15 février, date limite pour mensualiser l’impôt sur le revenu en 2018

Publié le 06/02/2018

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. 15 février, date limite pour mensualiser l’impôt sur le revenu en 2018

L’idée de mensualiser votre impôt sur le revenu vous trotte dans la tête depuis un petit moment ? Ne trainez plus : la date limite est fixée au 15 février.

Le 15 février, date butoir

Mensualiser ses impôts peut s’avérer être une bonne idée afin de bénéficier davantage de souplesse concernant la gestion de son budget. Un conseil : dépêchez-vous afin d’adhérer à la mensualisation de l’impôt sur le revenu et prélèvements sociaux.

L’administration fiscale a fixé jusqu’au 15 février 2018 la date butoir de ce mode de fonctionnement considéré comme moins lourd pour les contribuables français. Soit avant la date du paiement du premier tiers.

Les avantages de la mensualisation

L’intérêt principal, c’est bien évidemment la répartition sur toute l’année de la charge de l’impôt sur le revenu. Au lieu de le payer en une fois, voire en trois (avec le tiers prévisionnel), le contribuable opte pour dix versements. Si l’impôt a augmenté, les paiements continueront en novembre voire décembre. Dans le cas contraire, les mensualités s’arrêteront dès que le montant dû sera atteint. En cas de trop versé, le Trésor Public se chargera d’effectuer un virement sur le compte du contribuable.

10 %
En optant pour la mensualisation, le contribuable s’évite la majoration de 10 % en raison d’un éventuel retard de paiement.

Par ailleurs, pas besoin pour un contribuable de s’écrire un mémo chaque mois pour payer. Les prélèvements s’effectuent automatiquement sur le compte courant ou épargne du contribuable. Il bénéficie par ailleurs d’un échéancier avec date et montant à verser. Plus besoin de chèque à envoyer ou de TIP. Il s’évite ainsi la possibilité de subir une majoration de 10 % en raison d’un retard de paiement.

Un moyen de fonctionner qui semble plus intéressant que le tiers prévisionnel. Pour ce dernier, c’est le contribuable qui effectue les versements. Et les sommes à payer demeurent plus élevées, ce qui donne moins de latitude certains mois. Le régime des tiers provisionnels apparaît comme plus propice aux contribuables ayant un impôt sur le revenu variant souvent d’une année sur l’autre.

Le contribuable, muni de son numéro fiscal et d’un RIB, peut obtenir la mensualisation via internet en se rendant sur le site impots.gouv.fr. Ou bien effectuer sa démarche par courriel, téléphone ou courrier auprès du Centre Prélèvement Service (CPS) auquel il est rattaché. A noter que lorsque un contribuable adhère au prélèvement mensuel avant le 15 février, il se retrouve à verser une première mensualité le 15 mars conséquente. Elle est le fruit du regroupement des mois de janvier, février et mars.

Dernier test avant le prélèvement à la source

Se mensualiser au 15 février prochain peut représenter une sorte de test pour le contribuable dans l’optique de l’année 2019. C’est en effet à compter du 1er janvier prochain que le prélèvement à la source entrera en scène.Le ministre des Comptes publics, Gerald Darmanin, l’a souhaité afin d’alléger les règles de gestion pour les collecteurs de l’impôt sur le revenu. Le prélèvement à la source s’effectuera chaque mois, au lieu des dix mois pour un contribuable actuellement ou prochainement mensualisé.
mensualisation-impot-revenu

Dernières Actualités

Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

BTP : le Gouvernement souhaite une reprise des chantiers à 100% avant la fin du mois

Publié le 22/05/2020

Après deux mois d’arrêt total, les gros chantiers du bâtiment, mais également les rénovations des particuliers, peinent à reprendre. À l’issue du confinement, on estime d’ailleurs qu’à peine plus de la moitié d’entre eux a repris son activité. En cause, les risques sanitaires et les mesures imposées, mais également les litiges financiers liés aux surcoûts et aux nombreux retards. Pour l’exécutif, l’activité doit reprendre en totalité avant la fin du mois.

Location meublée : le régime fiscal a évolué

Publié le 20/05/2020

Une nouveauté adoptée dans le cadre de la loi de finances pour 2020 permet de passer automatiquement du statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) à celui de loueur en meublé professionnel (LMP) lorsque les plafonds sont atteints. Si l’absence de déclaration est a priori une bonne nouvelle, elle n’est pas sans conséquences pour les investisseurs concernés, notamment en cas de revente.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière