Location meublée : faut-il assurer les meubles ?

Publié le 09/04/2021

Exception faite des propriétaires qui louent un logement situé en copropriété, les bailleurs n’ont pas d’obligation de s’assurer dans le cadre d’une mise en location. Cependant, il peut être intéressant de se protéger contre les sinistres ou les actes de vandalisme, en particulier si le logement est loué meublé. Quant au locataire, il doit impérativement souscrire une assurance habitation. Faisons le point.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Location meublée : faut-il assurer les meubles ?

Assurer ses meubles pour pouvoir relouer rapidement après un sinistre

Conformément à la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) du 26 mars 2014, chaque copropriétaire doit s’assurer contre les risques liés à la responsabilité civile, qu’il soit occupant ou bailleur. C’est le seul cas où le propriétaire-bailleur doit répondre à une obligation de s’assurer. Pour louer un bien, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, en zone tendue ou détendue, l’assurance du propriétaire-bailleur n’est, en effet, pas requise.

Cependant et même si les investissements locatifs sont souvent des opérations rentables pour se constituer un patrimoine (voir les lois de défiscalisation immobilière), percevoir des revenus complémentaires ou préparer sa retraite, il existe toujours un risque de sinistres, de dégradations et de vandalisme qui peut occasionner des dépenses importantes et des travaux de rénovation.

Dès lors, il peut être pertinent d’assurer son mobilier dans le cadre d’une location meublée. Pour ce faire, il est impératif de conserver toutes les factures d’achat afin d’être indemnisé rapidement en cas de casse ou d’endommagement. Le remplacement des meubles permet ainsi de pouvoir relouer le logement dans les meilleurs délais et de limiter la vacance locative et donc le manque à gagner.

L’assurance habitation PNO : une assurance modulable conçue pour les propriétaires-bailleurs

La loi Alur oblige également les locataires à souscrire une assurance habitation, y compris si le bien est loué meublé. Celle-ci doit porter à minima sur le risque de responsabilité civile et sur le risque locatif. Cependant, la loi n’impose pas aux locataires d’assurer les meubles du logement qu’ils habitent.

Une solution s’offre alors aux propriétaires : l’assurance habitation Propriétaire Non-Occupant (assurance habitation PNO). Selon les attentes du bailleur, la nature du bien, son adresse, sa surface et le type de location (nue ou meublée), l’assureur propose une couverture, particulièrement adaptée aux propriétaires de locations et notamment de locations meublées.

Non-obligatoire, l’assurance habitation PNO offre les mêmes garanties que l’assurance habitation classique et que l’assurance multirisque. En plus du mobilier, elle couvre tous les sinistres, que le locataire soit responsable ou victime.

Les avantages d’une telle assurance sont qu’elle est modulable pour s’adapter au mieux aux attentes et à la situation du bailleur. En outre, elle vient en complément de l’assurance obligatoire du locataire et permet donc de couvrir une liste exhaustive de risques.


Dernières Actualités

Logements vacants : l’Etat souhaite aider les villes à les identifier

Publié le 13/05/2021

Les logements vacants représentent actuellement plus de 8 % du parc immobilier privé selon l’Insee. Alors que dans certaines villes, trouver un logement est synonyme de parcours du combattant, l’État vient de dévoiler son plan pour aider les collectivités sélectionnées à repérer ces logements vides et à les remettre sur le marché. Décryptage.

Adoption de la loi climat : quels changements à prévoir pour les logements français ?

Publié le 11/05/2021

À l’issue d’un débat de 110 heures, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi climat qui doit ensuite être soumis au Sénat courant juin. Cette loi, qui reprend certaines des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, va imposer de nombreux changements et rénovations dans les logements des Français. Faisons le point.

Réduction d’impôt Pinel : la nouveauté pour votre déclaration de revenus

Publié le 06/05/2021

Chaque printemps est synonyme de déclaration d’impôt sur le revenu. Pour les investisseurs immobiliers locatifs, ayant opté pour un dispositif donnant droit à une réduction d’impôt, c’est également l’occasion de s’assurer que tout est en ordre. Attention, cette année, le formulaire donnant droit à la réduction d’impôt Pinel est modifié.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière