En 2020, les impôts seront payés au bureau de tabac

Publié le 31/07/2019

Encore du nouveau pour les impôts des contribuables français. Après l’entrée en vigueur du prélèvement à la source en janvier 2019, 2020 devrait voir surgir un nouveau mode de paiement des taxes. C’est désormais chez les buralistes que les ménages pourront régler la plupart de leurs impôts. La mesure sera testée dès le début de l’année prochaine dans 18 départements avant de s’étendre au reste du territoire en juillet.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. En 2020, les impôts seront payés au bureau de tabac

2 millions de transactions bientôt effectuées chez les buralistes

À l’heure de la décentralisation, le Grand Débat national initié en fin d’année dernière en pleine crise des gilets jaunes, a fait ressurgir un besoin manifeste d’un grand retour du service public. C’est donc une bonne nouvelle qui devrait concerner dans un premier temps 18 départements français, dès le mois de janvier 2020.

Dans l’Aveyron, le Calvados, la Charente-Maritime, la Corrèze, les Côtes d’Armor, l’Eure-et-Loir, la Loire, le Gard, la Marne, l’Oise, le Bas-Rhin, la Haute-Saône, la Seine-et-Marne, le Vaucluse, les Hauts-de-Seine, la Guadeloupe, la Martinique et la Corse-du-sud, les contribuables pourront régler leurs impôts chez leur buraliste dès le début de l’année prochaine. Les autres départements quant à eux, devront attendre le 1er juillet, a récemment annoncé Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics.

Confédération des buralistes – 24 juillet 2019 : « Suite à la procédure concurrentielle du marché public menée par la DGFiP, (…) les Buralistes, par sa société MDBS en groupement avec l’entreprise La Française des Jeux, ont été retenu par l’État pour permettre aux contribuables de payer leurs créances fiscales, amendes et prestations locales de service public ».

L’État a préféré les bureaux de tabac aux bureaux de poste pour le paiement des impôts

Concrètement, ce sont la plupart des impôts traditionnellement réglés auprès de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) qui pourront être payés au bureau de tabac. La taxe foncière ou la taxe d’habitation avant sa disparition par exemple. L’impôt sur le revenu fait exception du fait de l’instauration du prélèvement à la source, sauf pour les micro-entrepreneurs. En pratique, les contribuables pourront régler en espèces jusqu’à 300 euros et en carte bancaire si la somme est supérieure.

Les buralistes semblent plutôt satisfaits d’avoir remporté ce marché public qui les opposait à la Poste. Cette nouvelle mission pour laquelle les professionnels recevront une formation ainsi qu’un forfait prélevé sur chaque transaction effectuée, vient s’ajouter aux autres services désormais proposés dans les bureaux de tabac. Achats de timbres, de tickets de transport, ouverture d’un compte bancaire et bientôt renouvellement des abonnements de transports en commun.

poste-bureau-tabac-impots

Les usagers devraient y trouver leur compte puisque 3 400 communes françaises disposent d’un bureau de tabac contre 1 800 seulement pour ce qui concerne la DGFiP. Qui plus est, ces commerces sont souvent ouverts six jours par semaine, et ce, durant des plages horaires étendues.


Dernières Actualités

Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

BTP : le Gouvernement souhaite une reprise des chantiers à 100% avant la fin du mois

Publié le 22/05/2020

Après deux mois d’arrêt total, les gros chantiers du bâtiment, mais également les rénovations des particuliers, peinent à reprendre. À l’issue du confinement, on estime d’ailleurs qu’à peine plus de la moitié d’entre eux a repris son activité. En cause, les risques sanitaires et les mesures imposées, mais également les litiges financiers liés aux surcoûts et aux nombreux retards. Pour l’exécutif, l’activité doit reprendre en totalité avant la fin du mois.

Location meublée : le régime fiscal a évolué

Publié le 20/05/2020

Une nouveauté adoptée dans le cadre de la loi de finances pour 2020 permet de passer automatiquement du statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) à celui de loueur en meublé professionnel (LMP) lorsque les plafonds sont atteints. Si l’absence de déclaration est a priori une bonne nouvelle, elle n’est pas sans conséquences pour les investisseurs concernés, notamment en cas de revente.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière