Investissement locatif : plus d’un achat sur quatre en 2019

Publié le 17/01/2020

Avec des taux très bas en 2019, la production de crédit immobilier a bondi. Quant aux investissements locatifs, ils ont suivi la même tendance et ont séduit plus d’un acquéreur sur quatre l’an dernier. En 2020, les Français devraient être encore nombreux à acheter un bien immobilier pour le louer, quitte à profiter des dispositifs comme le Pinel et le Denormandie qui permettent de bénéficier de réductions d’impôt.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Investissement locatif : plus d’un achat sur quatre en 2019

27 % d’investissements locatifs dans l’ancien en 2019

En octobre 2019, les meilleurs profils emprunteurs ont pu accéder à la propriété grâce à des taux à 0,52 % sur 15 ans et 0,66 % sur 20 ans. Quant aux taux moyens, ils s’affichaient à 0,9 % sur 15 ans et 1,10 % sur 20 ans sur la même période. Une situation exceptionnelle qui a permis à de nombreux ménages et notamment à des ménages modestes ou des primo-accédants d’acheter leur résidence principale ou d’ d’investir dans l’immobilier locatif.

Les Français ont, en effet, été nombreux à accéder à la propriété ou à mener une renégociation de leur crédit immobilier. Quant aux investisseurs locatifs, ils ont représenté l’an dernier plus d’un acheteur sur quatre dans l’ancien, soit 27 %. Sur un an, cela représente 25,3 % d’augmentation.

11 000 euros

A l’automne 2019, un crédit de 200 000 sur 20 ans coûtait près de 11 000 euros de moins que durant l’automne 2018.

Le marché de l’immobilier locatif porté par les jeunes primo-accédants, les employés et les ouvriers

L’année 2019 a également vu les prix de l’immobilier continuer leur ascension. À Paris, par exemple, le seuil symbolique des 10 000 € le mètre carré a été atteint et même dépassé dans certains arrondissements. Malgré cela, de nombreux ménages ont franchi le cap de l’investissement immobilier grâce aux taux bas et aux conditions de financement des plus favorables. Ainsi, dans la capitale, 31 % des acquisitions étaient dédiées à un investissement locatif l’an dernier. Si les jeunes et les primo-accédants ont pour beaucoup dynamisé le marché, les employés et les ouvriers représentent plus d’un quart de ces investisseurs.

Investissement locatif : quelle tendance en 2020 ?

L’engouement pour l’investissement locatif étant corrélé aux taux d’intérêt des crédits immobiliers et au prix du foncier, il est difficile de déterminer la tendance pour 2020. Cependant, après de légères hausses des taux constatées en fin d’année, qui sont plutôt fréquentes à cette période, les conditions de financement demeurent favorables en ce début d’année. Quant aux prix de l’immobilier, les spécialistes prévoient une hausse continue dans les mois à venir, de l’ordre de 2 à 3 % sur l’ensemble du territoire et de 5 à 6 % à Paris.

Pour réussir son investissement locatif en 2020, mieux vaut donc demander conseil à un courtier et pourquoi pas se tourner vers un dispositif de défiscalisation tel que la loi Pinel, la loi Denormandie ou la loi Malraux.


Dernières Actualités

Épidémie de coronavirus : peut-on reporter le paiement des charges ou des travaux de copropriété ?

Publié le 03/04/2020

Travaux de copropriété à l’arrêt : les copropriétaires s’interrogent Chaque année, de nombreuses copropriétés votent des travaux lors des assemblées générales. Ravalement de façade, rénovation de la toiture, réfection des parties communes, de la cage d’escalier, installation d’un nouvel ascenseur, sont autant de postes de dépenses que doivent régler les copropriétaires en fonction de la…

Copropriétés et coronavirus : les mandats des syndics vont être prolongés

Publié le 01/04/2020

En copropriété, le mandat d’un syndic est obligatoire pour une durée maximale de trois ans. Or, alors que la France est confinée, les assemblées générales doivent être reportées. Afin d’accompagner les copropriétés dont les syndics voient leur mandat prendre fin en cette période de crise, le gouvernement a prorogé exceptionnellement les contrats.

Impôts sur le revenu 2020 : ce qu’il faut savoir !

Publié le 30/03/2020

Malgré l’entrée en vigueur du prélèvement à la source (PAS), de nombreux contribuables français devront, cette année encore, remplir et envoyer au fisc leur déclaration d’impôt avant la date limite. Une fois n’est pas coutume, le calendrier fiscal est connu depuis début février, il inclut la baisse de l’impôt sur le revenu pour environ 40 % des foyers fiscaux. Mais avec la crise liée au coronavirus, le Gouvernement n’exclut pas quelques ajustements.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière