Impôt sur la fortune immobilière : le plafonnement de retour en 2020

Publié le 25/09/2019

Depuis 2018, les particuliers ayant un patrimoine immobilier d’une valeur égale ou supérieure à 1,3 million d’euros doivent s’acquitter de l’impôt sur la fortune immobilière, l’IFI. Au temps de l’ISF, un dispositif de plafonnement permettait d’alléger la taxe à payer. Mais, avec l’année blanche, les bénéficiaires n’ont pas pu en profiter. En 2020, ce devrait être à nouveau possible.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Impôt sur la fortune immobilière : le plafonnement de retour en 2020

Lors de l’entrée en vigueur de l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) en janvier 2018, les contribuables craignaient de voir disparaître le mécanisme de plafonnement qui permet de « limiter la somme de cet impôt et des impôts sur les revenus de l’année précédente à 75 % de ces revenus ». En cas de dépassement du seuil, le montant excédentaire permet de réduire le montant de l’IFI à payer. Attention, cette déduction n’est valable que pour l’année d’imposition.

Le plafonnement maintenu avec l’entrée en vigueur de l’IFI

Bulletin officiel - 22/11/2018 : « L'impôt sur la fortune immobilière (IFI) du redevable ayant son domicile fiscal en France est réduit de la différence entre (…) le total de cet impôt et des impôts dus en France et à l'étranger au titre des revenus et produits de l'année précédente (…), [et] 75 % du total des revenus mondiaux nets de frais professionnels de l'année précédente ».

Mais cette mesure a bien été maintenue. En tous cas dans les textes.

Un système plafonné instaurant une clause anti-abus

En pratique, les contribuables imposables au titre de l’IFI doivent effectuer leur déclaration chaque année, en même temps que leur déclaration de revenus courants (IR). L’IR et l’IFI sont donc soumis aux mêmes règles : date limite de déclaration et de paiement, déclaration en ligne.

Avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, l’Etat a mis en place un crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR) destiné à éviter une double imposition en 2018. Si, pour de nombreux ménages, cette mesure a conduit à annuler l’impôt à payer en 2019 (sur les revenus de 2018), elle n’est pas sans conséquences pour les ménages imposés à l’IFI.

Non concerné par l’année blanche, l’impôt sur la fortune immobilière a, en effet, été privé de son mécanisme de plafonnement sur les revenus de 2018 puisque, dans la plupart des cas, les revenus courants qui entraient dans sa formule de calcul ont été effacés par le CIMR.

En 2020, cependant, le plafonnement devrait être de nouveau possible. Il s’accompagnera d’une clause anti-abus comme cela a été voté dans le cadre de l’ancien impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en 2017. Cette clause a pour but d’éviter les stratégies d’optimisation fiscale en interdisant par exemple l’abaissement des revenus imposables grâce à une capitalisation dans une holding patrimoniale.


Dernières Actualités

Logements vacants : le plan du Gouvernement pour inciter les propriétaires à louer

Publié le 17/02/2020

Alors que dans certaines villes, trouver un logement est synonyme de parcours du combattant, le nombre de logements vacants est quant à lui en perpétuelle hausse depuis quelques années. Un constat alarmant qui a conduit le Gouvernement à lancer un plan national destiné à inciter les propriétaires d’un logement vide à le proposer à la location. Dans le cas contraire, les pouvoirs publics évoquent à demi-mot la réquisition ou les mesures fiscales incitatives.

Construction : du bois, de la paille et du chanvre dans les futurs grands projets publics

Publié le 14/02/2020

Dans trente ans, sept habitants sur dix vivront en ville. Dans ce contexte et, parce que les enjeux climatiques sont de taille, le ministère de la Ville et du logement a présenté son plan « ville durable » qui vise à repenser les règles d’urbanisme. Parmi les nouvelles mesures, la moitié des grands projets publics d’aménagement construits d’ici à 2022 devront comporter des matériaux biosourcés comme le chanvre et la paille, ainsi que du bois.

Réforme de la copropriété : bouleversement en vue en juin 2020 ?

Publié le 10/02/2020

Alors que le Parlement examine actuellement la future loi sur la copropriété, les professionnels et les propriétaires s’interrogent sur ses conséquences ? Dans un contexte de charges en augmentation et de complexité des normes et de la réglementation énergétique, la loi Elan, votée en 2018, prévoit, en effet, de réformer la gestion des copropriétés pour simplifier son fonctionnement. Réponse en juin 2020.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière