Investissement locatif : plus d’un achat sur quatre en 2019

Publié le 17/01/2020

Avec des taux très bas en 2019, la production de crédit immobilier a bondi. Quant aux investissements locatifs, ils ont suivi la même tendance et ont séduit plus d’un acquéreur sur quatre l’an dernier. En 2020, les Français devraient être encore nombreux à acheter un bien immobilier pour le louer, quitte à profiter des dispositifs comme le Pinel et le Denormandie qui permettent de bénéficier de réductions d’impôt.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Investissement locatif : plus d’un achat sur quatre en 2019

27 % d’investissements locatifs dans l’ancien en 2019

En octobre 2019, les meilleurs profils emprunteurs ont pu accéder à la propriété grâce à des taux à 0,52 % sur 15 ans et 0,66 % sur 20 ans. Quant aux taux moyens, ils s’affichaient à 0,9 % sur 15 ans et 1,10 % sur 20 ans sur la même période. Une situation exceptionnelle qui a permis à de nombreux ménages et notamment à des ménages modestes ou des primo-accédants d’acheter leur résidence principale ou d’ d’investir dans l’immobilier locatif.

Les Français ont, en effet, été nombreux à accéder à la propriété ou à mener une renégociation de leur crédit immobilier. Quant aux investisseurs locatifs, ils ont représenté l’an dernier plus d’un acheteur sur quatre dans l’ancien, soit 27 %. Sur un an, cela représente 25,3 % d’augmentation.

11 000 euros

A l’automne 2019, un crédit de 200 000 sur 20 ans coûtait près de 11 000 euros de moins que durant l’automne 2018.

Le marché de l’immobilier locatif porté par les jeunes primo-accédants, les employés et les ouvriers

L’année 2019 a également vu les prix de l’immobilier continuer leur ascension. À Paris, par exemple, le seuil symbolique des 10 000 € le mètre carré a été atteint et même dépassé dans certains arrondissements. Malgré cela, de nombreux ménages ont franchi le cap de l’investissement immobilier grâce aux taux bas et aux conditions de financement des plus favorables. Ainsi, dans la capitale, 31 % des acquisitions étaient dédiées à un investissement locatif l’an dernier. Si les jeunes et les primo-accédants ont pour beaucoup dynamisé le marché, les employés et les ouvriers représentent plus d’un quart de ces investisseurs.

Investissement locatif : quelle tendance en 2020 ?

L’engouement pour l’investissement locatif étant corrélé aux taux d’intérêt des crédits immobiliers et au prix du foncier, il est difficile de déterminer la tendance pour 2020. Cependant, après de légères hausses des taux constatées en fin d’année, qui sont plutôt fréquentes à cette période, les conditions de financement demeurent favorables en ce début d’année. Quant aux prix de l’immobilier, les spécialistes prévoient une hausse continue dans les mois à venir, de l’ordre de 2 à 3 % sur l’ensemble du territoire et de 5 à 6 % à Paris.

Pour réussir son investissement locatif en 2020, mieux vaut donc demander conseil à un courtier et pourquoi pas se tourner vers un dispositif de défiscalisation tel que la loi Pinel, la loi Denormandie ou la loi Malraux.


Dernières Actualités

Investissement locatif : la colocation meublée ne présente-t-elle que des avantages ?

Publié le 21/02/2020

Rentabiliser au maximum son investissement tout en réduisant sa fiscalité, tel est le souhait de tous les investisseurs immobiliers. Pour ce faire, la tendance consiste à recourir à la colocation meublée, une combinaison qui permet d’assurer un rendement jusqu’à 15 % supérieur à celui d’une location classique. Attention toutefois, si les atouts sont nombreux, la colocation meublée nécessite des capacités de gestion quotidienne et minutieuse.

Logements vacants : le plan du Gouvernement pour inciter les propriétaires à louer

Publié le 17/02/2020

Alors que dans certaines villes, trouver un logement est synonyme de parcours du combattant, le nombre de logements vacants est quant à lui en perpétuelle hausse depuis quelques années. Un constat alarmant qui a conduit le Gouvernement à lancer un plan national destiné à inciter les propriétaires d’un logement vide à le proposer à la location. Dans le cas contraire, les pouvoirs publics évoquent à demi-mot la réquisition ou les mesures fiscales incitatives.

Construction : du bois, de la paille et du chanvre dans les futurs grands projets publics

Publié le 14/02/2020

Dans trente ans, sept habitants sur dix vivront en ville. Dans ce contexte et, parce que les enjeux climatiques sont de taille, le ministère de la Ville et du logement a présenté son plan « ville durable » qui vise à repenser les règles d’urbanisme. Parmi les nouvelles mesures, la moitié des grands projets publics d’aménagement construits d’ici à 2022 devront comporter des matériaux biosourcés comme le chanvre et la paille, ainsi que du bois.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière