prelevement-source-defiscalisation

Impôt à la source : certaines feuilles de paie déjà concernées depuis novembre ?

Publié le 12/12/2018

Afin d’éviter les couacs en janvier, plusieurs millions de contribuables ont déjà vu leur bulletin de salaire s’allonger d’une ligne en novembre. Un prélèvement à la source par anticipation, nécessaire selon l’Etat et les professionnels de la paie, afin que toutes les questions ne surviennent pas au même moment fin janvier.


32 % des salariés déjà soumis à un prélèvement à la source test

Officiellement, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu entrera en vigueur en janvier 2019. Mais avec quelque 38 millions de foyers fiscaux et 25 millions de salariés en France, il a paru plus sage d’anticiper. Pour prévenir d’ores et déjà d’éventuels problèmes ou interrogations, certaines entreprises ont fait le choix d’une préfiguration avant le lancement officiel l’an prochain. Ainsi, depuis cet automne, 6 millions de salariés du privé et 2 millions de travailleurs de la fonction publique connaissent la nouvelle version de leur bulletin de paie et le montant qui sera prélevé en janvier.

Car si le test s’est fait grandeur nature, le montant indiqué n’a bien sûr pas encore été prélevé. Pour ça, il faudra attendre le début de l’année. L’idée était plus d’anticiper les erreurs de taux, de répondre aux premières questions et de permettre à tous d’effectuer les derniers réglages.

Pas de problèmes en vue, mais un seul mot d’ordre : vérifier le taux appliqué

À première vue, ce premier test, déployé entre octobre et décembre, a été plutôt positif. Pourtant, les spécialistes et notamment les professionnels de la paie encouragent les entreprises à sensibiliser leurs salariés à la question de leurs feuilles de paie et en particulier au taux appliqué. Car il ressort de cette expérience que la plupart des actifs est davantage sensible au montant viré sur son compte bancaire chaque mois qu’aux détails inscrits sur un document papier. Or une erreur peut coûter cher.

En l’absence de déclaration ou à cause d’une déclaration erronée, il se peut par exemple que l’administration ait appliqué un taux inférieur à celui normalement utilisé tel que le taux d’un célibataire sans enfant. Une erreur qui devra évidemment être rattrapée plus tard dans l’année.

Pour cette raison, tous les contribuables, y compris les non-imposables, doivent avoir déclaré leurs revenus pour l’année 2018.

En cas d’oubli ou d’erreur, tous les télédéclarants ont jusqu’au mardi 18 décembre pour corriger leur déclaration d’impôts sur le revenu 2018. Il suffit pour se faire de se rendre sur l’espace dédié du portail des impôts munit de son numéro fiscal de référence et d’un mot de passe. Selon l’augmentation ou la diminution de l’impôt que la correction engendre, l’administration fiscale procédera à un ajustement ou à un remboursement.


Dernières Actualités

Immobilier locatif : les atouts de la résidence étudiante

Publié le 20/03/2019

Tout investisseur locatif cherche à lier des avantages fiscaux avec un rendement pertinent. Une combinaison qui peut être atteinte grâce aux résidences étudiantes, de plus en plus prisées. Avec la crise du logement que traverse la France et le nombre d’étudiants dans le supérieur qui ne cesse de croître, ce type d’habitations permet de relier l’offre à la demande.

Investissement à la montagne : booster sa fiscalité grâce au statut de LMNP

Publié le 18/03/2019

Si l’investissement dans l’immobilier de tourisme répond à des règles strictes, il permet également de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. À condition de choisir scrupuleusement sa destination, son statut et le mode de location. Le statut de loueur en meublé non professionnel permet d’optimiser cette fiscalité.

Les placements des SCPI affichent de très bons rendements

Publié le 15/03/2019

Investir dans l’immobilier peut se faire via l’acquisition d’un appartement ou d’une maison mais également par le biais de la pierre-papier. Alors que certains placements ne proposent qu’un rendement relatif, des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) affichent des taux bien supérieurs à ceux annoncés durant l’année 2017, pour atteindre jusqu’à 7 %.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière