Charges de copropriété : hausse de 2% en 2019

Publié le 29/06/2020

L’an dernier, les charges de copropriété ont poursuivi leur hausse. En 2019, elles s’affichent à +2%, ce qui est inférieur à l’année passée mais reste deux fois supérieur au rythme de l’inflation. Si le chauffage a coûté moins cher aux copropriétaires, c’est en revanche l’assurance et les frais de gestion des syndics qui ont le plus pesé dans la balance

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Charges de copropriété : hausse de 2% en 2019

Augmentation mesurée des charges de copropriété en 2019 mais supérieure à l’inflation

L’Association des responsables de copropriété (ARC), créée en 1987 et dirigée par Emile Hagége, a récemment publié son dixième rapport annuel intitulé « Observatoire des charges de copropriété ». On y apprend que les charges de copropriétés ont augmenté en moyenne de 2 % entre 2018 et 2019, soit un niveau bien inférieur au +5 % constatés entre 2017 et 2018. Mais la hausse est tout de même continue et supérieure en 2019 aux +1,1 % de l’inflation.

On estime dès lors que les charges de copropriété représentent 50 €/m² par an, dont un tiers est dédié aux frais de chauffage. Les deux tiers sont par ailleurs occupés par le chauffage, les frais de gardiennage et d’entretien.

Le chauffage coûte près de 15€/m² par an aux copropriétaires

En 2019 d’ailleurs, le coût du chauffage en copropriété est resté stable par rapport à l’année précédente. Dans certaines régions, il a même baissé. Un phénomène qui s’explique par un automne et un hiver plus doux qu’à l’accoutumée, ce qui a occasionné des températures plus clémentes dans les logements et donc logiquement, des besoins en chauffage moindres. Ce constat est global malgré une augmentation des tarifs nationaux de l’électricité (+5,5 %) et du fioul (+3,4 %). Reste que 28,7 % des charges de copropriété sont toujours dédiés au chauffage, ce qui représente en moyenne 14,6 €/m² par an.

De leur côté, les frais relatifs au gardiennage (+2,2%) et à l’entretien (+2%) ont augmenté mais de manière mesurée.

La rémunération des syndics de copropriété en hausse

Tandis que les frais de chauffage, de gardiennage et d’entretien se maintiennent à un niveau plutôt stable du fait d’une recherche permanente de maîtrise des coûts et une mise en concurrence des prestataires, les frais de gestion et d’assurance s’envolent.

Décret n° 2015-342 du 26 mars 2015 : « La loi du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové a inscrit le principe d’une rémunération forfaitaire des syndics. Elle prévoit également que les parties au contrat de syndic doivent se conformer à un contrat type ».

Malgré la mise en place du contrat-type et la multiplication de la facturation au forfait, les honoraires des syndics professionnels ont augmenté de 2 % en 2019 et les facturations de « prestations particulières » au temps passé et non au forfait se sont multipliées. En conséquence de quoi les copropriétaires ont subi une hausse des frais de gestion de l’ordre de 4 % en 2019.


Dernières Actualités

Les dispositifs de défiscalisation immobilière contribuent à modérer le marché locatif

Publié le 23/09/2020

Selon une étude publiée récemment par l’ANIL (agence nationale de l’information pour le logement), les dispositifs de défiscalisation portant sur des opérations immobilières, contribuent à maintenir une politique de loyers modérés, ce notamment sur les studios. Une bonne nouvelle alors que le Gouvernement vient de confirmer la prolongation du dispositif Pinel au-delà du 31 décembre 2021.

Réforme du squat : l’amendement adopté à l’Assemblée

Publié le 21/09/2020

Alors que les cas de domiciles et de résidences secondaires squattés se multiplient un peu partout en France, certaines voix se font entendre. La loi de 2007 sur le droit au logement opposable et les lourdeurs administratives nécessaires pour expulser des squatteurs sont particulièrement visées. Dans ce contexte, un amendement du député Guillaume Kasbarian vient d’être adopté en commission à l’assemblée. Il vise à protéger le droit à la propriété.

Selexium : ce qu’il faut savoir sur la gestion de patrimoine en 2020

Publié le 19/09/2020

Le groupe Selexium est, depuis 15 ans , spécialisé dans la gestion de patrimoine. À travers ses différents pôles, conseil en investissement immobilier, conseil en investissement financier et courtage en crédit immobilier, Selexium a su fédérer de nombreux clients. Le cabinet de conseil est devenu un acteur majeur du secteur en France grâce, notamment, à un maillage territorial qui couvre de nombreuses villes. Pour se constituer un patrimoine, préparer sa retraite ou encore protéger ses proches, réaliser les bons investissements est la clé de la réussite. Voici les conseils de Stéphane Debair, directeur général de Selexium, pour développer son patrimoine en 2020.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière