Impôt sur la fortune immobilière : le plafonnement de retour en 2020

Publié le 25/09/2019

Depuis 2018, les particuliers ayant un patrimoine immobilier d’une valeur égale ou supérieure à 1,3 million d’euros doivent s’acquitter de l’impôt sur la fortune immobilière, l’IFI. Au temps de l’ISF, un dispositif de plafonnement permettait d’alléger la taxe à payer. Mais, avec l’année blanche, les bénéficiaires n’ont pas pu en profiter. En 2020, ce devrait être à nouveau possible.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Impôt sur la fortune immobilière : le plafonnement de retour en 2020

Lors de l’entrée en vigueur de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) en janvier 2018, les contribuables craignaient de voir disparaître le mécanisme de plafonnement qui permet de « limiter la somme de cet impôt et des impôts sur les revenus de l’année précédente à 75 % de ces revenus ». En cas de dépassement du seuil, le montant excédentaire permet de réduire le montant de l’IFI à payer. Attention, cette déduction n’est valable que pour l’année d’imposition.

Le plafonnement maintenu avec l’entrée en vigueur de l’IFI

Bulletin officiel - 22/11/2018 : « L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) du redevable ayant son domicile fiscal en France est réduit de la différence entre (…) le total de cet impôt et des impôts dus en France et à l'étranger au titre des revenus et produits de l'année précédente (…), [et] 75 % du total des revenus mondiaux nets de frais professionnels de l'année précédente ».

Mais cette mesure a bien été maintenue. En tous cas dans les textes.

Un système plafonné instaurant une clause anti-abus

En pratique, les contribuables imposables au titre de l’IFI doivent effectuer leur déclaration chaque année, en même temps que leur déclaration de revenus courants (IR). L’IR et l’IFI sont donc soumis aux mêmes règles : date limite de déclaration et de paiement, déclaration en ligne.

Avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, l’Etat a mis en place un crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR) destiné à éviter une double imposition en 2018. Si, pour de nombreux ménages, cette mesure a conduit à annuler l’impôt à payer en 2019 (sur les revenus de 2018), elle n’est pas sans conséquences pour les ménages imposés à l’IFI.

Non concerné par l’année blanche, l’impôt sur la fortune immobilière a, en effet, été privé de son mécanisme de plafonnement sur les revenus de 2018 puisque, dans la plupart des cas, les revenus courants qui entraient dans sa formule de calcul ont été effacés par le CIMR.

En 2020, cependant, le plafonnement devrait être de nouveau possible. Il s’accompagnera d’une clause anti-abus comme cela a été voté dans le cadre de l’ancien impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en 2017. Cette clause a pour but d’éviter les stratégies d’optimisation fiscale en interdisant par exemple l’abaissement des revenus imposables grâce à une capitalisation dans une holding patrimoniale.


Dernières Actualités

Convention citoyenne : le malus contre les passoires thermiques est relancé

Publié le 01/07/2020

Evoqué en 2017 par le ministre de la transition écologique et solidaire de l’époque, Nicolas Hulot, puis abandonné en 2018, le malus pour contraindre les propriétaires à rénover leur logement fait son retour. Le projet de loi s’inscrit dans le cadre de la Convention citoyenne pour le climat. S’il est adopté, il pourrait empêcher les propriétaires de passoires thermiques de réévaluer les loyers, ce dès 2021.

Charges de copropriété : hausse de 2% en 2019

Publié le 29/06/2020

L’an dernier, les charges de copropriété ont poursuivi leur hausse. En 2019, elles s’affichent à +2%, ce qui est inférieur à l’année passée mais reste deux fois supérieur au rythme de l’inflation. Si le chauffage a coûté moins cher aux copropriétaires, c’est en revanche l’assurance et les frais de gestion des syndics qui ont le plus pesé dans la balance

Louer sa résidence principale cet été : mode d’emploi

Publié le 26/06/2020

À l’approche des grandes vacances, les Français sont nombreux à choisir leur location pour l’été. Invités à rester dans l’Hexagone, cette année, quelques semaines seulement après la fin du confinement, les vacanciers se tournent donc vers des destinations locales. La Dordogne, la Bretagne et le Bassin d’Arcachon sont parmi les plus recherchées. Dans ce contexte, comment louer sa résidence principale à des touristes tout en respectant les règles. Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière