Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Qu’est-ce qu’une résidence de tourisme ?

Les résidences de tourisme se trouvent dans des zones prisées des vacanciers. L’ensemble des logements qui la compose permet aux locataires de bénéficier de services comme un accès à une piscine commune, à une conciergerie, à une salle de sport ou encore à un espace de restauration. En somme, des équipements proches de ceux que l’on peut trouver dans les hôtels. Une société gère la fourniture du linge de maison, l’entretien et le ménage des appartements. En contrepartie, la location n’est permise que pour des durées limitées, inférieures à 90 jours. Il n’est donc pas possible d’y habiter à l’année.

La résidence de tourisme ne doit pas être confondue avec le meublé de tourisme. Dans ce cas, il s’agit d’un appartement détenu par un propriétaire, mais qui peut se trouver dans un immeuble accueillant des logements traditionnels, à usage de résidence principale. En outre, il est possible d’en trouver un peu partout, notamment dans les centres-villes de grandes agglomérations comme Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, et non pas seulement en bord de mer ou à la montagne. Le meublé touristique est équipé par le propriétaire dans le but d’accueillir des vacanciers sur de courtes périodes. Cependant, il est facilement possible d’en modifier la destination si le propriétaire souhaite finalement y habiter.

La résidence touristique est régie par le Code de la Construction et de l’Urbanisme qui limite la durée de location à 90 jours consécutifs. Le meublé de tourisme fait l’objet d’un simple classement auprès de la mairie de la commune.

Investir dans une résidence de tourisme : quels sont les avantages ?

Avantages investissement résidence de tourisme

Certaines résidences de tourisme neuves sont éligibles au dispositif Censi-Bouvard qui permet de bénéficier de réductions d’impôt de 11 % du prix d’achat dans la limite de 300 000 €, à condition de louer le bien pendant au moins 9 ans et de le confier à une société de gestion.

Contrairement à l’investissement locatif traditionnel ou même au meublé de tourisme, l’investissement en résidence de tourisme permet de s’affranchir de la gestion locative puisqu’un organisme en a la charge. De plus, l’investissement dans le neuf offre la garantie de ne pas avoir de travaux de rénovation à réaliser dans les premières années.

Enfin, la situation géographique des résidences de tourisme, dans des zones très recherchées, permet au logement de conserver sa valeur au fil des ans, voire même de réaliser une plus-value en cas de revente. Qui plus est, les loyers des locations saisonnières sont plus élevés que pour une location annuelle, ce qui permet d’augmenter sa rentabilité.


Dernières Actualités

L’administration fiscale peut désormais surveiller les réseaux sociaux dans le cadre d’un contrôle

Publié le 04/03/2021

C’est un décret paru le 11 février dernier qui autorise la direction générale des Finances publiques et la direction générale des douanes à exploiter les informations disponibles sur les réseaux sociaux. Ce test, mis en place pour trois ans, dans le cadre de la loi de finances pour 2020, offre de nouveaux outils à l’administration qui souhaite intensifier la lutte contre la fraude fiscale. Ce qui est permis, ce qui ne l’est pas, faisons le point.

Crédit d’impôt pour abandon de loyer : les nombreuses conditions liées aux locataires

Publié le 01/03/2021

Lors du premier confinement du printemps 2020, les bailleurs commerciaux avaient déjà été invités à renoncer à leurs loyers. Pour les encourager dans cette démarche, le crédit d’impôt pour abandon de loyer a été acté par la loi de finances pour 2021. Il vise à soutenir financièrement les bailleurs qui acceptent de renoncer au loyer de novembre 2020, correspondant au second confinement. Certaines conditions doivent alors être respectées, elles sont nombreuses en ce qui concerne la situation du locataire.

Vers une augmentation de la taxe foncière des logements anciens ?

Publié le 26/02/2021

2023 devrait signer la fin de la taxe d’habitation pour l’ensemble des ménages français. Si cela peut sembler une bonne nouvelle à première vue, nombreux sont ceux qui redoutent une hausse de la taxe foncière en contrepartie, notamment pour le financement des communes et des communautés de communes. Actée par la loi de finances pour 2020, la révision des valeurs cadastrales pourrait en effet rebattre les cartes dès 2026.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière