La RE 2020 introduit un nouvel objectif

Publié le 05/02/2020

La prochaine réglementation thermique qui prendra la forme d’une réglementation environnementale est reportée à l’année 2021. Comme les versions précédentes, la RE 2020 qui remplacera donc la RT 2012 l’an prochain s’appliquera à toutes les nouvelles constructions. Parmi les nouveautés, un objectif de confort est ajouté pour mieux protéger les logements en cas de canicule.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La RE 2020 introduit un nouvel objectif

RE 2020 : plusieurs phases de test en 2020 avant une entrée en vigueur le 1er janvier 2021

La nouvelle réglementation environnementale entrera en vigueur avec un an de décalage par rapport au calendrier initial. Son nom : RE 2020 pour réglementation environnementale 2020. C’est donc elle qui succèdera à l’actuelle réglementation thermique, la RT 2012.

L’année 2020 devrait être le théâtre de plusieurs phases de tests. Actuellement, le CSCEE (Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique), le ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que le ministère de la Ville et du Logement mènent des simulations afin de déterminer avec précision les indicateurs et les niveaux de performances qui serviront de référence l’an prochain.

À partir du printemps 2020, un nouveau temps fort dédié à la concertation et à l’analyse devra permettre la publication des premiers textes réglementaires durant l’automne. Comme le prévoit le calendrier, la RE 2020 entrera en vigueur le 1er janvier 2021.

Objectifs : réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre

construction-neuf-reglementation-environnement-2020

Parmi les objectifs de cette nouvelle réglementation environnementale, la baisse continue de la consommation énergétique des logements neufs, l’amélioration de l’isolation et la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Pour ce faire, les pouvoirs publics entendent multiplier l’utilisation des énergies renouvelables, notamment pour le chauffage, et l’utilisation de matériaux biosourcés pour la construction et l’isolation.

Un nouvel élément de confort fait son entrée dans le cahier des charges afin de mieux adapter les constructions du futur aux changements climatiques. Ainsi, à partir de 2021, les nouveaux logements devront être isolés de telle sorte qu’il pourront offrir une meilleure résistance en cas d’épisodes de fortes chaleurs en été, voire de canicule.

Des bâtiments plus performants sans faire grimper les prix ?

Comme c’était le cas des précédentes réglementations thermiques telles que la RT 2012, la RE 2020 doit permettre de faire des économies d’énergie, de créer des bâtiments à énergie positive et d’atteindre les niveaux de performance attendus sans toutefois impacter trop lourdement le coût de la construction.

5 %

Les adhérents de la LCA-FFB estiment que le surcoût lié à l’amélioration énergétique des bâtiments dans le cadre de la RE 2020 est de l’ordre de 5 à 10 %.

Selon les professionnels de l’union des constructeurs, promoteurs et aménageurs de la Fédération Française du Bâtiment (LCA-FFB) l’emprunte carbone des bâtiments peut être réduite et leur performance énergétique améliorée avec un surcoût limité de l’ordre de 5 à 10 % qui peut être lissé sur l’ensemble des programmes de construction. La nouvel RE 2020 ne devrait donc pas trop impacter les futurs acquéreurs.


Dernières Actualités

Fiscalité : les taxes complémentaires qui pèsent sur les propriétaires

Publié le 30/10/2020

Les taxes locales sont identifiées par les contribuables : taxe foncière sur le bâti, sur le non bâti, taxe d’habitation et cotisation foncière des entreprises. Mais d’autres prélèvements viennent plomber la fiscalité des propriétaires. Sans compter la taxe foncière qui a grimpé en moyenne de plus de 30 % ces dix dernières années. Faisons le point.

Rénovation énergétique : les copropriétés ont désormais droit au dispositif MaPrimeRénov’

Publié le 28/10/2020

Depuis le 1er octobre 2020, tous les propriétaires peuvent bénéficier du dispositif en faveur de la rénovation énergétique des logements. Il peut toujours s’agir des propriétaires occupants, mais les propriétaires bailleurs ainsi que les copropriétaires sont également éligibles. L’aide allouée peut atteindre 25 % du montant total des travaux réalisés dans les parties communes.

Douches à l’italienne obligatoires dans les logements neufs : le BTP réclame 4 ans d’expérimentation

Publié le 26/10/2020

Un arrêté, publié mi-septembre, qui complète les dispositions de la loi ELAN de 2018, revient sur la notion de salles de bain évolutives pour les logements neufs. Dès l’an prochain, il sera obligatoire de construire une douche de plain-pied dans les nouveaux logements, ou de rendre son installation possible et rapide dans le cas d’une baignoire. Une obligation dénoncée par les professionnels du BTP, qui souhaitent que soit mise en place une phase de test avant la généralisation.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière