Immobilier de bord de mer : comment rentabiliser son bien

Publié le 27/07/2021

L’immobilier de tourisme peut être gage de rentabilité à condition de bien choisir sa zone d’achat. Si les stations balnéaires les plus prisées attirent les touristes, mais également les investisseurs locatifs, leur prix à l’achat ne garantit pas toujours d’obtenir un bon rendement. Alors, comment rentabiliser son investissement en bord de mer ? Voici quelques conseils.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Immobilier de bord de mer : comment rentabiliser son bien

Rentabilité d’un investissement immobilier : attention au prix d’achat

Le prix d'achat et l'emplacement sont primordiaux pour garantir la rentabilité d'un investissement immobilier sur les bords de mer.

Interrogé le 6 juillet dernier par les Échos, Christophe Demerson, président de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) est revenu sur le lien entre fréquentation touristique et rentabilité d’un bien immobilier. Selon lui, ce n’est pas parce qu’une destination est prisée qu’elle est attractive financièrement pour les bailleurs. Bien au contraire, le prix élevé de la location dans certaines stations balnéaires, peine souvent à être compensé par le coût à l’achat.

Les Échos cite l’exemple d’Hossegor (Landes) qui malgré un fort attrait touristique, un faible taux de vacance locative et des revenus locatifs bien supérieurs à ceux d’autres stations balnéaires comme Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) ou Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), affiche un ticket d’entrée qui nécessite une importante capacité d’emprunt.

Le comparateur Gridky met quant à lui en avant des communes comme Istres et Martigues (Bouches-du-Rhône) pour réaliser un investissement locatif à la mer. Elles offrent toutes deux une rentabilité brute de plus de 6 %. Même constat pour le Havre (Seine-Maritime).

Prix de l’immobilier sur le littoral français : de fortes variations selon les régions

Selon les prix et indices des Prix de l’Immobilier (IPI) Meilleurs Agents au 1er juillet 2021, le littoral breton est l’endroit où l’on trouve des appartements et maisons de bord de mer au prix le plus accessible. 3 503 €/m² pour un appartement, 2 844 €/m² pour une maison. Vient ensuite le littoral du Languedoc-Roussillon, de la Manche, de l’Atlantique puis de la région PACA.

+7,2 %

Le littoral breton a enregistré la plus importante augmentation des prix immobiliers en 2021, soit +7,2 %. Vient ensuite le Manche avec +5,9 %.

En Bretagne, La Trinité-sur-Mer (Morbihan) est la ville la plus chère avec un prix moyen de 5 179 €/m². En revanche, c’est à Guissény (Finistère) qu’on peut réaliser un investissement à moindre coût : 1 511 €/m². Dans le Languedoc-Roussillon, Palavas-les-Flots (Hérault) affiche les prix les plus élevés et Torreilles (Pyrénées-Orientales) les prix les plus bas. Dans la Manche, le haut du classement est occupé par le Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais) et le bas par Grandcamp-Maisy (Calvados). Sur l’Atlantique, les plages de Lège-Cap-Ferret (Gironde) sont les plus chères de la côte, tandis que celles de l’Aiguillon-sur-Mer (Vendée) sont les plus abordables. Enfin, c’est en région PACA, plus précisément à Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) que les prix sont les plus élevés du littoral français. Comptez en moyenne 11 788 €/m² pour un appartement et 17 403 €/m² pour une maison. Les Saintes-Maries-de-la-Mer restent plus accessibles avec des prix moyens de l’ordre de 4 005 €/m².

Optimiser sa fiscalité pour améliorer sa rentabilité

Pour optimiser la fiscalité d’un investissement locatif en bord de mer, il est possible d’opter pour la location libre. Une location encadrée par les articles 1708 et suivants du Code civil, qui permet d’occuper parfois le bien à des fins personnelles. Attention, le bien doit être loué meublé. Il permet de bénéficier du statut de LMNP (Loueur en meublé non professionnel) et d’un abattement de 50 % sur les recettes locatives.

D’une manière générale, la fiscalité dépend de la nature du bien et du type de location : chambres d’hôtes, meublé de tourisme ou résidence de tourisme.


Dernières Actualités

Marché de la location : point de vue des propriétaires et des locataires sur le loyer

Publié le 24/09/2021

SeLoger a enquêté sur la perception des loyers, selon que l’on se place du côté des locataires ou de celui des propriétaires. Si sur l’ensemble de l’Hexagone, la majorité des locataires estime payer un loyer juste, cela varie selon les régions. À ce sujet, les propriétaires sont nombreux à se faire accompagner par des professionnels pour en fixer le montant. Enfin, tous s’accordent à dire que le prix des loyers va augmenter dans les mois à venir.

Rapport mission logement : les propositions pour améliorer la qualité des logements

Publié le 22/09/2021

Lancée en février dernier, la démarche « Habiter la France de demain » du ministère de l’Écologie, vise à dessiner les logements et la ville du futur, tout en prenant en compte les exigences des Français et en s’inscrivant dans la transition écologique. Dans ce contexte, le 8 septembre, le rapport sur la qualité d’utilisation du logement a été remis au Gouvernement. Un référentiel qui pose les bases de logements plus agréables et évolutifs et interroge sur le nouveau dispositif Pinel.

Diagnostics immobiliers : combien de temps sont-ils valables ?

Publié le 17/09/2021

Pour pouvoir vendre ou louer un logement, le propriétaire doit être en mesure de fournir au futur habitant des lieux, un dossier de diagnostic technique (DDT). Celui-ci est composé de nombreux documents, dont le diagnostic de performance énergétique (DPE). Chaque document possède une durée de validité qui lui est propre. Ils font tous l’objet d’un audit mené par un professionnel qui permet d’obtenir un état global du logement à une date donnée.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière