Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Publié le 27/05/2020

La loi ELAN promulguée en novembre 2018 prévoit le vote à distance pour les assemblées générales (AG) de copropriétés. Pourtant, elles sont encore peu nombreuses à le mettre en pratique. Durant le confinement, seules celles qui avaient préalablement voté la mesure ont pu y avoir recours. Mais une ordonnance présentée mercredi 20 mai en Conseil des ministres va bientôt permettre à toutes les copropriétés de tenir une AG de manière dématérialisée.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Copropriété : le vote à distance accessible à tous

Le vote à distance possible depuis la loi ELAN de 2018, peu appliqué en réalité

Le vote à distance en AG est possible depuis la loi ELAN

Depuis le déconfinement entré en vigueur lundi 11 mai dernier, les Français peuvent de nouveau sortir de chez eux sans fournir d’attestation. La plupart des commerces et des services ont rouvert et la reprise semble initiée. En tous cas en théorie. Car en pratique, les règles de distanciation sociale imposées, la méfiance et les incertitudes demeurent. Dès lors, tous les secteurs d’activités sont contraints d’adopter de bonnes pratiques pour permettre les rassemblements tout en respectant les gestes barrières et les distances sanitaires de rigueur.

Dans ce contexte, de nombreuses assemblées générales de copropriété devant avoir lieu durant le confinement ou au printemps, sont reportées à partir de la rentrée de septembre, comme le prévoient les mesures gouvernementales.

Pour rappel, il est également possible de tenir un AG à distance depuis la promulgation de la loi ELAN en novembre 2018, et son décret d’application en juin 2019. Mais cette décision doit être validée par un vote. Autant dire que les copropriétaires n’ayant pas pu se réunir avant l’annonce du confinement dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 sont nombreux.

En France, la plupart des Assemblées générales de copropriété se tiennent en juin. De fait, la majorité d’entre elles n’ont pas eu le temps de se réunir pour voter la prise de décisions à distance avant l’annonce du confinement et de l’état d’urgence sanitaire.

Les assemblées générales de copropriété se tiendront à distance à partir du 1er juin

L’état d’urgence sanitaire étant fixé jusqu’au 10 juillet, difficile donc pour les copropriétés de tenir une Assemblée générale dans les conditions imposées. Aussi, le Gouvernement a présenté, mercredi 20 mai, une ordonnance permettant de tenir une AG de manière totalement dématérialisée, ce à partir du 1er juin 2020 et jusqu’au 31 janvier 2021. Pour ce faire, plus besoin d’un vote préalable. Si la visioconférence reste alors privilégiée, l’audioconférence est également possible tout comme le vote électronique lorsque les autres solutions ne sont pas envisageables.

Autre nouveauté, les mandataires qui reçoivent plus de trois délégations de vote disposent de 15 % des voix au lieu de 10 %.

Quant aux mesures dérogatoires concernant l’élection des syndics de copropriété, elles ont récemment évolué. Seuls les syndics dont le mandat expire entre le 12 mars et le 23 juillet bénéficient d’une prolongation jusqu’au prochain vote. La désignation du nouveau syndic ou la réélection doit toutefois avoir lieu avant le 31 janvier 2021.


Dernières Actualités

L’administration fiscale peut désormais surveiller les réseaux sociaux dans le cadre d’un contrôle

Publié le 04/03/2021

C’est un décret paru le 11 février dernier qui autorise la direction générale des Finances publiques et la direction générale des douanes à exploiter les informations disponibles sur les réseaux sociaux. Ce test, mis en place pour trois ans, dans le cadre de la loi de finances pour 2020, offre de nouveaux outils à l’administration qui souhaite intensifier la lutte contre la fraude fiscale. Ce qui est permis, ce qui ne l’est pas, faisons le point.

Crédit d’impôt pour abandon de loyer : les nombreuses conditions liées aux locataires

Publié le 01/03/2021

Lors du premier confinement du printemps 2020, les bailleurs commerciaux avaient déjà été invités à renoncer à leurs loyers. Pour les encourager dans cette démarche, le crédit d’impôt pour abandon de loyer a été acté par la loi de finances pour 2021. Il vise à soutenir financièrement les bailleurs qui acceptent de renoncer au loyer de novembre 2020, correspondant au second confinement. Certaines conditions doivent alors être respectées, elles sont nombreuses en ce qui concerne la situation du locataire.

Vers une augmentation de la taxe foncière des logements anciens ?

Publié le 26/02/2021

2023 devrait signer la fin de la taxe d’habitation pour l’ensemble des ménages français. Si cela peut sembler une bonne nouvelle à première vue, nombreux sont ceux qui redoutent une hausse de la taxe foncière en contrepartie, notamment pour le financement des communes et des communautés de communes. Actée par la loi de finances pour 2020, la révision des valeurs cadastrales pourrait en effet rebattre les cartes dès 2026.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière