La SCPI, un placement qui fait fureur

Publié le 10/06/2019

Alors que le livret A et l’assurance-vie ne rapportent guère plus de 1,60 % aux épargnants, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier et leurs performances supérieures à 4 % attirent de plus en plus d’investisseurs. Au premier trimestre 2019, la collecte de SCPI de bureaux a, par exemple, fait un bon de 104 %. Mais comme le rappelle l’Autorité des marchés financiers, attention aux arnaques.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La SCPI, un placement qui fait fureur

SCPI : un rendement supérieur à 4 %

Quand il s’agit de placer son argent, les ménages français n’hésitent pas à recourir au livret A ou à l’assurance-vie. Des placements aujourd’hui encore très populaires malgré un rendement relatif. 0,75 % pour le livret A et environ 1,60 % pour l’assurance-vie, plus exactement.

Aussi, les investisseurs qui souhaitent réaliser de meilleures performances sont de plus en plus attirés par les SCPI, ces sociétés civiles de placement immobilier que l’on qualifie aussi de pierre papier. Si tous les secteurs sont concernés, les SCPI de bureaux semblent donner la cadence avec une augmentation de + 104 % en un an. De leur côté, les SCPI diversifiées affichent un bond de + 71 % et les SCPI spécialisées de + 77 %. Au total, la collecte se porte à 2,085 milliards d’euros.

locaux-bureaux-immobilier-placement-scpi-bon-plan-comment-investir-rentabilité-maximal

79 %

Avec un rendement moyen de 4,35 % en 2018, les SCPI attirent chaque année de plus en plus d’épargnants. Depuis le début de l’année, la collecte a grimpé de 79 % en moyenne.

Malgré le durcissement de la législation, les professionnels du secteur peuvent compter sur des clients fidèles. Il faut dire que les SCPI permettent au grand public d’accéder à l’immobilier sans toutefois s’adonner à la gestion d’un bien, au choix du locataire et à la perception des loyers.

Avant d’investir, il faut se poser les bonnes questions

Malgré tous les avantages que présentent les investissements dans les SCPI, ceux-ci ne sont toutefois pas sans danger. Par exemple, le risque de vacance locative existe comme dans l’immobilier locatif en physique. Il est, de ce fait, conseillé de privilégier les SCPI spécialisées dans l’immobilier de bureau, qui investissent dans des biens situés en région parisienne ou dans de grandes agglomérations françaises dynamiques.

En outre, les investissements de la société doivent être variés et en nombre suffisant afin de garantir l’équilibre et la stabilité de la structure. Rappelons que lorsqu’un investisseur cède ses parts de SCPI, celles-ci sont soumises à des commissions pouvant aller de 7,5 % à 12 %, autant investir sur le long terme, donc.

Enfin, le 10 avril dernier, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié un communiqué destiné à mettre en garde les investisseurs. De plus en plus de sites Internet frauduleux, de simulateurs et de guides pratiques utilisant le logo du régulateur ainsi que d’autres mentions destinées à rassurer les investisseurs voient le jour. La vigilance est donc de mise.


Dernières Actualités

De la mérule dans votre logement, que faire ?

Publié le 17/06/2019

La mérule, ce champignon qui se nourrit de la cellulose du bois, est un véritable fléau pour qui y est confronté. Il peut engendrer des dégâts dans les bâtiments à une vitesse fulgurante. Les locataires et les propriétaires d’un logement qui constatent sa présence ont, depuis quelques années, pour obligation de le déclarer en mairie. Explications.

Cuisine : les astuces pour optimiser sa rénovation

Publié le 14/06/2019

Famille et amis s’y retrouvent volontiers pour manger, mais aussi pour discuter. La cuisine est aujourd’hui devenue une pièce de vie à part entière, pour les grands gastronomes aussi bien que pour les adeptes du four à micro-ondes. Et lorsqu’il s’agit de la rénover, il est conseillé de respecter certaines étapes clé et de ne pas oublier de la déduire de ses revenus. Explications.

Encadrement des loyers : les plafonds appliqués à Paris dès juillet

Publié le 12/06/2019

Le 1er juillet prochain signera le grand retour de l’encadrement des loyers à Paris, comme l’a confirmé un arrêté préfectoral publié le 29 mai dernier. Cette mesure, qui concernera les premières mises en location ainsi que les renouvellements de location, n’a pas la faveur de tous les acteurs du secteur. Les organisations professionnelles préparent déjà leurs actions pour faire annuler une mesure jugée contre-productive.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière