Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Les propriétaires-bailleurs davantage touchés par la vacance locative dans les villes moyennes

Dès le 17 mars 2020, les Français ont été contraints de rester chez eux en raison du confinement imposé pour enrayer l’épidémie de coronavirus. Dans ces conditions, difficile, voire impossible d’emménager, de réaliser un état des lieux ou même de terminer des travaux de rénovation. Si le marché de l’immobilier a connu un arrêt brutal durant cette période, beaucoup de locataires et notamment des étudiants, ont préféré rendre les clés de leur logement pour rejoindre leur famille. Une situation qui a pénalisé de nombreux propriétaires-bailleurs qui ont dès lors été touchés par une vacance locative forcée et prolongée.

30 %

Traditionnellement, les logements étudiants sont libérés au mois de juin, à la fin de la période scolaire. Mais en 2020, le confinement a conduit de nombreux étudiants à donner leur préavis en mars ou avril, portant le taux de vacance locative à + 30 % pendant cette période par rapport à 2019.

Dans les grandes villes où l’immobilier est tendu, le confinement n’a eu que peu d’incidence pour les propriétaires bailleurs qui ont pu relouer leur bien rapidement après, à l’image de Bordeaux, Paris, Lyon ou Toulouse. Mais dans les villes moyennes comme Limoges, Clermont-Ferrand ou Poitiers, les propriétaires sont davantage pénalisés.

Pour la période 2020, les dossiers doivent être envoyés avant le 31 décembre 2021

Dossier d'indemnisation taxe foncière 2020 pour les propriétaires pénalisés par le confinement

Pour soutenir certains propriétaires-bailleurs, l’administration fiscale a prévu un dégrèvement de taxe foncière dès lors que le logement est resté inoccupé pendant au moins trois mois consécutifs. Cet avantage concerne tous les biens loués nus à titre de résidence principale, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement. Autrement dit, les biens loués meublés ou les résidences touristiques ne sont pas concernés.

Autre condition, il faut pouvoir prouver que le bien a bien été proposé à la location durant la période du confinement et que la vacance locative est donc indépendante de la volonté du bailleur. Enfin, le bien doit être prêt et disponible pour la location et non pas considéré comme insalubre, indigne ou en chantier de rénovation. À noter également que l’absence de paiement d’un locataire dans le cadre d’un bail en cours ne permet pas non plus de bénéficier d’une exonération de taxe foncière.

Le dossier doit être adressé au centre des impôts ou directement en ligne après réception de l’avis d’imposition et avant le 31 décembre de l’année qui suit la période de vacance locative.


Dernières Actualités

Vers une augmentation de la taxe foncière des logements anciens ?

Publié le 26/02/2021

2023 devrait signer la fin de la taxe d’habitation pour l’ensemble des ménages français. Si cela peut sembler une bonne nouvelle à première vue, nombreux sont ceux qui redoutent une hausse de la taxe foncière en contrepartie, notamment pour le financement des communes et des communautés de communes. Actée par la loi de finances pour 2020, la révision des valeurs cadastrales pourrait en effet rebattre les cartes dès 2026.

Le règlement de copropriété peut-il restreindre la location meublée touristique ?

Publié le 22/02/2021

Au soleil, à la montagne, dans les grandes métropoles, investir dans l’immobilier locatif dans le but de proposer un meublé de tourisme peut être gage de rentabilité et de complément de revenus intéressant. Mais certains règlements de copropriété peuvent-ils s’opposer aux locations saisonnières ? Voici quelques conseils pour ne pas passer à côté de votre investissement.

La fin de la trêve hivernale repoussée

Publié le 11/02/2021

La trêve hivernale, période durant laquelle un locataire ne peut pas être expulsé de son logement, court habituellement du 1er novembre au 31 mars de l’année suivante. Mais en raison de la crise sanitaire et de l’épidémie de Covid-19, le Gouvernement, par la voix d’Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement, a décidé de la prolonger de deux mois.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière