Le point sur la déclaration d’impôts 2019

Publié le 22/04/2019

Depuis le 10 avril, les contribuables peuvent remplir leur déclaration d’impôts sur le revenu en ligne. Prélèvement à la source oblige, c’est la dernière fois que les informations déclarées portent sur l’année précédente. Et malgré le crédit d’impôt qui va permettre d’annuler la plupart des sommes dues, la déclaration des revenus 2018 demeure obligatoire pour tous.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Le point sur la déclaration d’impôts 2019

La limite maximale pour déclarer ses revenus en 2019 est fixée au 4 juin

Le service de télédéclaration de l’impôt sur le revenu est ouvert depuis le mercredi 10 avril. Les contribuables qui déclarent encore leurs revenus en version papier ont jusqu’au jeudi 16 mai pour ce faire. Pour les autres, la date limite dépend toujours du lieu de résidence : jusqu’au 21 mai pour les départements de la zone 1 (01 à 19), jusqu’au 28 mai pour les départements de la zone 2 (20 à 49) et jusqu’au 4 juin pour les départements de la zone 3(50 à 976).

Avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, l’impôt 2019 est déjà prélevé depuis le 1er janvier sur la plupart des revenus et des salaires.Aussi, pour éviter une taxation trop lourde, l’administration fiscale a décidé d’annuler l’impôt 2018 sur les revenus non-exceptionnels. Malgré tout, la déclaration reste obligatoire.

BOI-IR-PAS-50-10-20180704 – « les contribuables bénéficient, à raison des revenus non exceptionnels entrant dans le champ du prélèvement à la source perçus ou réalisés en 2018, d’un crédit d’impôt pour la modernisation du recouvrement (CIMR) destiné à assurer, pour ces revenus, l’absence de double contribution aux charges publiques en 2019 (année de transition) au titre de l’impôt sur le revenu ».

La déclaration en ligne, est-elle obligatoire ?

baisse-impôts-annonces-macron-nouvelles-mesuresgouvernement-français

Officiellement oui. Mais dans les faits, le Gouvernement se montre encore tolérant. Cette année pourtant l’obligation de télédéclarer ses revenus figure clairement sur le site de l’administration fiscale ainsi que sur les courriers envoyés aux contribuables. Il faut dire que jusqu’à présent, seuls 60 % des ménages français déclarent leurs revenus en ligne. Un chiffre moyen qui varie selon les départements. Dans la creuse par exemple, 47 % des contribuables seulement respectent cette règle.

La tolérance s’applique naturellement aux foyers situés en zone blanche, ne disposant pas d’un ordinateur ou d’une connexion Internet. Les ménages qui choisiraient la déclaration papier en 2018 ne s’exposent donc à aucune sanction. Mais cela pourrait changer à l’avenir.

Allègement de la pression fiscale : des baisses d’impôt en vue

Le 7 avril, le Ministre des comptes publics, a annoncé l’objectif fixé par Emmanuel Macron : baisser les impôts. Plus précisément, la pression fiscale exercée sur les ménages doit diminuer de 1,4 points à l’horizon 2022.Un objectif qui peut sembler hors de portée alors que Gérald Darmanin a dû revoir sa copie à la baisse en ce qui concerne les prévisions de croissance pour l’année 2019.

Plusieurs leviers sont à l’étude ou déjà actés comme la suppression de la taxe d’habitation et de l’IFI pour tous les ménages, la suppression de la « redevance télé » ou encore l’optimisation du barème d’imposition avec la création de nouvelles tranches.


Dernières Actualités

Allègement fiscal pour les donations : le Gouvernement favorable

Publié le 13/09/2019

La réforme a déjà été abordée par l’exécutif et confirmée récemment par le ministre Gérald Darmanin. Attention toutefois, pas de bouleversement sur le traitement fiscal réservé aux donations avant 2021, si toutefois les dépenses publiques le permettent. Quant aux successions, le droit sur les héritages n’est pas à l’ordre du jour.

Taxe foncière : mauvaise surprise pour certains propriétaires

Publié le 11/09/2019

C’est une carte postale dont plusieurs milliers de propriétaires se seraient bien passés. Cet été en effet, le fisc a envoyé un courrier à quelques 0,3 % de foyers pour leur annoncer une hausse de leur taxe foncière. Ce montant à régler avant le 15 octobre prochain est en fait consécutif à la révision de la valeur locative et non à une hausse des taux d’imposition.

PERP : une fiscalité encore floue

Publié le 09/09/2019

Les contribuables avertis l’auront probablement remarqué en recevant leur avis d’imposition 2019 sur les revenus de 2018 : la ligne concernant le plan d’épargne retraite populaire (Perp) a disparu. Si les raisons précises de cette suppression ne sont pas encore connues, les ménages ayant un Perp et qui souhaitent connaître le plafond de déduction doivent s’adresser au fisc ou sortir leur calculatrice.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière