Ministère du logement : un virage vert après le départ de Denormandie

Publié le 13/07/2020

Après le remaniement ministériel début juillet, les cartes ont été redistribuées. À l’image de la « vague verte » dont il a souvent été question après les élections municipales, le ministère du logement accueille désormais Emmanuelle Wargon dont les préoccupations écologiques devraient permettre d’avancer sur le dossier de la rénovation énergétique.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Ministère du logement : un virage vert après le départ de Denormandie

Julien Denormandie : de l’économie à l’agriculture en passant par le logement

Né à Cahors le 14 août 1980, Julien Denormandie est Ingénieur des ponts, des eaux et des forêts. Il fait ses débuts en politique en 2012 comme conseiller de la ministre chargée du commerce extérieur et du ministre de l’Économie et des Finances. Il est ensuite directeur de cabinet adjoint de celui qui est alors ministre de l’économie, Emmanuel Macron, puis secrétaire général adjoint du mouvement En Marche! en 2016.

En 2017, il intègre le Gouvernement d’Edouard Philippe d’abord comme secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires puis comme ministre chargé de la Ville et du Logement. Il fait alors des débuts timides comme à Strasbourg où il doit faire face à la gronde du secteur HLM, fragilisé par des coupes budgétaires.

Depuis, il fait davantage figure d’homme politique ayant une bonne maitrise technique de ses dossiers. Pourtant, on lui reproche aussi souvent de ne pas faire le poids dans les débats, notamment auprès du ministère de l’économie. Un constat partagé par la Fédération française du bâtiment (FFB) et son président Jacques Chanut. Depuis le remaniement de juillet 2020, Julien Denormandie est ministre de l’agriculture et de l’alimentation, au sein du Gouvernement Jean Castex.

Loi Denormandie, Ma Prime rénov’ : des dispositifs qui peinent à trouver leur public

Du passage de Julien Denormandie au ministère du logement, on retiendra le dispositif Denormandie qui, après le Robien et la loi Pinel, offre des réductions d’impôt aux investisseurs locatifs qui choisissent l’ancien avec travaux dans des communes en perte de vitesse. Le dispositif doit toutefois encore faire ses preuves, tout comme Ma Prime rénov’ qui remplace l’ancien CITE (Crédit d’impôt transition énergétique).

Car la rénovation énergétique des logements et la lutte contre les passoires thermiques, c’est bien tout le défi qui attend la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon. Celle qui symbolise la transition écologique devra également s’atteler à la loi Nogal et à la digitalisation du marché du logement et de l’immobilier en général.

Conjuguer logement, développement urbain et écologie

Passation Wargon Denormandie ministère Logement

Emmanuelle Wargon est née à Neuilly-sur-Seine le 24 février 1971. Sa carrière politique débute avec des fonctions administratives au sein du ministère de la Santé. Elle est ensuite directrice de la communication et des affaires publiques du groupe Danone donnant une dominante environnementale à son activité. En 2018, elle devient secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire avant de rejoindre le logement en juillet 2018.

Discours de passation de pouvoir d’Emmanuelle Wargon – 8 juillet 2020 : « Il est possible de conjuguer logement, développement urbain et écologie. C’est la feuille de route que nous a tracée la Convention Citoyenne pour le Climat dans la rubrique « Se loger », que nous suivrons (…) sur la rénovation thermique (…) ».

Elle s’est notamment illustrée en janvier 2019 comme animatrice du grand débat national aux côtés de Sébastien Lecornu, mis en place en réponse au mouvement des Gilets jaunes.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière