année au 1er janvier ».

Plafond de loyer : la formule de calcul qui minore les grandes surfaces

Pour déterminer les plafonds des loyers que les propriétaires-bailleurs ne peuvent pas dépasser, le fisc se base sur l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL). Sont également pris en compte la surface du logement et sa situation géographique. Ainsi en 2021, les barèmes des loyers sont relevés de 0,69 % par rapport à l’an dernier.

En pratique, cela donne un loyer maximal de 17,55 €/m² en zone Abis, 13,04 €/m² en zone A, 10,51 €/m² en zone B1 et 9,13 €/m² en zones B2 et C.

Pour connaître le montant exact du loyer à ne pas dépasser, il faut appliquer la formule suivante : 0,7+19/surface. Une méthode qui applique naturellement une majoration aux logements de moins de 63 m².

Les plafonds de loyer 2021 pour les dispositifs Pinel, Duflot et Denormandie Métropole

Zone
A bisAB1B2 et C
17.55 €13.04 €10.51 €9.13 €

Les plafonds de ressources des locataires sont revalorisés en fonction de l’inflation

En ce qui concerne les ressources des locataires, elles sont, elles aussi, plafonnées dans la plupart des dispositifs de défiscalisation immobilière. En d’autres termes, pour espérer bénéficier d’avantages fiscaux, les propriétaires-bailleurs s’engagent à proposer leur bien à des ménages modestes voire très modestes, ce parfois pendant une période donnée.

Les plafonds de ressources des locataires sont révisés tous les ans en fonction de l’inflation. En 2021, ce revenu de référence a diminué de 0,23 % par rapport à l’an dernier. Les plafonds dépendent de la zone géographique où se situe le bien et de la composition du foyer. A noter que pour sélectionner son locataire, le bailleur doit prendre en compte les revenus de l’année N-2, soit 2019 pour l’année 2021.

Les plafonds de ressources 2021 pour les dispositifs Pinel, Duflot et Denormandie Métropole

Composition du foyer fiscalZone
A bisAB1B2 et C
Personne seule38 377 €38 377 €31 280 €28 152 €
Couple57 357 €57 357 €41 772 €37 594 €
Personne seule ou couple ayant une personne à charge75 188 €68 946 €50 233 €45 210 €
Personne seule ou couple ayant deux personnes à charge89 769 €82 586 €60 643 €54 579 €
Personne seule ou couple ayant trois personnes à charge106 807 €97 766 €71 340 €64 206 €
Personne seule ou couple ayant quatre personnes à charge120 186 €110 017 €80 399 €72 359 €
Majoration par personne à charge à partir de la cinquième+13 390 €+12 258 €+8 969 €+8 070 €


Dernières Actualités

Éco-PTZ : vers une prolongation du dispositif ?

Publié le 24/06/2021

Alors que l’éco-prêt à taux zéro doit prendre fin au 31 décembre 2021, la députée Bénédicte Peyrol, suggère qu’il soit à la place amélioré et prorogé. Une suggestion faite dans le cadre de l’évaluation du budget 2021. Dans son format actuel, l’éco-PTZ a connu une baisse de près de 73 % des demandes entre ses débuts en 2009 et l’année 2018, avant de trouver un second souffle en 2019.

Charges de copropriété : quelle évolution avec le Covid-19 ?

Publié le 22/06/2021

Alors qu’on aurait pu s’attendre à une hausse des charges de copropriété du fait de la pandémie, c’est un tout autre bilan que dresse l’Association des responsables de copropriété (ARC) pour l’année 2020. En moyenne, les charges auraient reculé d’environ 2 % sur un an, du jamais-vu depuis 2014. Une tendance qui trouve sa source dans la douceur de l’hiver, mais qui ne concerne pas tous les postes de dépenses.

Litiges immobiliers : de bonnes affaires en perspective

Publié le 17/06/2021

Avec la crise sanitaire, les biens immobiliers litigieux tendent à se multiplier sur le marché. Il peut s’agir par exemple d’une vente consécutive à une séparation ou à un divorce, d’une vente successorale difficile, d’un squat, ou encore d’un logement déjà loué pour lequel le locataire en place ne paie pas son loyer. Si cela peut occasionner des tourments pour les propriétaires, les biens litigieux peuvent également être synonymes de bonnes affaires. À condition d’éviter les pièges.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière