Suppression de la taxe d’habitation : nouveau rebondissement pour les ménages les plus aisés

Publié le 24/05/2019

La suppression de la taxe d’habitation, mesure phare du quinquennat Macron, est aussi attendue que décriée. Si pour les 80% des ménages français les plus modestes, la réforme est en route, pour les 20% des plus riches en revanche, c’est la valse-hésitation. Comme l’a récemment rappelé le premier Ministre, tous les Français seront à termes exonérés de taxe d’habitation mais les plus riches devront patienter.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Suppression de la taxe d’habitation : nouveau rebondissement pour les ménages les plus aisés

La suppression de la taxe d’habitation est annoncée depuis 2017

« La taxe d’habitation est un impôt injuste ». C’est par ces mots que le candidat Emmanuel Macron avait déclaré son désamour pour cet impôt local, lors de la campagne présidentielle de 2017. Et d’annoncer que, s’il était élu président, il supprimerait progressivement la taxe pour 80 % des Français les plus modestes.

Mais depuis son élection, le désormais président Macron se retrouve face à un projet plus complexe que prévu. Pour les collectivités tout d’abord, il faut envisager de compenser ce manque à gagner à venir. Et pour les contribuables en général, le principe d’égalité devant l’impôt a contraint le Gouvernement à revoir sa copie. L’ensemble des ménages français, les moins comme les plus aisés doivent donc bénéficier de la suppression de la taxe d’habitation.

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 : « Art. 13. Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés ».

suppression-taxe-habiation

La taxe d’habitation et la redevance télé bientôt supprimées pour tous ?

Interrogé sur France Info début mai, le Premier ministre Edouard Philippe a tenu à rassurer l’ensemble des ménages. Tout le monde sera bien exonéré de la taxe d’habitation. Pour les 80 % de ménages les plus modestes, cette mesure progressive a d’ailleurs déjà été partiellement mise en place l’an dernier, à raison d’un tiers de réduction. Cette année, c’est un second tiers qui viendra diminuer l’impôt avant suppression complète en 2020.

Mais quid des 20 % de Français les plus aisés ? Comme l’a annoncé le Premier ministre, eux aussi bénéficieront de la suppression progressive de la taxe d’habitation mais pour cela, il faudra être patient, cela se fera « en plusieurs fois ».

Quant aux communes dont beaucoup s’inquiètent du manque à gagner, Edouard Philippe a promis une concertation afin de mettre en place un impôt plus stable destiné à financer leur action. Objectif, que cette mesure soit clairement définie et s’inscrive dans le projet de loi de finances 2020. Le premier Ministre en a également profité pour annoncer une autre réforme à venir, celle du financement de l’audiovisuel et de la redevance télé. Pour rappel, Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, avait proposé de supprimer cette dernière.


Dernières Actualités

Isolation à 1 euro, gare aux arnaques

Publié le 21/08/2019

L’été et ses longs congés est un moment propice au commencement des travaux de rénovation. Et dans un contexte où l’économie d’énergie est au cœur de nombreuses préoccupations, isoler ses combles ou ses murs pour 1 euro seulement peut être tentant. Pourtant, dans une note du 1er août, la DGCCRF alerte sur des arnaques téléphoniques et des sites Internet frauduleux qui se multiplient.

Amiante : le nouveau diagnostic obligatoire, même pour les petits travaux

Publié le 14/08/2019

La liste des diagnostics immobiliers obligatoires s’allonge. Imposé aux professionnels de la construction depuis 2016, c’est plus exactement le repérage amiante avant travaux qui se généralise depuis le 16 juillet, en devenant une obligation pour les particuliers. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 18 000 euros.

Impôt sur le revenu : il est encore temps de corriger sa déclaration.

Publié le 07/08/2019

Le service de télécorrection de l’administration fiscale est ouvert depuis le 31 juillet. Il permet aux foyers fiscaux qui ont déclaré leurs revenus en ligne et qui viennent de recevoir leur avis d’imposition, de modifier ou corriger leur télédéclaration. Aucune réclamation n’est donc nécessaire. Le service est accessible uniquement en ligne, jusqu’à la fin de l’année.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière