Emplacement

Investir à la montagne, est-ce rentable ?

Publié le 21/02/2018


Les bonnes conditions métérologiques de la fin 2017 et de ce début d’année font la joie des skieurs mais aussi des investisseurs. Bien que l’immobilier de montagne ne soit pas épargné par la hausse des prix générale qui impacte tout le territoire, la fréquentation des stations a augmenté.
Est-ce le bon moment pour investir dans un bien à la montagne ?

Les prix et la fréquentation sur la « piste » ascendante

Les pistes des stations sont remplies de neige comme de skieurs cette saison, une excellente nouvelle pour les touristes, les restaurateurs et saisonniers mais également pour les bailleurs. Après avoir passé deux saisons marquées par le manque de poudreuse, les stations regorgent de nouveau de skieurs. Les Pyrénées enregistrent une fréquentation en hausse de 13 % et de 12 % pour la Savoie et la Haute-Savoie. Les personnes désirant acquérir une résidence secondaire et ou réaliser un investissement locatif ne sont pas en reste. 2017 a également été marqué par la progression de 5 à 7 % des ventes de biens immobiliers à la montagne.

Une tendance que l’augmentation des prix de l’immobilier n’arrive pas à entamer.

3 à 5 %
En moyenne, les prix de biens immobiliers situés en montagne, dans les stations de ski, ont augmenté de 3 à 5 %, d’après la Fnaim Savoie Mont Blanc.

En effet, comme sur l’ensemble du territoire français, les stations de ski ont vu leurs prix immobiliers augmenter de 3 à 5 %, allant jusqu’à 10 % dans les lieux prestigieux (Courchevel, Méribel, Chamonix…). Très prisées par les investisseurs étrangers, notamment les Suisses et les Britanniques, ces destinations n’en sont pas moins courtisées par les Français.

En revanche, les prix des locations sont restés assez stable, aucune grande fluctuation n’a été enregistré. Toutefois, les écarts importants entre les différentes stations demeurent.
Pour la location d’un T2 situé dans la prestigieuse station de Courchevel, il faudra débourser 1 550 €/semaine contre 983 €/semaine dans la non moins cotée Méribel.
En ce qui concerne les stations plus « familiales », les prix sont plus abordables mais différent d’un lieu à l’autre. Pour le même type de bien immobilier (deux pièces), la location hebdomadaire coutera 1 004 € à La Tania contre 661 € à Châtel ou 569 € à Montalbert.

Nos conseils pour investir à la montagne

Compte tenu de ces circonstances, il peut être intéressant pour les investisseurs de franchir le pas et d’acheter un logement meublé. Une solution intéressante dans le cadre du statut LMNP. Ce dernier vous offre un abattement forfaitaire de 50 % ainsi qu’un bail avantageux et un meilleur taux de rendement que pour une location non meublée.
Avant toute chose, il est préférable de prendre en compte certains critères.

  • Privilégier l’emplacement optimal
  • Comme lors de tout investissement immobilier, il est nécessaire de sélectionner la localisation idéale. Afin de favoriser la location de votre bien, il vaut mieux privilégier un logement en altitude, l’enneigement s’y faisant plus fréquemment.
    Comparez les caractéristiques (localisation, fréquentation, prix au m², conditions météorologiques…) des différentes stations de sport d’hiver. Ces données vous aiguilleront sur l’emplacement du futur bien acquérir.

  • Acquérir un logement spacieux
  • Les habitudes de consommation des locataires ont évolué ces dernières années, leurs faveurs se dirigent vers des espaces plus grands. Les skieurs désirent conserver un certains confort et profiter des infrastructures de la station (restaurant d’altitude, bar, boutiques…). En conséquence, privilégiez les logements étendus et proches des commerces.

  • Louer toute l’année
  • Afin de rentabiliser au maximum votre investissement, il est conseillé de mettre votre bien en location tout au long de l’année. En effet, l’été peut également être source de revenus locatifs, les touristes désirant effectuer des randonées et profiter du charme de l’altitude.


Dernières Actualités

Immobilier locatif : les atouts de la résidence étudiante

Publié le 20/03/2019

Tout investisseur locatif cherche à lier des avantages fiscaux avec un rendement pertinent. Une combinaison qui peut être atteinte grâce aux résidences étudiantes, de plus en plus prisées. Avec la crise du logement que traverse la France et le nombre d’étudiants dans le supérieur qui ne cesse de croître, ce type d’habitations permet de relier l’offre à la demande.

Investissement à la montagne : booster sa fiscalité grâce au statut de LMNP

Publié le 18/03/2019

Si l’investissement dans l’immobilier de tourisme répond à des règles strictes, il permet également de bénéficier d’une fiscalité avantageuse. À condition de choisir scrupuleusement sa destination, son statut et le mode de location. Le statut de loueur en meublé non professionnel permet d’optimiser cette fiscalité.

Les placements des SCPI affichent de très bons rendements

Publié le 15/03/2019

Investir dans l’immobilier peut se faire via l’acquisition d’un appartement ou d’une maison mais également par le biais de la pierre-papier. Alors que certains placements ne proposent qu’un rendement relatif, des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) affichent des taux bien supérieurs à ceux annoncés durant l’année 2017, pour atteindre jusqu’à 7 %.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière