Ma Prime Rénov’ : le budget rallongé face au succès du dispositif

Publié le 29/06/2021

Depuis le 1er janvier 2021, le dispositif MaPrimeRénov’ a fait l’objet de quelque 300 000 demandes. Un succès quand on sait que l’objectif initial que s’était fixé le Gouvernement pour toute l’année 2021 était de 400 000. Pour soutenir les nouveaux dossiers, le Gouvernement a donc décidé de débloquer une enveloppe supplémentaire de 700 millions d’euros.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Ma Prime Rénov’ : le budget rallongé face au succès du dispositif

Les bailleurs et propriétaires non-occupants bientôt éligibles à MaPrimeRénov’

Les bailleurs et propriétaires non-occupants sont désormais éligibles à Ma Prime Rénov' à compter du 1er juillet.

Depuis son lancement, le 1er janvier 2020, le dispositif MaPrimeRénov’ voit son succès grandir auprès des ménages. Pour soutenir la demande en hausse, le Gouvernement a ainsi alloué un budget de 1,7 milliards d’euros au dispositif en 2021 contre 740 millions l’an dernier. Une enveloppe pourtant loin d’être suffisante qui a conduit l’exécutif à revoir sa copie.

Ce sont désormais 2,4 milliards d’euros qui vont permettre d’accompagner la rénovation énergétique des logements en 2021. Une révision nécessaire puisque 300 000 ménages ont déjà demandé à bénéficier du dispositif en moins de six mois, quand l’objectif annuel est de 400 000 voire 500 000 dossiers. Dès lors, le Gouvernement a également décidé de revoir à la hausse le nombre de demandes annuelles qui devraient s’élever à 700 000 ou 800 000. Un objectif qui devrait être largement atteint : pour l’heure seuls les propriétaires occupants peuvent effectuer une demande de MaPrimeRénov’. Or à compter du jeudi 1er juillet, les bailleurs et propriétaires non-occupants y seront également éligibles.

MaPrimeRénov’ est-elle suffisante pour rénover un logement ?

Reste à savoir si la prime à la rénovation est suffisante pour encourager les ménages à effectuer des travaux dans leur logement, en particulier les propriétaires de passoires thermiques. En effet, une aide de 2,4 milliards d’euros pour 700 000 dossiers ne représente que 3 400 euros par ménage, voire 3 000 pour 800 000 demandes. Or, en moyenne, des travaux de rénovation peuvent coûter jusqu’à 40 000 euros surtout si, comme le recommande le Gouvernement, ils portent sur une rénovation globale (remplacement d’une chaudière, changement des fenêtres, isolation de tout le logement…).

Depuis le lancement du dispositif MaPrimeRénov’ en 2020, le montant de l’aide accordée aux ménages a chuté, rendant le reste à charge plus important. En janvier 2020, il s’élevait à 4 000 euros.

Pour compléter le financement de travaux de rénovation énergétique, les ménages peuvent toutefois compter sur des dispositifs complémentaires tels que les certificats d’économies d’énergie (CEE) ou les aides proposées par les collectivités locales. Dans la lignée du rapport Sichel, un accompagnateur à la rénovation devrait en outre être proposé pour soutenir les ménages dans leurs démarches, et les plus modestes pourront compter sur le prêt avance mutation pour limiter le reste à charge.


Dernières Actualités

Piscines non-déclarées : les images satellites au secours du fisc

Publié le 22/10/2021

Pour traquer les contribuables qui manqueraient à leurs obligations, l’administration fiscale n’hésite pas à recourir aux nouvelles technologies. Bercy a, en effet, développé un partenariat avec Google, qui s’appuie sur l’intelligence artificielle. L’objectif : débusquer les extensions de bâtiments ainsi que les piscines non-déclarées. Si certains saluent l’innovation dans une administration qui manque de personnel, d’autres en revanche, déplorent la déshumanisation.

Ma Prime Rénov’ : un dispositif similaire adapté au vieillissement

Publié le 20/10/2021

MaPrimeRénov’, c’est le dispositif bien connu des ménages, qui souhaitent rénover énergétiquement leur logement. Depuis le 1er janvier dernier, la prime est également accessible aux propriétaires-bailleurs, ainsi qu’aux copropriétaires. La recette séduit, à tel point que le Gouvernement a dû revoir à la hausse son enveloppe budgétaire pour 2021. Et le Premier ministre, Jean Castex, de missionner le ministère du logement sur un dispositif connexe, celui-ci destiné à soutenir l’adaptabilité des logements au vieillissement de la population.

86 % des Français cherchent un logement avec un extérieur : les nouvelles annonces d’Emmanuelle Wargon appuyées par le sondage réalisé par Selexium

Publié le 15/10/2021

La ministre déléguée du logement Emmanuelle Wargon engage son cheval de bataille contre les problématiques culturelles du logement français. Après avoir évoqué et engagé le sujet durant plusieurs semaines sur l’amélioration du paysage habitable dans l’hexagone, elle prend la parole ce jeudi 14 octobre 2021 avec son programme « Habiter la France de Demain », et définit les actions attendues dans les mois à venir.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière