L’investissement locatif à Bordeaux en 2021

Publié le 15/07/2021

Alors que Bordeaux figure parmi les villes françaises les plus chères, elle est aussi l’une des plus attractives notamment grâce à la qualité de vie qu’elle procure, proche de l’océan Atlantique. Des disparités existent cependant entre les quartiers. Bien que le centre-ville devienne inaccessible, d’autres apparaissent comme des lieux privilégiés pour investir. Malgré la crise, la demande locative reste présente et les perspectives pour la ville, favorables. Faisons le point.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. L’investissement locatif à Bordeaux en 2021

La demande locative toujours forte malgré la crise

Même si certains étudiants ont quitté la ville pendant la crise sanitaire, la demande locative reste forte à Bordeaux.

Bordeaux tire son dynamisme du nombre important d’étudiants qui choisissent la ville pour sa proximité avec la côte et son climat favorable. Les écoles supérieures et les moyens de transports performants qu’offre la métropole sont également des critères de choix. Or, avec la crise sanitaire et les cours en distanciel, la plupart sont retournés dans leur famille. Néanmoins, selon l’agence Sporting, spécialiste du secteur bordelais, la demande locative n’en a pas réellement pâti. Bien qu’à la suite du second confinement, une période d’accalmie se soit dessinée, le secteur est très vite reparti.

Il n’en reste pas moins qu’avec les nouvelles pratiques révélées par la crise, la demande des locataires a évolué. Les familles se tournent de plus en plus vers les maisons avec un espace extérieur et de nombreux ménages privilégient une pièce supplémentaire pour le télétravail. Cependant, dans les quartiers très prisés par les étudiants, les petites surfaces et studios sont convoités.

Des quartiers en pleine expansion et des prix à la baisse

Depuis 10 ans, les prix du marché immobilier bordelais ont augmenté de 40 %. Une hausse d’une importance capitale due entre autres à la mise en place du tramway et de la ligne LGV Paris-Bordeaux. Néanmoins, au premier semestre 2021, les prix semblent retrouver un certain équilibre et stagner autour de 4 414 € le m² dans l’ancien. C’est une moyenne puisqu’ils peuvent monter jusqu’à 8 000 €/m² dans le cœur historique qui est devenu inaccessible et n’attire plus les investisseurs. Ils se tournent à présent vers des quartiers périphériques où l’achat est plus attractif et le rendement meilleur.

Le quartier des Chartrons au nord de Bordeaux propose, par exemple, des prix pouvant avoisiner les 3 000 € le m² même si le prix moyen reste de 5 000 €. Abordables, ils permettent d’investir aisément dans ce quartier à la fois chic et calme, prisé par les familles bordelaises. Pour un budget un peu moins conséquent, il est possible de choisir le quartier Saint-Michel. Jeune et dynamique, il accueille quant à lui les étudiants et les jeunes cadres. Dans le top 3 des quartiers où investir, figure également le quartier Saint-Pierre. Plus cher que les premiers, il permet néanmoins d’éviter la vacance locative, frein indéniable pour l’investissement, tant il est apprécié des locataires. Les quartiers bordant le centre comme Mériadeck, Saint-Seurin et Fondaudège représentent, eux aussi une bonne alternative.

Dispositif Pinel à Bordeaux

L’immobilier neuf à Bordeaux retrouve son dynamisme grâce aux constructions de nombreux immeubles intervenues ces dernières années. Éligibles à la loi Pinel, ils permettent aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt sur la période d’engagement locatif choisie. Ils doivent néanmoins répondre à certaines conditions et notamment respecter les plafonds de loyers en vigueur. À Bordeaux, il est de 10,51 €/m² puisque la ville se situe en zone B1.

Pour la sélection du logement neuf dans lequel investir en Pinel, le choix de l’emplacement est primordial pour éviter la vacance locative. Par ailleurs, en fonction du quartier que vous convoitez, veillez à vous tourner vers un appartement répondant aux attentes des locataires dans ce secteur. Par exemple, privilégiez les petites surfaces dans le quartier Saint-Michel, les grands volumes et la proximité des écoles pour le quartier des Chartrons.

Pour le second semestre, le retour des étudiants suscitera une nouvelle vague de demandes, bénéfique pour le marché. D’autre part, les taux bas des crédits immobiliers semblent perdurer, un avantage supplémentaire pour les investisseurs. Alors n’attendez plus pour acquérir et louer un bien immobilier à Bordeaux où le contexte est favorable en 2021.


Dernières Actualités

Taxe d’habitation : l’impôt sera supprimé pour tous en 2023

Publié le 26/01/2022

L’an prochain, la taxe d’habitation sur la résidence principale, sera définitivement supprimée pour l’ensemble des Français. Si 80 % des ménages sont déjà totalement exonérés, 20 % doivent encore payer une partie de la taxe en 2022. Dates à retenir, calcul, exceptions, voici ce qu’il faut savoir sur la taxe d’habitation en 2022.

La location de studios a toujours le vent en poupe

Publié le 21/01/2022

Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, les maisons avec jardin sont parmi les biens les plus recherchés. En 2021, pourtant, les petits espaces de type studios ou T1 sont largement représentés et connaissent même une hausse par rapport à 2020. Une tendance qui peut s’expliquer par un besoin de mobilité et davantage d’offres sur le marché locatif.

Covid et immobilier : 1 locataire sur 5 s’inquiète de ne pas pouvoir payer son loyer

Publié le 19/01/2022

Alors que l’actualité est toujours rythmée par l’épidémie de covid-19, les locataires sont de nouveau nombreux à craindre d’être confrontés à des impayés de loyers. C’est en tout cas ce que révèle un sondage SeLoger, réalisé fin 2021. De leur côté, les bailleurs, plutôt sereins, ont toutefois intérêt à se protéger contre les impayés, grâce, notamment, à la garantie VISALE.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière