Salariés de particuliers employeurs : pas de prélèvement à la source avant 2020

Publié le 10/07/2018

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Salariés de particuliers employeurs : pas de prélèvement à la source avant 2020

Après la déclaration d’impôt sur la fortune immobilière (IFI), c’est au tour du prélèvement à la source pour les salariés des particuliers d’être décalé. Un report qui devrait permettre au Gouvernement de finaliser la mise en place d’un système tout-en-un. Mais en contrepartie, les salariés concernés devront s’acquitter des impôts de 2019 et de 2020 la même année.

Report d’imposition pour les salariés des particuliers

En France, les particuliers employeurs sont environ 3,5 millions. Leurs salariés ayant un statut particulier, cela demande des dispositifs adaptés. Ainsi le prélèvement à la source qui permettra dès 2019 de payer les impôts sur les revenus de la même année, et non sur ceux de l’année précédente, ne sera finalement pas totalement généralisé.

Le système qui doit être proposé doit permettre aux ménages employeurs de déclarer leurs salariés en même temps que les cotisations associées. Un système tout-en-un donc, qui ne sera pas prêt le 1er janvier 2019.

Une double imposition en 2020 ?

 

250 000
250 000 c’est, selon le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, le nombre de salariés des particuliers qui sont effectivement redevables de l’impôt sur le revenu.

Comme pour les millions de contribuables français, les salariés des particuliers vont se voir attribuer un taux destiné à déterminer l’impôt qui sera déduit des revenus. Ce taux sera appliqué dès 2020, sur les revenus de 2020. Quant aux revenus normalement déclarés au printemps 2019, ils devront être réglés à l’automne 2020. Un coup dur pour les salariés concernés qui devront donc payer deux années d’imposition en une seule.
 
Par ailleurs, les autres salariés qui vont découvrir le prélèvement à la source dès l’an prochain seront donc imposés en temps réel sur les revenus de 2019. Les revenus de 2018 ne seront quant à eux pas imposés, une année blanche qui pourrait couter à l’Etat quelques 2 milliards d’euros.

Prélèvement à la source : une opération couteuse pour les employeurs

 

Employer des salariés à domicile donne droit à un crédit d’impôt qui permet aux employeurs de réduire leurs dépenses et au secteur de conserver son dynamisme. Mais avec le prélèvement à la source, ce crédit d’impôt sera versé en deux fois. Une première fois en début d’année et une seconde en septembre, au moment du règlement du solde de l’impôt et de la réévaluation éventuelle du taux d’imposition.
 
Chaque mois, les ménages qui emploient des salariés devront donc payer un impôt supérieur à ce qu’ils doivent en réalité. Un décalage de trésorerie qui aurait pu être évité grâce à la mensualisation du crédit d’impôt ou si celui-ci avait été directement intégré au taux d’imposition. Des mesures récemment refusées par Gérald Darmanin.


Dernières Actualités

Immobilier ancien : les ventes toujours à la hausse

Publié le 16/10/2019

Le succès de l’immobilier ancien ne se dément pas auprès des acheteurs français. Malgré un léger ralentissement en septembre, le volume record des transactions, cette année, est porté par les taux qui ne cessent de baisser. En un an, les ventes ont fait un bond de 7 % sur tout le territoire et de 4 % en Île-de-France.

Taxe foncière : la réforme pourrait coûter cher à certains propriétaires

Publié le 11/10/2019

La loi de finances pour l’année 2020 a tranché sur ce chantier épineux. La réforme de la taxe foncière sera bien effective mais seulement à partir de 2026. Pour ce faire, la valeur locative des logements, servant de base au calcul de la taxe et datant de critères établis en 1970, sera réactualisée. Alors que 130 000 foyers ont vu leur taxe foncière augmenter cette année, de nouvelles hausses sont à prévoir d’ici à 2026.

Révision du barème de l’impôt sur le revenu : du nouveau pour 2020

Publié le 09/10/2019

Baisse d’impôt en vue pour les contribuables Français. Dans le cadre du projet de loi de finances pour l’année 2020, le barème progressif de l’impôt sur le revenu va être révisé. L’objectif : tenir compte de l’inflation et faire économiser quelques 350 euros à plus de 12 millions de ménages. Promesse du Gouvernement Macron, cette baisse d’impôt interviendra dès l’année prochaine.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière