Investissement locatif : plus d’un achat sur quatre en 2019

Publié le 17/01/2020

Avec des taux très bas en 2019, la production de crédit immobilier a bondi. Quant aux investissements locatifs, ils ont suivi la même tendance et ont séduit plus d’un acquéreur sur quatre l’an dernier. En 2020, les Français devraient être encore nombreux à acheter un bien immobilier pour le louer, quitte à profiter des dispositifs comme le Pinel et le Denormandie qui permettent de bénéficier de réductions d’impôt.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Investissement locatif : plus d’un achat sur quatre en 2019

27 % d’investissements locatifs dans l’ancien en 2019

En octobre 2019, les meilleurs profils emprunteurs ont pu accéder à la propriété grâce à des taux à 0,52 % sur 15 ans et 0,66 % sur 20 ans. Quant aux taux moyens, ils s’affichaient à 0,9 % sur 15 ans et 1,10 % sur 20 ans sur la même période. Une situation exceptionnelle qui a permis à de nombreux ménages et notamment à des ménages modestes ou des primo-accédants d’acheter leur résidence principale ou d’ d’investir dans l’immobilier locatif.

Les Français ont, en effet, été nombreux à accéder à la propriété ou à mener une renégociation de leur crédit immobilier. Quant aux investisseurs locatifs, ils ont représenté l’an dernier plus d’un acheteur sur quatre dans l’ancien, soit 27 %. Sur un an, cela représente 25,3 % d’augmentation.

11 000 euros

A l’automne 2019, un crédit de 200 000 sur 20 ans coûtait près de 11 000 euros de moins que durant l’automne 2018.

Le marché de l’immobilier locatif porté par les jeunes primo-accédants, les employés et les ouvriers

L’année 2019 a également vu les prix de l’immobilier continuer leur ascension. À Paris, par exemple, le seuil symbolique des 10 000 € le mètre carré a été atteint et même dépassé dans certains arrondissements. Malgré cela, de nombreux ménages ont franchi le cap de l’investissement immobilier grâce aux taux bas et aux conditions de financement des plus favorables. Ainsi, dans la capitale, 31 % des acquisitions étaient dédiées à un investissement locatif l’an dernier. Si les jeunes et les primo-accédants ont pour beaucoup dynamisé le marché, les employés et les ouvriers représentent plus d’un quart de ces investisseurs.

Investissement locatif : quelle tendance en 2020 ?

L’engouement pour l’investissement locatif étant corrélé aux taux d’intérêt des crédits immobiliers et au prix du foncier, il est difficile de déterminer la tendance pour 2020. Cependant, après de légères hausses des taux constatées en fin d’année, qui sont plutôt fréquentes à cette période, les conditions de financement demeurent favorables en ce début d’année. Quant aux prix de l’immobilier, les spécialistes prévoient une hausse continue dans les mois à venir, de l’ordre de 2 à 3 % sur l’ensemble du territoire et de 5 à 6 % à Paris.

Pour réussir son investissement locatif en 2020, mieux vaut donc demander conseil à un courtier et pourquoi pas se tourner vers un dispositif de défiscalisation tel que la loi Pinel, la loi Denormandie ou la loi Malraux.


Dernières Actualités

Convention citoyenne : le malus contre les passoires thermiques est relancé

Publié le 01/07/2020

Evoqué en 2017 par le ministre de la transition écologique et solidaire de l’époque, Nicolas Hulot, puis abandonné en 2018, le malus pour contraindre les propriétaires à rénover leur logement fait son retour. Le projet de loi s’inscrit dans le cadre de la Convention citoyenne pour le climat. S’il est adopté, il pourrait empêcher les propriétaires de passoires thermiques de réévaluer les loyers, ce dès 2021.

Charges de copropriété : hausse de 2% en 2019

Publié le 29/06/2020

L’an dernier, les charges de copropriété ont poursuivi leur hausse. En 2019, elles s’affichent à +2%, ce qui est inférieur à l’année passée mais reste deux fois supérieur au rythme de l’inflation. Si le chauffage a coûté moins cher aux copropriétaires, c’est en revanche l’assurance et les frais de gestion des syndics qui ont le plus pesé dans la balance

Louer sa résidence principale cet été : mode d’emploi

Publié le 26/06/2020

À l’approche des grandes vacances, les Français sont nombreux à choisir leur location pour l’été. Invités à rester dans l’Hexagone, cette année, quelques semaines seulement après la fin du confinement, les vacanciers se tournent donc vers des destinations locales. La Dordogne, la Bretagne et le Bassin d’Arcachon sont parmi les plus recherchées. Dans ce contexte, comment louer sa résidence principale à des touristes tout en respectant les règles. Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière