Cuisine : les astuces pour optimiser sa rénovation

Publié le 14/06/2019

Famille et amis s’y retrouvent volontiers pour manger, mais aussi pour discuter. La cuisine est aujourd’hui devenue une pièce de vie à part entière, pour les grands gastronomes aussi bien que pour les adeptes du four à micro-ondes. Et lorsqu’il s’agit de la rénover, il est conseillé de respecter certaines étapes clé et de ne pas oublier de la déduire de ses revenus. Explications.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Cuisine : les astuces pour optimiser sa rénovation

Une cuisine adaptée aux habitudes de la famille

Les ménages français passent en moyenne deux ans de leur vie dans leur cuisine. C’est dire si cette pièce est désormais au cœur de la maison. Avant d’envisager une rénovation totale ou partielle, les spécialistes recommandent donc de réfléchir aux habitudes de la famille et aux besoins des utilisateurs.

Afin que la cuisine soit fonctionnelle, il est donc essentiel de :

  • bien répartir les différentes zones : cuisson, lavage, stockage des aliments.
  • faire en sorte que le plan de travail, la poubelle et l’évier ou le lave-vaisselle soient proches afin de gagner du temps au quotidien.
  • prévoir des rangements pratiques, accessibles par tous et en nombre suffisant.
  • s’assurer que des ouvertures ou des zones d’aération permettront l’évacuation des odeurs.
  • anticiper les besoins électriques pour les appareils électroménagers.
  • penser à l’éclairage de vos espaces de travail.

Attention, lorsqu’il s’agit de remplir une page blanche, il peut être tentant de voir les choses en grand. Néanmoins, il est conseillé d’adapter l’agencement au volume de sa cuisine pour pouvoir l’utiliser au quotidien avec un maximum de confort. Quitte à adopter des dimensions standards. Une petite cuisine aura ainsi intérêt à être installée en « I », le long des murs alors qu’une forme de « U » pourra être envisagée afin de valoriser les cuisines volumineuses. A noter que bien qu’il s’agisse d’un élément à la mode, l’îlot central n’est pas adapté aux espaces inférieurs à 15 m². Pour mieux visualiser et anticiper le coût, n’hésitez pas à demander des devis sur-mesure.

Déduire l’installation de sa cuisine de ses revenus fonciers

En choisissant l’investissement locatif, les foyers fiscaux qui collectent des loyers perçoivent donc des revenus fonciers. Il est alors possible de déduire des charges, travaux et autres cotisations d’assurance qui déterminent le revenu foncier net. Ce qui est le cas de l’installation d’une cuisine équipée sous certaines conditions.

Bulletin officiel-03/02/2014 : « Il a paru possible d’admettre que les dépenses d’installation d’une cuisine aménagée et équipée soient globalement considérées, lorsqu’elles sont effectuées dans un logement qui en était dépourvu, comme des dépenses d’amélioration déductibles pour la détermination du revenu net foncier (…) ».

La cuisine doit en effet faire l’objet d’une première installation. Dans ce cas, l’aménagement, mais aussi les équipements électroménagers sont déductibles. Le coût de ces travaux est considéré comme des dépenses d’entretien ou de réparation. A l’inverse, remplacer le four ou la cafetière d’une cuisine en cours de bail ou dans un logement vide ne peut pas être déduit des revenus (arrêt du 28 novembre 2007, n° 290510, 3e et 8e s.-s).


Dernières Actualités

Investissement locatif : la colocation meublée ne présente-t-elle que des avantages ?

Publié le 21/02/2020

Rentabiliser au maximum son investissement tout en réduisant sa fiscalité, tel est le souhait de tous les investisseurs immobiliers. Pour ce faire, la tendance consiste à recourir à la colocation meublée, une combinaison qui permet d’assurer un rendement jusqu’à 15 % supérieur à celui d’une location classique. Attention toutefois, si les atouts sont nombreux, la colocation meublée nécessite des capacités de gestion quotidienne et minutieuse.

Logements vacants : le plan du Gouvernement pour inciter les propriétaires à louer

Publié le 17/02/2020

Alors que dans certaines villes, trouver un logement est synonyme de parcours du combattant, le nombre de logements vacants est quant à lui en perpétuelle hausse depuis quelques années. Un constat alarmant qui a conduit le Gouvernement à lancer un plan national destiné à inciter les propriétaires d’un logement vide à le proposer à la location. Dans le cas contraire, les pouvoirs publics évoquent à demi-mot la réquisition ou les mesures fiscales incitatives.

Construction : du bois, de la paille et du chanvre dans les futurs grands projets publics

Publié le 14/02/2020

Dans trente ans, sept habitants sur dix vivront en ville. Dans ce contexte et, parce que les enjeux climatiques sont de taille, le ministère de la Ville et du logement a présenté son plan « ville durable » qui vise à repenser les règles d’urbanisme. Parmi les nouvelles mesures, la moitié des grands projets publics d’aménagement construits d’ici à 2022 devront comporter des matériaux biosourcés comme le chanvre et la paille, ainsi que du bois.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière