Placements : comment optimiser avant l’âge de 50 ans ?

Publié le 14/08/2018


Même si la question de la retraite semble souvent lointaine à quelques années de la date d’échéance, il est conseillé de placer son argent et d’investir tôt afin d’espérer des revenus complémentaires à la fin de sa vie active. Livret A, LDD, assurance-vie, voici les placements stratégiques à réaliser avant 50 ans.

Comment valoriser et sécuriser ses économies ?

Avec des plafonds fixés à 22 950 € pour le livret A et 12 000 € pour le LDD, ces placements ne sont certes pas les plus performants disponibles sur le marché. En revanche, ils sont simples d’utilisation et sont rémunérés à hauteur de 0,75 % chaque année. Ils permettent de constituer une épargne disponible à tout moment, essentielle pour pallier les aléas de la vie.

Une fois les plafonds atteints, même s’il n’est alors plus possible d’y déposer des liquidités, les intérêts sont toujours calculés et les livrets continuent donc de rapporter.

Investissement locatif : pensez aux loi Pinel et Malraux

Les taux d’intérêt d’emprunt actuellement proposés par les banques rendent l’investissement locatif particulièrement intéressant. C’est encore plus le cas pour les ménages capables de justifier de revenus importants, d’une situation professionnelle et financière stable et durable et qui plus est, de débloquer un apport personnel.

55,8 millions
55,8 millions de Français détenaient un livret A en 2016. Le montant moyen disponible était alors de 4 375 €.

L’investissement locatif est souvent accompagné d’une stratégie de défiscalisation qui peut s’inscrire dans le cadre de différents dispositifs :

  • La loi Pinel : pour investir dans le neuf en zone Abis, A ou B1 et proposer son bien pendant 6, 9 ou 12 ans tout en respectant des plafonds de ressources et de loyer.
  • La loi Malraux : pour la rénovation de logements anciens valorisés. La période de location doit être au moins égale à 9 ans. En contrepartie, la réduction d’impôts peut être de 22 ou 30 %.

Les produits d’épargne à long terme pour préparer sa retraite

Comme le LDD et le livret A, le capital déposé sur l’assurance-vie est disponible à tout moment. Cependant, sa rémunération, qui était de 1,50 % en 2017, encourage à l’épargne longue durée. Qui plus est, si la somme disponible est débloquée dans les 8 ans qui suivent l’ouverture du compte, les intérêts sont imposables.

Les plans d’épargne entreprise PEE ou PERCO qui sont proposés pour les salariés, sont également un bon moyen de se constituer une épargne grâce à l’investissement dans des valeurs mobilières ou des actions. Beaucoup de ménages ne choisiraient pas ce type de placements à titre individuel et peuvent donc profiter de la sécurité et de l’appui de leur entreprise employeur pour se lancer.
Citons enfin le PERP, plan d’épargne retraite populaire, qui consiste à verser librement des montants imposables. Le capital étant débloqué à la retraite.


Dernières Actualités

Suppression de la taxe d’habitation : nouveau rebondissement pour les ménages les plus aisés

Publié le 24/05/2019

La suppression de la taxe d’habitation, mesure phare du quinquennat Macron, est aussi attendue que décriée. Si pour les 80% des ménages français les plus modestes, la réforme est en route, pour les 20% des plus riches en revanche, c’est la valse-hésitation. Comme l’a récemment rappelé le premier Ministre, tous les Français seront à termes exonérés de taxe d’habitation mais les plus riches devront patienter.

Immobilier locatif : pourquoi faire appel à une agence ?

Publié le 22/05/2019

Les propriétaires qui décident de se lancer dans l’immobilier locatif peuvent espérer bénéficier de revenus complémentaires tirés des loyers, voire même de quelques avantages fiscaux. Mais, pour cela, il est également nécessaire de pouvoir assumer une bonne dose de tâches administratives. Dans le cas de la mise en location de son bien, l’agent immobilier peut apporter ses conseils avisés.

Première déclaration d’impôts : demandez au fisc votre taux personnalisé

Publié le 20/05/2019

Avec l’entrée en vigueur de prélèvement à la source, les contribuables qui effectuent leur première déclaration se voient automatiquement affecter un taux d’imposition par défaut. Ce taux est adapté au plus grand nombre et non aux situations particulières. Dans certains cas, il peut être utile de demander, dès maintenant, à l’administration fiscale, son taux personnalisé. Dans le cas contraire, il faudra attendre un an.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière