Impôts 2021 : quand seront versés les réductions et crédits d’impôt ?

Publié le 25/03/2021

L’instauration du prélèvement à la source offre l’avantage d’un impôt contemporain des revenus. Autrement dit, le taux appliqué est directement calculé à partir des salaires et revenus de l’année en cours et non sur ceux de l’année N-2 comme c’était le cas auparavant. Une règle qui exclut toutefois les réductions et crédits d’impôts, versés en deux temps. Explications.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Impôts 2021 : quand seront versés les réductions et crédits d’impôt ?

Crédits et réductions d’impôt : des avantages versés en deux fois

De nombreux contribuables français bénéficient de réductions et de crédits d’impôt. Ils peuvent être consécutifs à un investissement locatif (dispositifs Censi-Bouvard, Pinel…), à l’emploi d’un salarié à domicile (ménage, garde d’enfant) ou encore à des dons à des associations.

Une réduction d’impôt vient en déduction de l’impôt à payer. Si le contribuable n’est pas imposable ou si la réduction dépasse le montant dû, le surplus est perdu. À l’inverse, le crédit d’impôt est versé en totalité, et peut donc faire l’objet d’un remboursement de la part de l’administration fiscale.

Pour plus de cohérence, depuis l’entrée en vigueur du prélèvement à la source, ces avantages fiscaux sont versés en deux temps : 60 % aux alentours du 15 janvier et le solde durant l’été. À noter que, si l’avance est inférieure à 8 €, alors le crédit ou la réduction d’impôt n’est versé qu’en une seule fois. De plus, toutes les dépenses donnant droit à des réductions/crédits d’impôt, ne permettent pas de bénéficier de cette avance.

Les conséquences d’un calcul basé sur l’année N-2

L’année 2021 ne déroge pas à la règle. Le 15 janvier dernier, de nombreux contribuables ont vu leur compte bancaire crédité de 60 % des sommes dont ils sont bénéficiaires au titre d’une réduction ou d’un crédit d’impôt. Le reste sera versé en juillet-août, en fonction des revenus 2020, déclarés à partir du mois d’avril 2021.

Cette avance de janvier repose, quant à elle, sur les déclarations 2020 des revenus de l’année 2019. Un casse-tête pour certains ménages, notamment en cas de changement de situation en cours d’année. Les contribuables ayant bénéficié pour la première fois de prestations donnant droit à des avantages fiscaux en 2020, devront, par exemple, patienter jusqu’à l’été 2021 pour toucher le crédit ou la réduction d’impôt. À l’inverse, les ménages ayant cessé leurs dépenses donnant droit à ces avantages l’an dernier, devront rembourser l’éventuelle avance versée en janvier.

Notons toutefois que l’administration fiscale propose une modulation afin d’éviter les trop-perçus. Pour l’avance de janvier 2021, il fallait toutefois anticiper, comme le rappelle le portail des impôts : « L’avance à percevoir en janvier 2021 peut être modulée ou annulée depuis le 20 septembre 2020 et jusqu’au 10 décembre 2020 inclus ».


Dernières Actualités

Taxe d’habitation : l’impôt sera supprimé pour tous en 2023

Publié le 26/01/2022

L’an prochain, la taxe d’habitation sur la résidence principale, sera définitivement supprimée pour l’ensemble des Français. Si 80 % des ménages sont déjà totalement exonérés, 20 % doivent encore payer une partie de la taxe en 2022. Dates à retenir, calcul, exceptions, voici ce qu’il faut savoir sur la taxe d’habitation en 2022.

La location de studios a toujours le vent en poupe

Publié le 21/01/2022

Avec la crise sanitaire et les confinements successifs, les maisons avec jardin sont parmi les biens les plus recherchés. En 2021, pourtant, les petits espaces de type studios ou T1 sont largement représentés et connaissent même une hausse par rapport à 2020. Une tendance qui peut s’expliquer par un besoin de mobilité et davantage d’offres sur le marché locatif.

Covid et immobilier : 1 locataire sur 5 s’inquiète de ne pas pouvoir payer son loyer

Publié le 19/01/2022

Alors que l’actualité est toujours rythmée par l’épidémie de covid-19, les locataires sont de nouveau nombreux à craindre d’être confrontés à des impayés de loyers. C’est en tout cas ce que révèle un sondage SeLoger, réalisé fin 2021. De leur côté, les bailleurs, plutôt sereins, ont toutefois intérêt à se protéger contre les impayés, grâce, notamment, à la garantie VISALE.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière