Apport personnel


Autrefois, il était admis qu’apporter au moins 10 % de la somme nécessaire au financement d’un projet immobilier était indispensable pour obtenir un prêt. Un prérequis qui dépend toutefois du profil de l’emprunteur.

L’apport personnel est la somme que peut consacrer un ménage à un projet sans que cela ne nécessite un prêt accordé par un organisme financier. Un même projet peut donc être financé en partie par un prêt bancaire et par un apport personnel.

La part d’apport personnel consacrée à un projet est libre. Elle peut en outre provenir de sources différentes : épargne, héritage, participation d’entreprise, revente d’un bien. Dans certains cas, l’apport personnel est également représenté par un prêt épargne logement, un prêt à taux zéro (PTZ), un prêt 1 % logement ou un prêt fonctionnaire. Tous ces apports permettent d’emprunter moins auprès de la banque et donc d’emprunter mieux. Avec un profil emprunteur plus favorable, un ménage peut en effet maximiser ses chances de réaliser un projet immobilier et ce dans de meilleures conditions de financement.

Bien que l’apport personnel ne soit pas indispensable, notamment dans un contexte de taux bas et de prix à la hausse, où les banques se montrent plus souples, il est recommandé d’apporter une somme au moins équivalente aux frais d’acquisition. Ne serait-ce que pour montrer à la banque sa capacité à épargner et à débloquer des fonds en cas de besoin. Mais également pour réduire son taux d’endettement.


Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière