Aide MaPrimeRenov’ : 60 000 dossiers déjà déposés, les barèmes revus à la baisse

Publié le 22/07/2020

Le dispositif MaPrimeRenov’ initié par l’ancien ministre du logement, Julien Denormandie, est victime de son succès. Les quelque 60 000 dossiers déposés depuis le 1er janvier 2020 imposent au Gouvernement de débloquer une enveloppe supplémentaire. L’augmentation des fraudes, des pratiques commerciales agressives ainsi que certaines hausses de prix, ont quant à elles conduit l’Anah à revoir ses barèmes depuis le 15 juillet.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Aide MaPrimeRenov’ : 60 000 dossiers déjà déposés, les barèmes revus à la baisse

Près de 80 000 ménages très modestes pourront bénéficier de MaPrimeRenov’ en 2020

Entrée en vigueur en janvier 2020, l’aide MaPrimeRenov’ pour encourager la rénovation énergétique des logements a rencontré un franc succès. Pour rappel, elle remplace le CITE, crédit d’impôt transition énergétique, pour les ménages modestes et très modestes qui n’y sont plus éligibles.

Depuis le début de l’année, l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) qui gère le dispositif, a déjà instruit près de 75 % des demandes, soit 45 000 dossiers. Pour la plupart, ils sont initiés par des ménages très modestes, désireux de changer de solution de chauffage ou de mieux isoler leur logement.

Dans ce contexte, le Gouvernement s’est dit favorable à un amendement au projet de loi de finances rectificatif, qui permet de débloquer une enveloppe budgétaire supplémentaire de 100 M€. L’objectif est de soutenir les ménages qui souhaitent améliorer le confort de leur logement, réaliser des économies d’énergie, tout en encourageant la reprise, dans le secteur du bâtiment notamment.

20 000

Grâce à l’amendement adopté le 2 juillet, 100 M€ supplémentaires vont être débloqués pour soutenir le dispositif MaPrimeRenov’. 20 000 ménages très modestes pourront en bénéficier.

Le dispositif d’aide à la rénovation énergétique est moins avantageux depuis le 15 juillet

Maprimerenov moins avantageux depuis le 15 juillet

Depuis le mois de janvier, l’ANAH doit également faire face à la recrudescence de fraudes et autres pratiques commerciales douteuses. Quelques devis d’entreprises sont également revus à la hausse de manière injustifiée. Aussi, pour protéger les ménages et contenir les prix, il a été décidé de revoir certains barèmes.

Depuis le 15 juillet, les travaux d’isolation thermique par l’extérieur ne permettent plus de bénéficier que d’une aide de 75 € par m² (contre 100€ auparavant), pour les ménages très modestes, et de 60 € par m² (contre 75 € auparavant) pour les ménages modestes. La surface totale de murs isolés ne peut en outre plus excéder 100 m². Les barèmes des autres types de travaux restent quant à eux inchangés.

Ces nouveaux forfaits s’appliquent aux demandes déposées à compter du 15 juillet, et donc pas aux demandes en cours. Et l’ANAH de préciser toutefois que ces changements ne pourront être informatisés qu’à partir du 1er septembre. Les ménages qui souhaitent déposer leur dossier durant la période estivale peuvent donc débuter les travaux avant le dépôt du dossier, ce à titre dérogatoire.


Dernières Actualités

Charges de copropriété : quelle évolution avec le Covid-19 ?

Publié le 22/06/2021

Alors qu’on aurait pu s’attendre à une hausse des charges de copropriété du fait de la pandémie, c’est un tout autre bilan que dresse l’Association des responsables de copropriété (ARC) pour l’année 2020. En moyenne, les charges auraient reculé d’environ 2 % sur un an, du jamais-vu depuis 2014. Une tendance qui trouve sa source dans la douceur de l’hiver, mais qui ne concerne pas tous les postes de dépenses.

Litiges immobiliers : de bonnes affaires en perspective

Publié le 17/06/2021

Avec la crise sanitaire, les biens immobiliers litigieux tendent à se multiplier sur le marché. Il peut s’agir par exemple d’une vente consécutive à une séparation ou à un divorce, d’une vente successorale difficile, d’un squat, ou encore d’un logement déjà loué pour lequel le locataire en place ne paie pas son loyer. Si cela peut occasionner des tourments pour les propriétaires, les biens litigieux peuvent également être synonymes de bonnes affaires. À condition d’éviter les pièges.

Les perdants de la réforme des APL

Publié le 15/06/2021

L’Aide Personnalisée au Logement (APL), est versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) aux ménages ne dépassant pas un certain plafond de revenus. Elle permet d’aider les ménages concernés à se loger en leur attribuant une aide financière calculée en fonction de certains critères. Selon l’Union nationale pour l’habitat des jeunes (Unhaj), la réforme de l’APL a pénalisé l’ensemble des jeunes et notamment les actifs.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière