Ministère du logement : un virage vert après le départ de Denormandie

Publié le 13/07/2020

Après le remaniement ministériel début juillet, les cartes ont été redistribuées. À l’image de la « vague verte » dont il a souvent été question après les élections municipales, le ministère du logement accueille désormais Emmanuelle Wargon dont les préoccupations écologiques devraient permettre d’avancer sur le dossier de la rénovation énergétique.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Ministère du logement : un virage vert après le départ de Denormandie

Julien Denormandie : de l’économie à l’agriculture en passant par le logement

Né à Cahors le 14 août 1980, Julien Denormandie est Ingénieur des ponts, des eaux et des forêts. Il fait ses débuts en politique en 2012 comme conseiller de la ministre chargée du commerce extérieur et du ministre de l’Économie et des Finances. Il est ensuite directeur de cabinet adjoint de celui qui est alors ministre de l’économie, Emmanuel Macron, puis secrétaire général adjoint du mouvement En Marche! en 2016.

En 2017, il intègre le Gouvernement d’Edouard Philippe d’abord comme secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires puis comme ministre chargé de la Ville et du Logement. Il fait alors des débuts timides comme à Strasbourg où il doit faire face à la gronde du secteur HLM, fragilisé par des coupes budgétaires.

Depuis, il fait davantage figure d’homme politique ayant une bonne maitrise technique de ses dossiers. Pourtant, on lui reproche aussi souvent de ne pas faire le poids dans les débats, notamment auprès du ministère de l’économie. Un constat partagé par la Fédération française du bâtiment (FFB) et son président Jacques Chanut. Depuis le remaniement de juillet 2020, Julien Denormandie est ministre de l’agriculture et de l’alimentation, au sein du Gouvernement Jean Castex.

Loi Denormandie, Ma Prime rénov’ : des dispositifs qui peinent à trouver leur public

Du passage de Julien Denormandie au ministère du logement, on retiendra le dispositif Denormandie qui, après le Robien et la loi Pinel, offre des réductions d’impôt aux investisseurs locatifs qui choisissent l’ancien avec travaux dans des communes en perte de vitesse. Le dispositif doit toutefois encore faire ses preuves, tout comme Ma Prime rénov’ qui remplace l’ancien CITE (Crédit d’impôt transition énergétique).

Car la rénovation énergétique des logements et la lutte contre les passoires thermiques, c’est bien tout le défi qui attend la nouvelle ministre déléguée au logement, Emmanuelle Wargon. Celle qui symbolise la transition écologique devra également s’atteler à la loi Nogal et à la digitalisation du marché du logement et de l’immobilier en général.

Conjuguer logement, développement urbain et écologie

Passation Wargon Denormandie ministère Logement

Emmanuelle Wargon est née à Neuilly-sur-Seine le 24 février 1971. Sa carrière politique débute avec des fonctions administratives au sein du ministère de la Santé. Elle est ensuite directrice de la communication et des affaires publiques du groupe Danone donnant une dominante environnementale à son activité. En 2018, elle devient secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire avant de rejoindre le logement en juillet 2018.

Discours de passation de pouvoir d’Emmanuelle Wargon – 8 juillet 2020 : « Il est possible de conjuguer logement, développement urbain et écologie. C’est la feuille de route que nous a tracée la Convention Citoyenne pour le Climat dans la rubrique « Se loger », que nous suivrons (…) sur la rénovation thermique (…) ».

Elle s’est notamment illustrée en janvier 2019 comme animatrice du grand débat national aux côtés de Sébastien Lecornu, mis en place en réponse au mouvement des Gilets jaunes.


Dernières Actualités

Abattement exceptionnel sur les plus-values immobilières : la mesure pourrait être étendue

Publié le 21/10/2020

Qu’importe la durée de détention du bien et le montant auquel s’élève l’éventuelle plus-value réalisée au moment de la vente, le propriétaire n’est pas taxé s’il s’agit de sa résidence principale. Quant aux résidences secondaires, investissements locatifs et terrains à bâtir, un abattement exceptionnel, prévu dans les grandes villes, pourrait être généralisé à des villes moyennes dès l’an prochain. C’est ce que prévoient des amendements adoptés dans le cadre du projet de loi de finances pour 2021.

Construction de logements : précisions concernant l’aide aux maires bâtisseurs

Publié le 19/10/2020

La mesure s’appelle « Densification et renouvellement urbain : aide à la densification ». Elle s’inscrit dans le cadre du plan de relance présenté par le Gouvernement début septembre, destiné à soutenir l’économie du pays, fragilisé par la crise sanitaire. Le 11 octobre dernier, le ministère de la Transition écologique a précisé les contours de cette aide à 350 millions d’euros sur deux ans, qui vise à inciter les maires à construire des logements tout en respectant l’objectif « zéro artificialisation nette ».

MaPrimeRénov’ : le montant défini en fonction des revenus

Publié le 16/10/2020

La nouvelle version de l’aide à la rénovation énergétique concerne tous les propriétaires et non plus seulement les plus modestes. En revanche, les plafonds sont déterminés selon le niveau de revenus du demandeur et de la situation géographique du logement. Découvrez le montant de l’aide dont vous pouvez bénéficier pour rénover votre logement, ce même si vous êtes copropriétaire.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière