Il est possible d’investir dans un bien immobilier ancien grâce au dispositif Pinel ancien. Les locataires ainsi que les propriétaires sont soumis aux même plafonds de ressources et de loyers que pour un logement neuf. La principale différence réside dans les conditions d’éligibilité du bien.

Quel sera le montant de votre réduction d’impôt ?

Pour le découvrir, il suffit de réaliser une simulation Pinel personnalisée, gratuite et sans engagement.

Les avantages d’investir dans un bien Pinel ancien

Que vous souhaitiez investir dans un bien immobilier ancien ou dans un local afin de le transformer en habitation décente, le dispositif Pinel ancien vous offre les mêmes avantages que lors d’un investissement dans le neuf.
Vous pouvez ainsi envisager de vous constituer un patrimoine immobilier, tout en bénéficiant d’une réduction d’impôt plus ou moins importante en fonction de la durée de location de votre bien. Celle-ci peut être de 6, 9 ou 12 ans, ce qui vous permettra de défiscaliser à hauteur de 12, 18 ou 21 % du montant de votre investissement.

21 %
C’est la réduction d’impôt maximale dont peut bénéficier un acheteur en loi Pinel ancien.
  • Accéder à la propriété sans apport
  • Percevoir des loyers et une réduction d’impôt
  • Obtenir des revenus supplémentaires et anticiper sa retraite
  • Bénéficier du cachet et du charme des biens anciens
  • Emplacement idéal et prisé (centre-ville, proximité des commerces, réseau de transport)

Conditions d’éligibilité

Le bâtiment concerné par l’investissement immobilier locatif peut être un logement dans un état de vétusté avancée, ou bien un local commercial ou un entrepôt. Ce bien immobilier doit cependant faire l’objet de travaux de rénovation ou de transformation afin de devenir habitable.

Le logement

Pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt accordée par le dispositif Pinel ancien, le bien immobilier acquis doit correspondre à plusieurs caractéristiques :
pinel ancien rénovation

Il est important que le bien respecte l’intégralité des critères de décence et de performance technique une fois les travaux achevés. Afin d’obtenir la validation nécessaire, un expert indépendant doit diagnostiquer le logement acquis avant et après rénovation. Ses observations doivent être répertoriées dans le modèle d’attestation de l’état descriptif du logement avant et après travaux, fourni par le service des impôts.

L’investissement

Le bien immobilier n’est pas le seul à être soumis à des conditions d’éligibilité. En effet, le placement en lui même doit se conformer à certains critères :

Pour rappel, le dispositif Pinel a été prolongé jusqu’à la fin de l’année 2021, dans une version recentrée autour des zones A, A bis et B1.

Estimez votre réduction d’impôt

Réalisez une simulation Pinel et découvrez en moins 30 secondes le montant de votre économie d’impôt. Estimation gratuite et sans engagement.

Pourquoi investir avec le dispositif Pinel ancien ?

L’intérêt principal de ce type d’investissement locatif est de se constituer un patrimoine immobilier pérenne tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Ce dispositif de défiscalisation permet d’augmenter l’offre de logements rénovés sur le marché et ainsi de répondre à la forte demande locative. Des perspectives intéressantes pour les investisseurs en Pinel ancien qui profitent de nombreux avantages supplémentaires :

Réussir son investissement étape par étape

Pour tout investissement immobilier, l’emplacement du bien est une caractéristique essentielle à prendre en compte. Celui-ci déterminera en grande partie la réussite de votre placement locatif.
Une fois ce facteur pris en compte, vous pourrez engager les différentes étapes essentielles de votre projet :

  1. Renseignez-vous et définissez vos objectifs
  2. Effectuez une simulation afin de visualiser votre projet
  3. Prenez contact avec un conseiller en gestion de patrimoine

Calculer son avantage fiscal Pinel ancien

Afin de pouvoir déterminer si un tel investissement est rentable, il est nécessaire de connaître la base de calcul de votre réduction d’impôt. Celle-ci prend en compte le prix d’achat du bien, les frais liés à son acquisition, le coût des travaux, ainsi que les honoraires de l’architecte.
Il faut également noter que certains travaux de rénovation nécessaires ne sont pas compris dans la réduction d’impôt Pinel, mais sont imputables sur les revenus fonciers dans la limite de 10 700 €/an.
Par exemple, pour un bien immobilier acheté 230 000 € qui nécessite environ 20 000 € de travaux déductibles des revenus fonciers, l’investisseur bénéficiera d’une réduction d’impôt Pinel basée sur 210 000 €.