Déclaration des revenus : quel régime fiscal pour les SCPI ?

Publié le 03/06/2019

Le succès pour la pierre-papier ne se dément pas. Beaucoup y voient une manière d’investir dans l’immobilier sans toutefois s’adonner à la gestion et à ses contraintes. Mais détenir des parts de SCPI s’apparente davantage à une épargne réglementée qui nécessite des conseils avisés et un suivi régulier de la part de la société cible. Notamment pour bien remplir sa déclaration annuelle de revenus.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Déclaration des revenus : quel régime fiscal pour les SCPI ?

SCPI : des revenus essentiellement fonciers

Une société civile de placement immobilier (SCPI) offre une solution de placement collectif à des investisseurs qui souhaitent se constituer un patrimoine immobilier professionnel. En pratique, un particulier confie une somme d’argent à une telle société, puis celle-ci investit dans des biens immobiliers qu’elle gère. Les loyers ainsi que les éventuels avantages fiscaux sont par la suite restitués aux clients, détenteurs de parts.

175

À la fin de l’année 2018, le nombre de SCPI recensées sur le marché était de 175.

Les revenus issus de parts dans des SCPI sont donc pour l’essentiel des revenus fonciers. Mais une petite partie peut également prendre la forme de revenus financiers ou de plus-values. De même, si la majeure partie des parcs de logements gérés par les SCPI sont situés en France ou dans la zone Euro, les investissements à l’étranger sont de moins en moins rares. Ce qui génère logiquement des revenus de source étrangère, et un traitement fiscal à part entière.

Comment déclarer ses revenus fonciers issus de parts d’une SCPI ?

Déclarer-revenus-SCPI

Tous les associés d’une SCPI, comprendre les clients investisseurs, sont imposés en proportion des parts détenues, sur les loyers nets de charges, ainsi que sur les intérêts des placements financiers de la SCPI. Pour déclarer correctement leurs revenus, il faudrait donc idéalement que tous les clients aient accès à la comptabilité de la société et ceci en toute transparence et dans le détail. Aussi, pour simplifier cette démarche, les SCPI envoient à leurs clients, et ce à chaque exercice, une synthèse fiscale qui permet dans la plupart des cas d’effectuer une déclaration plus simplement qu’avec un bien immobilier acquis en direct.

Attention toutefois, comme pour un achat immobilier classique, certains acheteurs ont recours à un prêt pour acquérir des parts de SCPI. Dans ce cas, une partie des intérêts d’emprunt est déductible et doit donc être déclarée également.

Quel formulaire de déclaration pour quel type de revenus ?

La déclaration des revenus fonciers doit être effectuée via le formulaire 2044 et le total net doit être reporté sur le document 2042. Ce dernier est également destiné à recevoir les revenus financiers en général, tels que les intérêts tirés de livrets bancaires par exemple.

Quant aux revenus de source étrangère, ils doivent être détaillés sur le formulaire prévu à cet effet, numéroté 2047. L’imposition pourra varier selon le pays en question, mais elle prend souvent la forme d’un crédit d’impôt.


Dernières Actualités

De la mérule dans votre logement, que faire ?

Publié le 17/06/2019

La mérule, ce champignon qui se nourrit de la cellulose du bois, est un véritable fléau pour qui y est confronté. Il peut engendrer des dégâts dans les bâtiments à une vitesse fulgurante. Les locataires et les propriétaires d’un logement qui constatent sa présence ont, depuis quelques années, pour obligation de le déclarer en mairie. Explications.

Cuisine : les astuces pour optimiser sa rénovation

Publié le 14/06/2019

Famille et amis s’y retrouvent volontiers pour manger, mais aussi pour discuter. La cuisine est aujourd’hui devenue une pièce de vie à part entière, pour les grands gastronomes aussi bien que pour les adeptes du four à micro-ondes. Et lorsqu’il s’agit de la rénover, il est conseillé de respecter certaines étapes clé et de ne pas oublier de la déduire de ses revenus. Explications.

Encadrement des loyers : les plafonds appliqués à Paris dès juillet

Publié le 12/06/2019

Le 1er juillet prochain signera le grand retour de l’encadrement des loyers à Paris, comme l’a confirmé un arrêté préfectoral publié le 29 mai dernier. Cette mesure, qui concernera les premières mises en location ainsi que les renouvellements de location, n’a pas la faveur de tous les acteurs du secteur. Les organisations professionnelles préparent déjà leurs actions pour faire annuler une mesure jugée contre-productive.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière