La SCPI, un placement qui fait fureur

Publié le 10/06/2019

Alors que le livret A et l’assurance-vie ne rapportent guère plus de 1,60 % aux épargnants, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier et leurs performances supérieures à 4 % attirent de plus en plus d’investisseurs. Au premier trimestre 2019, la collecte de SCPI de bureaux a, par exemple, fait un bon de 104 %. Mais comme le rappelle l’Autorité des marchés financiers, attention aux arnaques.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La SCPI, un placement qui fait fureur

SCPI : un rendement supérieur à 4 %

Quand il s’agit de placer son argent, les ménages français n’hésitent pas à recourir au livret A ou à l’assurance-vie. Des placements aujourd’hui encore très populaires malgré un rendement relatif. 0,75 % pour le livret A et environ 1,60 % pour l’assurance-vie, plus exactement.

Aussi, les investisseurs qui souhaitent réaliser de meilleures performances sont de plus en plus attirés par les SCPI, ces sociétés civiles de placement immobilier que l’on qualifie aussi de pierre papier. Si tous les secteurs sont concernés, les SCPI de bureaux semblent donner la cadence avec une augmentation de + 104 % en un an. De leur côté, les SCPI diversifiées affichent un bond de + 71 % et les SCPI spécialisées de + 77 %. Au total, la collecte se porte à 2,085 milliards d’euros.

locaux-bureaux-immobilier-placement-scpi-bon-plan-comment-investir-rentabilité-maximal

79 %

Avec un rendement moyen de 4,35 % en 2018, les SCPI attirent chaque année de plus en plus d’épargnants. Depuis le début de l’année, la collecte a grimpé de 79 % en moyenne.

Malgré le durcissement de la législation, les professionnels du secteur peuvent compter sur des clients fidèles. Il faut dire que les SCPI permettent au grand public d’accéder à l’immobilier sans toutefois s’adonner à la gestion d’un bien, au choix du locataire et à la perception des loyers.

Avant d’investir, il faut se poser les bonnes questions

Malgré tous les avantages que présentent les investissements dans les SCPI, ceux-ci ne sont toutefois pas sans danger. Par exemple, le risque de vacance locative existe comme dans l’immobilier locatif en physique. Il est, de ce fait, conseillé de privilégier les SCPI spécialisées dans l’immobilier de bureau, qui investissent dans des biens situés en région parisienne ou dans de grandes agglomérations françaises dynamiques.

En outre, les investissements de la société doivent être variés et en nombre suffisant afin de garantir l’équilibre et la stabilité de la structure. Rappelons que lorsqu’un investisseur cède ses parts de SCPI, celles-ci sont soumises à des commissions pouvant aller de 7,5 % à 12 %, autant investir sur le long terme, donc.

Enfin, le 10 avril dernier, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié un communiqué destiné à mettre en garde les investisseurs. De plus en plus de sites Internet frauduleux, de simulateurs et de guides pratiques utilisant le logo du régulateur ainsi que d’autres mentions destinées à rassurer les investisseurs voient le jour. La vigilance est donc de mise.


Dernières Actualités

L’intelligence artificielle au service du fisc

Publié le 13/12/2019

Il y a quelques mois, les agents du fisc ont pu expérimenter un nouveau logiciel qui leur permet de débusquer les bâtiments et les piscines que les contribuables auraient omis de déclarer. Testé dans un premier temps dans les Alpes-Maritimes, la Charente-Maritime et la Drôme, ce dispositif devrait être généralisé à tout le territoire en 2020.

Immobilier ancien : records battus en 2019

Publié le 11/12/2019

Immobilier ancien, les prix grimpent à Lyon, Nantes, Paris et Toulouse Alors que les prix de l’immobilier ancien ne cessent d’augmenter, le nombre de transactions est, lui aussi, à la hausse. Bien que 2019 ne soit pas encore terminée, l’année s’affiche déjà avec une hausse moyenne de 1,8 % sur toute la France et de…

Loyers impayés : les propriétaires ont adopté la garantie Visale

Publié le 09/12/2019

Si les Français semblent friands d’investissements locatifs, ils sont également nombreux à redouter les loyers impayés et les dégradations dans le logement. Pour palier ces désagréments, Action Logement propose un dispositif appelé « Visale » qui permet de protéger les propriétaires bailleurs et d’offrir une garantie aux locataires. Cette année, la garantie Visale a presque triplé ses résultats par rapport à l’année 2018.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière