Marché de la location : point de vue des propriétaires et des locataires sur le loyer

Publié le 24/09/2021

SeLoger a enquêté sur la perception des loyers, selon que l’on se place du côté des locataires ou de celui des propriétaires. Si sur l’ensemble de l’Hexagone, la majorité des locataires estime payer un loyer juste, cela varie selon les régions. À ce sujet, les propriétaires sont nombreux à se faire accompagner par des professionnels pour en fixer le montant. Enfin, tous s’accordent à dire que le prix des loyers va augmenter dans les mois à venir.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Marché de la location : point de vue des propriétaires et des locataires sur le loyer

Des loyers réalistes par rapport au marché pour 64 % des locataires

Après Paris et Lille, d’autres grandes villes parmi lesquelles Bordeaux et Lyon, vont expérimenter l’encadrement des loyers à partir de l’année prochaine. Une mesure destinée à lutter contre les loyers excessifs et à faciliter l’accès au logement.

C’est dans ce contexte que SeLoger a mené une étude en mai dernier, afin de connaître la perception des loyers selon les locataires et selon les propriétaires. Il en ressort que 64 % des locataires estiment payer un loyer juste, en phase avec la réalité du marché. À titre de comparaison, ils étaient 66 % en février 2020, soit juste avant le début de la crise sanitaire en France. À noter toutefois que ce chiffre varie selon que l’on se trouve à Paris et en banlieue, ou dans le reste de la France. Ainsi, 57 % des Franciliens jugent leur loyer cohérent contre 65 % ailleurs en France.

Propriétaires et locataires s’accordent à dire que les loyers devraient augmenter dans les six prochains mois. Dans le détail, ils sont 53 % de locataires et 35 % de propriétaires à le penser. À titre de comparaison, ils étaient respectivement 41 % et 21 % de cet avis en novembre 2020.

La garantie des loyers impayés pour protéger les propriétaires

Pour fixer les loyers, 39 % des propriétaires déclarent demander conseils à un professionnel. Leur objectif est ainsi d’établir un prix juste, tant pour les locataires et ainsi limiter les impayés et la vacance locative, que pour eux-mêmes puisqu’ils ont un objectif de rentabilité.

Au sujet des impayés, ils représentent un sujet d’inquiétude pour 28 % des propriétaires. 58 % d’entre eux pensent d’ailleurs à contracter une assurance lors des prochaines mises en location. Plus précisément, plus d’un propriétaire sur trois devrait opter pour la garantie des loyers impayés (GLI).

Actionlogement.fr : « GLI est l’acronyme de Garantie des loyers impayés. C’est une assurance que souscrit le bailleur d’un bien pour se protéger des impayés et retards de paiement du locataire. Elle est également appelée « assurance de loyers impayés » et peut couvrir dans certains cas les dégradations locatives ».

Côté locataires, le paiement des loyers ne représente pas de difficulté majeure. Ils ne sont que 6 % à avoir déjà rencontré des problèmes au moment du paiement, une proportion qui est restée stable depuis le début de la crise sanitaire.


Dernières Actualités

Piscines non-déclarées : les images satellites au secours du fisc

Publié le 22/10/2021

Pour traquer les contribuables qui manqueraient à leurs obligations, l’administration fiscale n’hésite pas à recourir aux nouvelles technologies. Bercy a, en effet, développé un partenariat avec Google, qui s’appuie sur l’intelligence artificielle. L’objectif : débusquer les extensions de bâtiments ainsi que les piscines non-déclarées. Si certains saluent l’innovation dans une administration qui manque de personnel, d’autres en revanche, déplorent la déshumanisation.

Ma Prime Rénov’ : un dispositif similaire adapté au vieillissement

Publié le 20/10/2021

MaPrimeRénov’, c’est le dispositif bien connu des ménages, qui souhaitent rénover énergétiquement leur logement. Depuis le 1er janvier dernier, la prime est également accessible aux propriétaires-bailleurs, ainsi qu’aux copropriétaires. La recette séduit, à tel point que le Gouvernement a dû revoir à la hausse son enveloppe budgétaire pour 2021. Et le Premier ministre, Jean Castex, de missionner le ministère du logement sur un dispositif connexe, celui-ci destiné à soutenir l’adaptabilité des logements au vieillissement de la population.

86 % des Français cherchent un logement avec un extérieur : les nouvelles annonces d’Emmanuelle Wargon appuyées par le sondage réalisé par Selexium

Publié le 15/10/2021

La ministre déléguée du logement Emmanuelle Wargon engage son cheval de bataille contre les problématiques culturelles du logement français. Après avoir évoqué et engagé le sujet durant plusieurs semaines sur l’amélioration du paysage habitable dans l’hexagone, elle prend la parole ce jeudi 14 octobre 2021 avec son programme « Habiter la France de Demain », et définit les actions attendues dans les mois à venir.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière