RE2020 : qu’est-ce qui change pour l’immobilier ?

Publié le 13/07/2021

La RE2020 (pour réglementation environnementale 2020) entrera en vigueur le 1er janvier 2022. À partir de cette date, les constructeurs devront se conformer aux nouvelles exigences de cette norme qui remplace la RT2012 jusqu’alors. Cette réglementation doit remplir trois objectifs : sobriété énergétique, baisse de l’impact carbone et confort d’été. Quelles conséquences pour les maisons neuves et pour le marché ? Faisons le point.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. RE2020 : qu’est-ce qui change pour l’immobilier ?

Vers une augmentation des prix du neuf jusqu’à 12 % ?

Toutes les maisons neuves construites à compter du 1er janvier 2022 devront respecter les exigences de la nouvelle réglementation thermique, la RE2020. Plusieurs enjeux sont à la clé, environnementaux bien sûr, mais aussi pour le confort des futurs habitants. Les modes et matériaux de construction devraient ainsi permettre de réduire progressivement de 30 à 40 % les émissions de CO² des bâtiments. De même, les factures énergétiques devraient baisser grâce à une meilleure isolation. En revanche, le coût de la construction devrait quant à lui augmenter.

Dans son dossier de presse publié le 18 février dernier, le ministère de la Transition écologique annonce des hausses de prix qui devraient toutefois être relativement faibles. Pour les professionnels du bâtiment, qui ne partagent pas ces projections, l’augmentation pourrait plutôt atteindre 5 à 12 %. Des surcoûts dus en premier lieu aux nouveaux matériaux de construction ainsi qu’aux nouvelles solutions énergétiques déployées.

www.ecologie.gouv.fr – 18/02/21 : « Les exigences de la RE2020 étant d’application progressive dans le temps, les surcoûts immédiats (liés aux exigences prévues dès l’entrée en vigueur) seront a priori faibles (de l’ordre de 3 à 4 % des coûts de construction avec des variations selon les typologies constructives) ».

Construction et RE2020 : le marché du neuf déjà impacté par la crise sanitaire

Les constructeurs vont devoir faire face à de nouvelles exigences avec l'entrée en vigueur de la RE2020.

L’un des objectifs de la RE2020 concerne le confort de vie des habitants en cas de fortes chaleurs. Autrement dit, les variations de coût des constructions dépendront également de la zone géographique où seront construits les futurs logements, ainsi que de leur exposition. La surface et la densité du logement pourront également avoir un impact note Frank Hovorka, directeur de l’innovation de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), interrogé par Les Echos.

En 2020, 380 000 logements ont obtenu un permis de construire. Cela représente une baisse de -14,7 % par rapport à 2019, soit 65 000 logements en moins. Alors que le marché de l’immobilier ancien a plutôt bien résisté à la crise, le secteur de la construction en a davantage pâti. Or, selon la FPI, bien que la totalité des constructeurs soient « en capacité de répondre aux exigences du RE2020 », tous ne sont pas prêts. Le ralentissement des constructions pourrait donc se poursuivre en 2021 et participer à la hausse des prix.


Dernières Actualités

Immobilier de bord de mer : comment rentabiliser son bien

Publié le 27/07/2021

L’immobilier de tourisme peut être gage de rentabilité à condition de bien choisir sa zone d’achat. Si les stations balnéaires les plus prisées attirent les touristes, mais également les investisseurs locatifs, leur prix à l’achat ne garantit pas toujours d’obtenir un bon rendement. Alors, comment rentabiliser son investissement en bord de mer ? Voici quelques conseils.

Immobilier : le marché à la loupe

Publié le 20/07/2021

Se Loger vient de publier son premier bilan chiffré de l’année immobilière pour 2021. Les six premiers mois de l’année nous apprennent par exemple que les prix de l’immobilier ancien sont à la hausse et particulièrement ceux des appartements. On assiste par ailleurs à un rebond des ventes alors qu’un futur acquéreur sur trois redoute que la baisse de l’offre ne se poursuive.

L’investissement locatif à Bordeaux en 2021

Publié le 15/07/2021

Alors que Bordeaux figure parmi les villes françaises les plus chères, elle est aussi l’une des plus attractives notamment grâce à la qualité de vie qu’elle procure, proche de l’océan Atlantique. Des disparités existent cependant entre les quartiers. Bien que le centre-ville devienne inaccessible, d’autres apparaissent comme des lieux privilégiés pour investir. Malgré la crise, la demande locative reste présente et les perspectives pour la ville, favorables. Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière