Épidémie de coronavirus : peut-on reporter le paiement des charges ou des travaux de copropriété ?

Publié le 03/04/2020

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Épidémie de coronavirus : peut-on reporter le paiement des charges ou des travaux de copropriété ?

Travaux de copropriété à l’arrêt : les copropriétaires s’interrogent

Chaque année, de nombreuses copropriétés votent des travaux lors des assemblées générales. Ravalement de façade, rénovation de la toiture, réfection des parties communes, de la cage d’escalier, installation d’un nouvel ascenseur, sont autant de postes de dépenses que doivent régler les copropriétaires en fonction de la taille de leur logement.

Or, avec l’épidémie de coronavirus, les copropriétaires sont invités à rester à domicile, les assemblées générales ne peuvent pas avoir lieu et les travaux sont à l’arrêt. Une situation qui pénalise les copropriétés et les copropriétaires alors que les charges continuent d’être prélevées tout comme les échéances relatives au paiement des travaux.

Paiement des charges de copropriété : une obligation pour les copropriétaires

Dans ces conditions, peut-on suspendre le paiement des charges et des frais relatifs aux travaux ? La réponse est non. En copropriété, le paiement des charges est l’une des obligations des copropriétaires. L’équilibre financier de la copropriété en dépend. Le propriétaire qui refuse ou est dans l’incapacité de respecter ses obligations s’expose à une procédure judiciaire initiée par le syndic de copropriété.

Loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 – Article 10 : « Les copropriétaires sont tenus de participer aux charges entraînées par les services collectifs et les éléments d’équipement commun (…). Ils sont tenus de participer aux charges relatives à la conservation, à l’entretien et à l’administration des parties communes (…) ».

Négocier avec le syndic pour reporter les échéances

En ce qui concerne les travaux de copropriété, ils sont gérés par le syndic de copropriété qui ne peut rien initier avant de disposer de l’ensemble des fonds nécessaires. Or, il est actuellement impossible d’entreprendre des travaux, puisque la plupart des artisans, fournisseurs, ouvriers, sont invités à cesser toute activité.

Dans ce contexte, il est possible que les syndics se montrent plus souples avec les copropriétaires qui réclameraient des délais de paiement. Reste que cette question doit se régler au cas par cas et doit faire l’objet d’une demande et d’une négociation avant de cesser tout paiement.

En effet, l’Etat n’a pris aucune disposition concernant le paiement et l’exécution des travaux en copropriétés. La seule mesure prise est à destination des syndics dont le mandat arrive à son terme. Les assemblées générales ne pouvant pas se tenir, la durée de validité des mandats est prorogée de quelques mois. L’ordonnance votée énonce que les nouveaux syndics devront être en place dans les six mois qui suivent la date de fin de l’état d’urgence sanitaire.


Dernières Actualités

Abattement exceptionnel sur les plus-values immobilières : la mesure pourrait être étendue

Publié le 21/10/2020

Qu’importe la durée de détention du bien et le montant auquel s’élève l’éventuelle plus-value réalisée au moment de la vente, le propriétaire n’est pas taxé s’il s’agit de sa résidence principale. Quant aux résidences secondaires, investissements locatifs et terrains à bâtir, un abattement exceptionnel, prévu dans les grandes villes, pourrait être généralisé à des villes moyennes dès l’an prochain. C’est ce que prévoient des amendements adoptés dans le cadre du projet de loi de finances pour 2021.

Construction de logements : précisions concernant l’aide aux maires bâtisseurs

Publié le 19/10/2020

La mesure s’appelle « Densification et renouvellement urbain : aide à la densification ». Elle s’inscrit dans le cadre du plan de relance présenté par le Gouvernement début septembre, destiné à soutenir l’économie du pays, fragilisé par la crise sanitaire. Le 11 octobre dernier, le ministère de la Transition écologique a précisé les contours de cette aide à 350 millions d’euros sur deux ans, qui vise à inciter les maires à construire des logements tout en respectant l’objectif « zéro artificialisation nette ».

MaPrimeRénov’ : le montant défini en fonction des revenus

Publié le 16/10/2020

La nouvelle version de l’aide à la rénovation énergétique concerne tous les propriétaires et non plus seulement les plus modestes. En revanche, les plafonds sont déterminés selon le niveau de revenus du demandeur et de la situation géographique du logement. Découvrez le montant de l’aide dont vous pouvez bénéficier pour rénover votre logement, ce même si vous êtes copropriétaire.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière