impots-servent-a-quoi

À quoi servent vos impôts ?

Publié le 13/06/2018


Alors que le prélèvement à la source se profile, le Ministère de l’Action et des Comptes publics porté par Gérald Darmanin propose depuis quelques semaines aux contribuables un outil destiné à comprendre comment sont utilisés les impôts sur le revenu. Explications.

Les français et l’impôt sur le revenu

impots-pour-quoi-faireEn France, la plupart des actifs sont soumis à l’impôt sur le revenu, mais peu le paient en réalité. Ainsi, en 2017, les déclarations d’impôt sur les revenus de 2016 ont rapporté quelques 72 milliards d’euros. Une somme supportée par moins de la moitié des contribuables, soit 42,3 % des foyers fiscaux.

Ce chiffre en constante diminution est le résultat d’une politique d’exonération et d’un nombre élevé de travailleurs percevant de petits salaires. L’Hexagone dénombrait par exemple 1,65 million de salariés au SMIC début 2017. En comparaison, 70,4 % du montant collecté via l’impôt sur le revenu en 2017 a été assumé par les ménages percevant plus de 50 000 € de revenus annuels, alors qu’ils représentent à peine 10 % de la population.
&nbsp

L’impôt sur le revenu a été adopté par le Sénat le 15 juillet 1914. Il fait suite à des années de discussions initiées en 1848 par l’homme politique Louis-Antoine Garnier-Pagès.

25 % des impôts sur le revenu pour l’éducation et la recherche

L’impôt sur le revenu contribue aux recettes de l’Etat à hauteur de 24,2 %. Une part inférieure à celle collectée via la TVA qui représente 51,5 % des recettes.

Malgré tout, l’utilisation faite des sommes collectées reste floue pour bon nombre de ménages. Dans ce contexte, le Gouvernement propose un outil destiné à offrir plus de transparence aux contribuables qui souhaitent savoir comment est utilisé leur argent.

A titre d’exemple, les ménages qui paient 1000 € suite à leur déclaration d’impôt contribuent au budget de l’Etat de la manière suivante :

  • 25 % pour l’éducation et la recherche
  • 20 % pour la défense et la sécurité
  • 13 % pour le développement des territoires
  • 11 % pour la solidarité
  • 11 % pour la charge de la dette du pays
  • 5 % pour l’Union Européenne
  • 5 % en soutien à l’économie
  • 4 % pour le logement et l’économie des villes
  • les 6 % restants sont destinés à l’écologie, la culture et le sport

Impôt et logement : quelles sont les priorités du Gouvernement ?

La politique de logement et d’aménagement du territoire du Gouvernement ne représente que 4 % du budget global. Une part qui porte à 17,2 milliards d’euros la somme allouée au Ministère de la cohésion des territoires. Cette somme est notamment destinée à rénover les logements anciens, à soutenir financièrement l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) et à assurer l’hébergement d’urgence en cas de conditions climatiques difficiles.

Alors que la loi Elan (portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique) vient d’être officiellement adoptée par les députés à l’Assemblée nationale, les priorités du Gouvernement en matière de logement pourraient cependant évoluer avec un objectif :vers des logements plus connectés, écologiques, modulables, accessibles à tous et encourageant la mobilité.


Dernières Actualités

Rénovation immobilière : comment profiter du CITE en 2019 ?

Publié le 22/03/2019

Un temps prévu pour être supprimé fin 2018, le crédit d’impôt transition énergétique, plus connu sous le nom de CITE, a finalement été prorogé jusqu’au 31 décembre 2019. Cette année encore, les propriétaires qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique dans leur logement pourront donc percevoir une partie des frais engagés sous la forme d’un crédit d’impôt sur le revenu. Les conditions d’éligibilité sont les mêmes que l’année précédente.

Immobilier locatif : les atouts de la résidence étudiante

Publié le 20/03/2019

Tout investisseur locatif cherche à lier des avantages fiscaux avec un rendement pertinent. Une combinaison qui peut être atteinte grâce aux résidences étudiantes, de plus en plus prisées. Avec la crise du logement que traverse la France et le nombre d’étudiants dans le supérieur qui ne cesse de croître, ce type d’habitations permet de relier l’offre à la demande.

Investissement à la montagne : booster sa fiscalité grâce au statut de LMNP

Publié le 18/03/2019

Si l’investissement dans l’immobilier de tourisme répond à des règles strictes, il permet également de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. À condition de choisir scrupuleusement sa destination, son statut et le mode de location. Le statut de loueur en meublé non professionnel permet d’optimiser cette fiscalité.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière