Ma PrimeRénov’: un couac qui sème le trouble

Publié le 07/10/2020

Alors que vient d’être présenté le projet de loi de finances pour 2021, le dispositif MaPrimeRénov' est au cœur des débats. Annoncée comme bientôt accessible à tous, sans conditions de revenus, y compris pour les propriétaires-bailleurs, la prime pour la rénovation énergétique pourrait, finalement, impliquer une baisse de loyer. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Ma PrimeRénov’: un couac qui sème le trouble

MaPrimRénov’ bientôt conditionnée à une baisse des loyers ?

Les propriétaires-bailleurs devront-ils baisser les loyers l’an prochain pour espérer bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ ? C’est ce qu’a précisé Bruno Le Maire, le 10 septembre dernier, devant la Commission des finances du Sénat. Une annonce qui inquiète l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI), qui dément avoir été informée d’une telle condition.

De son côté, la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon a réfuté cette information, mais le trouble est semé et les professionnels préfèrent attendre avant de se réjouir. Elle a rappelé qu’un dispositif d’encadrement des loyers existe déjà même s’il peine à faire ses preuves. Dans ce contexte, ajouter cette même condition au dispositif de rénovation n’aurait aucun sens.

L’encadrement des loyers s’applique dans les communes situées en zone tendue, pour la location d’un logement (vide ou meublé) utilisé comme résidence principale. La zone tendue concerne par exemple Bordeaux, Toulouse, Nantes et Lyon. À Paris, Lille, Hellemmes et Lomme, un dispositif spécifique est mis en place.

MaPrimeRenov’ 2021 : les propriétaires peuvent déjà démarrer les travaux

Si certaines dispositions sont encore floues, le dispositif MaPrimeRénov’ est lancé. Comme l’a annoncé Emmanuelle Wargon, il entrera en vigueur en janvier 2021. Mais les propriétaires qui effectuent des devis et engagent des travaux dès cet automne pourront en bénéficier.

L’enveloppe augmentera même de deux milliards d’euros sur deux ans à partir de 2021. Il sera désormais ouvert à tous, mais les revenus conditionneront toujours la proportion d’aide allouée. Ainsi, les ménages les plus modestes pourront financer jusqu’à 90 % d’un devis de travaux de rénovation énergétique, 40 % pour les ménages les plus aisés. La nature des travaux, mais également la commune où se situe le bien joueront un rôle important. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) en a profité pour rappeler que des travaux simples comme un changement de chaudière donneront droit à la prime, mais les rénovations globales sont encouragées, car elles sont plus efficaces pour économiser de l’énergie.

Une prime de 1500 euros sera également accordée aux ménages qui rénovent leur maison individuelle pour sortir du statut de passoire thermique (DPE F ou G). L’objectif affiché du Gouvernement à travers les aides à la rénovation énergétique est de lutter contre les passoires thermiques. Selon une étude récente, le nombre de résidences principales classées F ou G au diagnostic de performance énergétique est de 4,8 millions en France.


Dernières Actualités

Abattement exceptionnel sur les plus-values immobilières : la mesure pourrait être étendue

Publié le 21/10/2020

Qu’importe la durée de détention du bien et le montant auquel s’élève l’éventuelle plus-value réalisée au moment de la vente, le propriétaire n’est pas taxé s’il s’agit de sa résidence principale. Quant aux résidences secondaires, investissements locatifs et terrains à bâtir, un abattement exceptionnel, prévu dans les grandes villes, pourrait être généralisé à des villes moyennes dès l’an prochain. C’est ce que prévoient des amendements adoptés dans le cadre du projet de loi de finances pour 2021.

Construction de logements : précisions concernant l’aide aux maires bâtisseurs

Publié le 19/10/2020

La mesure s’appelle « Densification et renouvellement urbain : aide à la densification ». Elle s’inscrit dans le cadre du plan de relance présenté par le Gouvernement début septembre, destiné à soutenir l’économie du pays, fragilisé par la crise sanitaire. Le 11 octobre dernier, le ministère de la Transition écologique a précisé les contours de cette aide à 350 millions d’euros sur deux ans, qui vise à inciter les maires à construire des logements tout en respectant l’objectif « zéro artificialisation nette ».

MaPrimeRénov’ : le montant défini en fonction des revenus

Publié le 16/10/2020

La nouvelle version de l’aide à la rénovation énergétique concerne tous les propriétaires et non plus seulement les plus modestes. En revanche, les plafonds sont déterminés selon le niveau de revenus du demandeur et de la situation géographique du logement. Découvrez le montant de l’aide dont vous pouvez bénéficier pour rénover votre logement, ce même si vous êtes copropriétaire.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière