Loi Pinel : la zone B2 exclue du dispositif en 2019

Publié le 25/01/2019

Investir en Pinel dans les zones les plus rurales ? Ce ne sera bientôt plus possible. Même si elle a pu bénéficier d’une année de répit, la zone B2 sera en effet exclue du dispositif de défiscalisation à la fin du mois, au même titre que la zone C. Pour certains professionnels de la construction en région comme en Bretagne par exemple, il s’agit d’une mauvaise nouvelle qui pourrait freiner le dynamisme immobilier.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Loi Pinel : la zone B2 exclue du dispositif en 2019

Zone B2 : plus que quelques jours pour investir en Pinel

La loi de finances 2018 l’avait annoncé, celle de 2019 l’a confirmé. La zone B2 ne sera plus éligible au dispositif Pinel après le 31 janvier 2019. Cette zone géographique constituée de petites et moyennes communes souvent éloignées des grandes agglomérations est, en effet,considérée comme détendue. Autrement dit, il y a suffisamment de logements par rapport à la demande. On y trouve des villes comme Angers, Angoulême, Bourg-en-Bresse, Brive-la-Gaillarde, Dax, Narbonne, Niort, Quiberon, Quimper, Rodez, Saint-Émilion, Saintes, Trouville-sur-Mer, Vannes ou encore Vichy.

À l’automne 2017, Jacques Mézard et Julien Denormandie avaientt voté le recentrage du dispositif de défiscalisation Pinel sur les zones tendues, A, Abis et B1, préférant optimiser l’effort de construction en le concentrant dans les villes connaissant une pénurie de logements. Mais face à la pression des professionnels de l’immobilier, le Gouvernement avait consenti à retarder l’exclusion de la zone B2 d’une année.

fin-zone-b2

Un coup dur pour le dynamisme de nombreuses villes moyennes

À compter du 1er février 2019, seules les communes situées dans les zones A, Abis et B1 pourront prétendre au dispositif Pinel. Il s’agit de Paris et de 29 villes situées aux alentours, d’une autre partie de l’Île-de-France, de la Côte d’Azur, des agglomérations de Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, des grandes villes françaises de plus de 250 000 habitants ainsi que des zones géographiques prisées où le prix des logements est généralement élevé à l’image de Bayonne, Saint-Malo, la Rochelle, Annecy ou encore Chambéry.

À Brest, 30 % des constructions sont issues du dispositif Pinel. Une loi à l’origine de 1500 nouveaux logements en 2017 et 1230 en 2018 qui contribue à faire venir 800 nouveaux habitants chaque année.

Pour les collectivités locales, mais aussi les professionnels de l’immobilier exerçant en zone B2, cette mesure n’est pas une bonne nouvelle. Jusqu’à présent, la loi Pinel a permis de booster le secteur de la construction, la plupart des logements neufs sont d’ailleurs intimement liés au dispositif de défiscalisation, comme c’est le cas à Brest par exemple. Qui plus est, l’apport de nouveaux logements dans une commune a souvent un impact positif sur l’économie locale et l’emploi. De nombreux édiles redoutent ainsi que l’arrêt du dispositif ne vienne freiner le développement de leur commune et contribue, dans le pire des cas à un exode rural.


Dernières Actualités

Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

BTP : le Gouvernement souhaite une reprise des chantiers à 100% avant la fin du mois

Publié le 22/05/2020

Après deux mois d’arrêt total, les gros chantiers du bâtiment, mais également les rénovations des particuliers, peinent à reprendre. À l’issue du confinement, on estime d’ailleurs qu’à peine plus de la moitié d’entre eux a repris son activité. En cause, les risques sanitaires et les mesures imposées, mais également les litiges financiers liés aux surcoûts et aux nombreux retards. Pour l’exécutif, l’activité doit reprendre en totalité avant la fin du mois.

Location meublée : le régime fiscal a évolué

Publié le 20/05/2020

Une nouveauté adoptée dans le cadre de la loi de finances pour 2020 permet de passer automatiquement du statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) à celui de loueur en meublé professionnel (LMP) lorsque les plafonds sont atteints. Si l’absence de déclaration est a priori une bonne nouvelle, elle n’est pas sans conséquences pour les investisseurs concernés, notamment en cas de revente.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière