Immobilier neuf : après le coronavirus, 50 000 logements construits pour relancer le secteur

Publié le 06/04/2020

Si les conséquences sanitaires de l’épidémie de nouveau coronavirus sont évidentes, les conséquences économiques sont également nombreuses en France. Une crise à laquelle n’échappe pas le secteur de l’immobilier neuf. Pour faire face à la récession qui semble désormais inévitable, les deux principaux bailleurs français ont décidé de financer la construction de quelque 50 000 nouveaux logements d’ici à un an.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Immobilier neuf : après le coronavirus, 50 000 logements construits pour relancer le secteur

40 000 logements financés par la Caisse des dépôts à l’horizon 2023

Vendredi 27 mars dernier, la Caisse des dépôts et consignations représentée par Eric Lombard, a lancé « un appel à projets pour la production de 40 000 logements ». Ce plan, destiné à soutenir le secteur de la construction fragilisé par l’épidémie de Covid-19, réunit la filiale CDC Habitat du groupe, ainsi que les professionnels membres du réseau CDC Habitat Partenaires, tels que des promoteurs.

En pratique, ces programmes seront réservés auprès des promoteurs immobiliers dans les 12 prochains mois, pour être construits d’ici à 2023. (cdc-habitat)

Les 40 000 logements commandés se décomposeront comme suit :

  • Logements sociaux neufs : 15 000
  • Logements intermédiaires neufs (loyers modérés) : 10 000
  • Logements locatifs abordables neufs (logements conventionnés avec l’Anah) : 15 000

Les appartements seront des logements VEFA (vente en l’état futur d’achèvement), c’est-à-dire commandés sur plans, construits en zones A bis, A et B1, les plus tendues, ainsi que dans les quelque 200 communes intégrées au Plan « Action cœur de ville ».

10 000 logements sociaux commandés par Action Logement à Paris et en Île-de-France

immobilier-covid-19-constructions-relancer-secteur

Quant au groupe Action Logement, il a décidé de se concentrer sur la production de logements neufs en Île-de-France via sa filiale In’li, spécialisée dans les logements intermédiaires et les locations à loyers modérés.

Le Président du directoire, Benoist Apparu, a récemment annoncé vouloir préparer la sortie de crise liée au coronavirus, en proposant plusieurs milliers de logements dont les loyers seront en moyenne 15 % moins élevés que ceux des logements libres. Objectifs : faciliter l’accès au logement des ménages franciliens modestes et des jeunes actifs.

Pour Action Logement comme pour la Caisse des dépôts, ces plans devraient permettre d’avancer plus rapidement sur les objectifs fixés. Action Logement s’est, en effet, engagé à produire 80 000 logements intermédiaires à l’horizon 2025, quant à CDC Habitat, la promesse porte sur 40 000 logements sociaux d’ici à 2029.

Ces engagements interviennent alors que la France connaît l’une des pires crises sanitaires et économiques de son histoire. Fin mars, le Gouvernement a d’ailleurs annoncé que le pays serait inévitablement confronté à la récession avec une baisse de son produit intérieur brut de plus de 1 %.


Dernières Actualités

Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

BTP : le Gouvernement souhaite une reprise des chantiers à 100% avant la fin du mois

Publié le 22/05/2020

Après deux mois d’arrêt total, les gros chantiers du bâtiment, mais également les rénovations des particuliers, peinent à reprendre. À l’issue du confinement, on estime d’ailleurs qu’à peine plus de la moitié d’entre eux a repris son activité. En cause, les risques sanitaires et les mesures imposées, mais également les litiges financiers liés aux surcoûts et aux nombreux retards. Pour l’exécutif, l’activité doit reprendre en totalité avant la fin du mois.

Location meublée : le régime fiscal a évolué

Publié le 20/05/2020

Une nouveauté adoptée dans le cadre de la loi de finances pour 2020 permet de passer automatiquement du statut de loueur en meublé non-professionnel (LMNP) à celui de loueur en meublé professionnel (LMP) lorsque les plafonds sont atteints. Si l’absence de déclaration est a priori une bonne nouvelle, elle n’est pas sans conséquences pour les investisseurs concernés, notamment en cas de revente.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière