Coup de pouce thermostat : la nouvelle aide de 150 €

Publié le 10/07/2020

L’heure est aux coups de pouce de la part du Gouvernement. Pour inciter les ménages français à rénover leurs logements et ainsi réaliser des économies d’énergie, l’exécutif propose désormais une nouvelle aide appelée « coup de pouce Thermostat avec régulation performante ». Celle-ci vient compléter la liste des certificats d’économies d’énergie déjà composée du « coup de pouce chauffage » et du « coup de pouce isolation ».

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Coup de pouce thermostat : la nouvelle aide de 150 €

Après le « coup de pouce chauffage » et le « coup de pouce isolation », voici le « coup de pouce Thermostat »

Depuis le 25 juin dernier, les ménages qui souhaitent rénover leur logement peuvent compter sur une nouvelle aide du Ministère de la Transition écologique et solidaire. Il s’agit d’une prime de 150 € qui doit permettre de financer au moins pour moitié l’installation de thermostats intelligents. Cette aide nommée « coup de pouce Thermostat avec régulation performante » ou plus couramment « coup de pouce thermostat », s’ajoute aux aides existantes proposées dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (CEE). Elle est financée par les vendeurs d’énergie et autres signataires de la charte “Coup de pouce”.

www.ecologique-solidaire.gouv.fr : « Le dispositif des CEE, créé en 2006 repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie. Ceux-ci doivent ainsi promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès des consommateurs d’énergie (…).

Dans la liste des appareils de pilotage de chauffage éligibles, on trouve par exemple les robinets thermostatiques et les régulateurs de température. Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), ces équipements permettent de réaliser jusqu’à 20 % d’économie d’énergie.

Prime de 150 € : trouver une entreprise signataire et un professionnel RGE

Avec cette nouvelle aide, le Gouvernement espère que 20 000 à 40 000 thermostats intelligents seront installés chaque mois. Attention toutefois, tous les logements ne sont pas compatibles avec un tel équipement. Ils doivent disposer d’un système de chauffage individuel, non conditionné par le type d’énergie (il peut donc s’agir d’un chauffage au fioul, à l’électricité, au gaz ou au bois).

Il faut ensuite trouver une entreprise signataire de la charte Coup de pouce et lui adresser une demande de prime. Une fois la prime acceptée, il faut réaliser puis signer un devis auprès d’un professionnel RGE (reconnu garant de l’environnement), seul habilité à réaliser ce type de travaux pour bénéficier de la prime. Une fois les travaux terminés, le dossier complet composé notamment des factures, devis et attestations, doit être envoyé dans les meilleurs délais à l’entreprise qui procédera au versement de la prime. À noter que tous les propriétaires d’une résidence principale mais également les bailleurs proposant un logement à la location, peuvent bénéficier de ce nouveau dispositif.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière