Rénovation immobilière : comment profiter du CITE en 2019 ?

Publié le 22/03/2019

Un temps prévu pour être supprimé fin 2018, le crédit d’impôt transition énergétique, plus connu sous le nom de CITE, a finalement été prorogé jusqu’au 31 décembre 2019. Cette année encore, les propriétaires qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans leur logement pourront donc percevoir une partie des frais engagés sous la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu. Les conditions d’éligibilité sont les mêmes que l’année précédente.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Rénovation immobilière : comment profiter du CITE en 2019 ?

Le CITE reconduit jusqu’au 31 décembre 2019

Réduire le montant de l’impôt sur le revenu en rénovant son logement. Telle est la promesse du CITE qui a été reconduit jusqu’à la fin de l’année 2019. Pour en bénéficier, le demandeur qu’il soit propriétaire, locataire ou résident à titre gratuit, doit effectuer des travaux dans sa résidence principale qui doit être achevée depuis 2 ans ou plus.

Les travaux donnant droit au CITE sont limités, mais depuis le 1er janvier 2019, la liste a été étendue.

En 2019, les travaux de rénovation énergétique éligibles au CITE concernent notamment l’installation de chaudières à haute performance énergétique, le remplacement de fenêtres, l’installation d’une cuve à fioul ou d’une pompe à chaleur. Certains travaux doivent impérativement être réalisés par des entreprises ayant le label RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Jusqu’à 50 % du montant des travaux reversé sous la forme d’un crédit d’impôt

Le CITE permet de réduire le montant de l’impôt sur le revenu normalement dû grâce à un crédit d’impôt. Dans certains cas, il peut même annuler le montant à payer ou donner lieu à un remboursement de la part de l’administration fiscale. Selon les dépenses engagées, la réduction peut représenter jusqu’à 50 % des travaux comme c’est le cas avec la dépose d’une cuve à fioul. Le reste des dépenses est généralement limité à 30 % voire 15 % pour ce qui concerne le changement des fenêtres. Attention toutefois, en plus de la quotité, les dépenses sont plafonnées à 8 000 € pour une personne seule, divorcée ou veuve et à 16 000 € pour un couple faisant partie du même foyer fiscal. Chaque personne à charge donne droit à 400 € supplémentaires.

Cette année, avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, les bénéficiaires de crédits et de réductions d’impôts ont perçu 60 % de leur avantage le 15 janvier, le solde leur sera versé à la fin de l’été. Les nouveaux bénéficiaires doivent veiller à déclarer les opérations donnant droit à des avantages fiscaux lors de la déclaration envoyée au printemps 2019. À compter de 2020, le CITE pourrait être transformé en une prime.

D’autres dispositifs, cumulables avec le CITE, en faveur de la rénovation énergétique

Pour alléger le coût des travaux de rénovation, les particuliers Français peuvent également compter sur l’Eco-PTZ, un prêt de 30 000 € maximum remboursable sur 15 ans, dont les intérêts sont supportés par l’Etat ainsi que sur les primes versées par les fournisseurs d’énergie.

Tous ces dispositifs sont cumulables avec le CITE et sont peu, voire pas, soumis à des conditions de ressources.

À noter également que les travaux visant une amélioration de la performance énergétique d’un logement donnent droit à une TVA réduite de 5,5 % au lieu des 10 % habituels.


Dernières Actualités

Immobilier ancien : les ventes toujours à la hausse

Publié le 16/10/2019

Le succès de l’immobilier ancien ne se dément pas auprès des acheteurs français. Malgré un léger ralentissement en septembre, le volume record des transactions, cette année, est porté par les taux qui ne cessent de baisser. En un an, les ventes ont fait un bond de 7 % sur tout le territoire et de 4 % en Île-de-France.

Taxe foncière : la réforme pourrait coûter cher à certains propriétaires

Publié le 11/10/2019

La loi de finances pour l’année 2020 a tranché sur ce chantier épineux. La réforme de la taxe foncière sera bien effective mais seulement à partir de 2026. Pour ce faire, la valeur locative des logements, servant de base au calcul de la taxe et datant de critères établis en 1970, sera réactualisée. Alors que 130 000 foyers ont vu leur taxe foncière augmenter cette année, de nouvelles hausses sont à prévoir d’ici à 2026.

Révision du barème de l’impôt sur le revenu : du nouveau pour 2020

Publié le 09/10/2019

Baisse d’impôt en vue pour les contribuables Français. Dans le cadre du projet de loi de finances pour l’année 2020, le barème progressif de l’impôt sur le revenu va être révisé. L’objectif : tenir compte de l’inflation et faire économiser quelques 350 euros à plus de 12 millions de ménages. Promesse du Gouvernement Macron, cette baisse d’impôt interviendra dès l’année prochaine.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière