IFI : une nouvelle règle qui risque de coûter cher

Publié le 18/05/2018


Depuis le 1er janvier 2018, l’IFI, l’impôt sur la fortune immobilière, a remplacé l’ISF. Ce changement voulu par Emmanuel Macron, modifie sensiblement l’imposition des contribuables qui possèdent un patrimoine immobilier.

 

Pourquoi la mise en place de l’IFI ?

C’était un des projets de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron que de transformer l’impôt sur la fortune en impôt sur la fortune immobilière. L’objectif étant que les valeurs mobilières, l’épargne et les placements financiers soient exemptés de taxes. Cette décision avait également un autre but : faire revenir les exilés fiscaux et encourager les grosses fortunes à investir dans les entreprises françaises.
Dans les faits, l’IFI va supprimer 49 % de l’assiette de l’ISF. Pour l’Etat, c’est un manque à gagner évalué à 2 milliards d’euros. Mais quand est-il réellement pour les contribuables ?

Davantage de foyers imposables avec l’IFI

ifi-coute-cher

Le patrimoine à évaluer est celui à prendre en compte au 1er janvier de l’année d’imposition. Cela signifie que l’IFI à payer en 2018 correspondra à la valeur du patrimoine détenu au 1er janvier de cette même année. Le barème, quant à lui, est le même que celui pour l’ISF. Il y a 6 tranches d’imposition de 0 à 1,5 %. Le seuil d’entrée est fixé à 1,3 million d’euros et une décote est appliquée pour un patrimoine dont la valeur se situe entre 1,3 et 1,4 million d’euros.

 

Mais à la différence de l’ISF, l’IFI n’autorise une déduction du crédit immobilier qu’à hauteur de 70 % sur la résidence principale. L’administration fiscale part en effet du principe qu’il y a déjà un abattement de 30 % sur la valeur du bien immobilier et qu’il n’y a plus de cumul possible. Ce changement aura pour conséquence de faire augmenter l’imposition de certains foyers fiscaux soumis à l’IFI. Autre conséquence : ceux qui n’étaient pas soumis à l’ISF pourraient par contre l’être à l’IFI…

 

Réduire son IFI : est-ce possible et comment faire ?

Pour essayer de payer le moins d’impôts sur la fortune immobilière possible, il existe différentes solutions : diminuer son IFI et effectuer des placements exonérés d’IFI. Vous pouvez choisir de vendre une partie de vos biens immobiliers. Toutefois, il est important de calculer le montant de la plus-value réalisée lors de la vente car elle est soumise à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Ce calcul permet de vérifier si la vente de vos biens aura un réel impact sur votre IFI.

 

Investir dans un bien immobilier en nue-propriété est un autre moyen pour réduire son IFI. Il faut savoir qu’un bien en nue-propriété est exonéré d’impôt sur la fortune immobilière pendant toute la durée du démembrement qui est en général de 15 ans. Vous pouvez également faire une donation temporaire d’usufruit de votre bien. Vous ne disposez donc plus que de la nue-propriété et donc êtes exonéré pendant toute la durée de la donation.


Dernières Actualités

Immobilier ancien : hausse du nombre d’investisseurs locatifs

Publié le 18/01/2019

En 2018, le nombre d’investisseurs tournés vers l’immobilier locatif a grimpé en flèche. En cause, les fortes incertitudes liées aux marchés financiers. Mais pour 2019 ? Rien n’est moins sûr à l’heure où les taux d‘emprunt sont déjà annoncés à la hausse, et où plane un retour de l’encadrement des loyers à Paris.

Plus-values immobilières : une taxation alourdie en 2019 ?

Publié le 16/01/2019

Cette année, encore, les vendeurs immobiliers pourraient souffrir d’une lourde fiscalité. La taxe sur le produit des ventes devrait rester stable après une hausse de 6 % entre 2017 et 2018. Pour les vendeurs, plusieurs solutions leurs permettent toutefois d’alléger la plus-value taxable afin d’optimiser leurs opérations. Entre taxation, exonération et abattement, faisons le point.

Immobilier : à la montagne aussi, les prix flambent !

Publié le 14/01/2019

Environ 1 Français sur 3 choisit chaque année de passer ses vacances d’été à la montagne. Un chiffre qui grimpe davantage chez la jeune génération. En hiver bien sûr, la montagne arrive en premier choix lorsqu’il s’agit de s’évader quelques jours. Une situation qui influence grandement le prix de l’immobilier montagnard. Voici notre palmarès des destinations les plus prisées et de celles qui permettent un investissement au pied des pistes à petit prix.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière