La SCPI, un placement qui fait fureur

Publié le 10/06/2019

Alors que le livret A et l’assurance-vie ne rapportent guère plus de 1,60 % aux épargnants, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier et leurs performances supérieures à 4 % attirent de plus en plus d’investisseurs. Au premier trimestre 2019, la collecte de SCPI de bureaux a, par exemple, fait un bon de 104 %. Mais comme le rappelle l’Autorité des marchés financiers, attention aux arnaques.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. La SCPI, un placement qui fait fureur

SCPI : un rendement supérieur à 4 %

Quand il s’agit de placer son argent, les ménages français n’hésitent pas à recourir au livret A ou à l’assurance-vie. Des placements aujourd’hui encore très populaires malgré un rendement relatif. 0,75 % pour le livret A et environ 1,60 % pour l’assurance-vie, plus exactement.

Aussi, les investisseurs qui souhaitent réaliser de meilleures performances sont de plus en plus attirés par les SCPI, ces sociétés civiles de placement immobilier que l’on qualifie aussi de pierre papier. Si tous les secteurs sont concernés, les SCPI de bureaux semblent donner la cadence avec une augmentation de + 104 % en un an. De leur côté, les SCPI diversifiées affichent un bond de + 71 % et les SCPI spécialisées de + 77 %. Au total, la collecte se porte à 2,085 milliards d’euros.

locaux-bureaux-immobilier-placement-scpi-bon-plan-comment-investir-rentabilité-maximal

79 %

Avec un rendement moyen de 4,35 % en 2018, les SCPI attirent chaque année de plus en plus d’épargnants. Depuis le début de l’année, la collecte a grimpé de 79 % en moyenne.

Malgré le durcissement de la législation, les professionnels du secteur peuvent compter sur des clients fidèles. Il faut dire que les SCPI permettent au grand public d’accéder à l’immobilier sans toutefois s’adonner à la gestion d’un bien, au choix du locataire et à la perception des loyers.

Avant d’investir, il faut se poser les bonnes questions

Malgré tous les avantages que présentent les investissements dans les SCPI, ceux-ci ne sont toutefois pas sans danger. Par exemple, le risque de vacance locative existe comme dans l’immobilier locatif en physique. Il est, de ce fait, conseillé de privilégier les SCPI spécialisées dans l’immobilier de bureau, qui investissent dans des biens situés en région parisienne ou dans de grandes agglomérations françaises dynamiques.

En outre, les investissements de la société doivent être variés et en nombre suffisant afin de garantir l’équilibre et la stabilité de la structure. Rappelons que lorsqu’un investisseur cède ses parts de SCPI, celles-ci sont soumises à des commissions pouvant aller de 7,5 % à 12 %, autant investir sur le long terme, donc.

Enfin, le 10 avril dernier, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a publié un communiqué destiné à mettre en garde les investisseurs. De plus en plus de sites Internet frauduleux, de simulateurs et de guides pratiques utilisant le logo du régulateur ainsi que d’autres mentions destinées à rassurer les investisseurs voient le jour. La vigilance est donc de mise.


Dernières Actualités

Logements vacants : le plan du Gouvernement pour inciter les propriétaires à louer

Publié le 17/02/2020

Alors que dans certaines villes, trouver un logement est synonyme de parcours du combattant, le nombre de logements vacants est quant à lui en perpétuelle hausse depuis quelques années. Un constat alarmant qui a conduit le Gouvernement à lancer un plan national destiné à inciter les propriétaires d’un logement vide à le proposer à la location. Dans le cas contraire, les pouvoirs publics évoquent à demi-mot la réquisition ou les mesures fiscales incitatives.

Construction : du bois, de la paille et du chanvre dans les futurs grands projets publics

Publié le 14/02/2020

Dans trente ans, sept habitants sur dix vivront en ville. Dans ce contexte et, parce que les enjeux climatiques sont de taille, le ministère de la Ville et du logement a présenté son plan « ville durable » qui vise à repenser les règles d’urbanisme. Parmi les nouvelles mesures, la moitié des grands projets publics d’aménagement construits d’ici à 2022 devront comporter des matériaux biosourcés comme le chanvre et la paille, ainsi que du bois.

Réforme de la copropriété : bouleversement en vue en juin 2020 ?

Publié le 10/02/2020

Alors que le Parlement examine actuellement la future loi sur la copropriété, les professionnels et les propriétaires s’interrogent sur ses conséquences ? Dans un contexte de charges en augmentation et de complexité des normes et de la réglementation énergétique, la loi Elan, votée en 2018, prévoit, en effet, de réformer la gestion des copropriétés pour simplifier son fonctionnement. Réponse en juin 2020.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière