Se chauffer au gaz sera bientôt interdit

Publié le 09/12/2020

Alors que les prix du gaz viennent d’augmenter au 1er décembre, le Gouvernement a annoncé certaines nouveautés apportées par la future réglementation environnementale 2020 (RE2020). Le volet sur la "sobriété énergétique" de la réglementation prévoit notamment l’interdiction progressive du chauffage au gaz dans les logements neufs à partir de 2021.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Se chauffer au gaz sera bientôt interdit

Les maisons neuves ne pourront plus se chauffer au gaz en 2021

Nouvelle réglementation thermique 2020.

Serait-ce le grand retour du chauffage électrique obligatoire que craignent les professionnels du gaz ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que le volet « sobriété énergétique » de la nouvelle réglementation thermique 2020 fait grand bruit. Comme l’a annoncé récemment le Gouvernement, en la personne de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, les logements neufs devront bientôt avoir un Bbio inférieur de 30 % par rapport à celui fixé par la précédente réglementation thermique, la RT2012.

Le Bbio ou besoin énergétique d’un bâtiment, permet de chiffrer la notion de confort thermique tant en été qu’en hiver. C’est l’un des critères clé de la RE2020. Dès l’été 2021, les maisons neuves individuelles ainsi que les bâtiments d’enseignement et les bureaux, devront s’y conformer. Plus exactement, les maisons individuelles pour lesquelles une demande de permis de construire sera déposée à partir de cette période, ainsi que les autres bâtiments concernés, devront trouver une alternative au chauffage au gaz à partir de cette date. Pour les logements collectifs neufs, la transition s’effectuera à partir de 2024.

De nouveaux seuils pour réduire la consommation énergétique des bâtiments avec la RE2020

Actuellement, 75 % des logements collectifs neufs et 21 % des maisons individuelles neuves utilisent le gaz comme solution de chauffage. Si celui-ci est le premier visé, la nouvelle réglementation RE2020 a pour objectif global de réduire la consommation énergétique des bâtiments de 30 % et les émissions de gaz à effet de serre.

Elisabeth Borne sur Twitter, le 14 janvier 2020 : « Au 1er janvier 2021, nous mettrons en œuvre une nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs, #RE2020, pour moins d’énergie consommée et d’émissions de CO2, un meilleur confort l’été ».

Pour rappel, la réglementation actuellement en vigueur, et qui sert de référence en matière de construction, est la réglementation thermique 2012 (RT2012). À partir de l’an prochain, elle sera remplacée par la réglementation thermique 2020 (RT2020), également qualifiée de réglementation environnementale 2020 (RE2020). Dès l’été prochain, les quantités de gaz à effet de serre émises par les maisons individuelles neuves devront être limitées à 4 kilogrammes de CO2/an/m². Pour les appartements, le plafond est fixé à 6 kilogrammes de CO2/an/m² mais seulement à compter de l’année 2024. Pour l’heure, le seuil que doivent respecter les logements collectifs neufs ne doit pas dépasser 14 kilogrammes de CO2/an/m².


Dernières Actualités

Contrôle fiscal : l’administration dispose de 6 mois supplémentaires en raison de la crise du Covid-19

Publié le 22/01/2021

Chaque année, un certain nombre de déclarations sont prescrites au 31 décembre et ne peuvent plus faire l’objet d’un contrôle de la part du fisc. Sauf dispositions particulières, c’est le cas de l’impôt sur le revenu et de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) exigibles pendant trois ans, ou encore des impôts locaux qui ne peuvent être contrôlés que durant l’année d’imposition. Mais l’année 2020, entachée par l’épidémie de coronavirus, a fait perdre du temps à Bercy. L’administration fiscale dispose donc d’un délai supplémentaire étendu jusqu’au 14 juin.

Copropriétés : ce qui change en 2021

Publié le 20/01/2021

À nouvelle année, nouvelles mesures. Une règle à laquelle n’échappent pas les copropriétés françaises. En 2021, en effet, elles peuvent désormais solliciter le dispositif MaPrimeRénov’ pour financer une partie de leurs travaux de rénovation énergétique. Concernant les assemblées générales, les conditions de reports et de tenue en visioconférence évoluent également.

Résidences de services : la crise du Covid-19 fait grimper les impayés de loyers

Publié le 13/01/2021

Les exploitants de résidences seniors, étudiantes, touristiques, et autres résidences de services, sont dans la tourmente à cause de l’épidémie de coronavirus. Fragilisé par les confinements et la crise économique, nombre d’entre eux se trouve dans l’impossibilité de payer les loyers dus aux propriétaires. Des propriétaires qui n’hésitent souvent pas à contracter un emprunt pour financer leur investissement.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière