Après Paris et Lille, l’encadrement des loyers dans 4 nouvelles villes françaises

Publié le 15/09/2021

Face à l’emballement des loyers et aux difficultés rencontrées par certains candidats à la location, l’encadrement des loyers a été mis en place à Paris et à Lille. Plus récemment, d’autres grandes villes françaises ont présenté leur candidature pour espérer pouvoir appliquer ce dispositif de lutte contre la tension locative. Parmi elles, Bordeaux, Lyon, Montpellier et Villeurbanne ont été retenues. La mesure devrait entrer en vigueur l’an prochain.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Après Paris et Lille, l’encadrement des loyers dans 4 nouvelles villes françaises

À Paris et à Lille, l’encadrement des loyers à l’essai depuis plusieurs mois

À Paris, l’encadrement des loyers est appliqué depuis le 1er juillet 2019. La mesure avait déjà été testée quelques années auparavant dans le cadre de la loi Alur. C’est à nouveau possible avec la loi portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN).

50 %

Lors de son application à Paris de 2015 à 2017, le dispositif avait permis de stabiliser les loyers parisiens qui avaient connu une hausse continue de 50 % durant la décennie précédente 2005-2015

Comme le rappelle la ville de Paris sur son site Internet, les logements loués vides ou meublés sont concernés, qu’il s’agisse d’une location, d’une colocation ou d’un usage mixte (location professionnelle et résidence principale). L’encadrement s’applique à chaque renouvellement de bail ou pour une première mise en location. Mêmes explications à Lille qui expérimente la mesure depuis le 1er mars 2020.

L’encadrement des loyers pour lutter contre les tensions locatives

À partir de mai 2022, les villes de Bordeaux, Lyon, Montpellier et Villeurbanne pourront elles aussi expérimenter l’encadrement des loyers pendant 5 ans. Pour l’heure, les différents observatoires de loyers collectent tous les paramètres qui permettront d’établir les loyers de référence propres à chaque commune et qui sont défini selon le quartier, l’étage, l’année de construction, la localisation. À partir de cette base, les propriétaires bailleurs pourront fixer un loyer hors charges qui devra se situer entre -30 % (loyer minoré) et +20 % (loyer majoré), par rapport au loyer de référence. Les loueurs de biens meublés pourront, quant à eux, appliquer une majoration supplémentaire de +10 %.

Contrairement à la loi Alur, l’encadrement des loyers comme défini par la loi Elan inclut des sanctions. 5 000 € d’amende pour une personne physique et 15 000 € pour une personne morale qui ne respecterait pas l’encadrement des loyers.

La ville de Grenoble s’était, elle aussi, portée candidate mais le Gouvernement, représenté par Emmanuelle Wargon, Ministre chargée du Logement, a jugé que le marché locatif ne montrait pas de signe de tension. En revanche, à Lyon, Bordeaux et Montpellier, c’est le cas. Depuis 2017, les loyers y ont augmenté de respectivement +23 %, +10 % et +4 %.


Dernières Actualités

Marché de la location : point de vue des propriétaires et des locataires sur le loyer

Publié le 24/09/2021

SeLoger a enquêté sur la perception des loyers, selon que l’on se place du côté des locataires ou de celui des propriétaires. Si sur l’ensemble de l’Hexagone, la majorité des locataires estime payer un loyer juste, cela varie selon les régions. À ce sujet, les propriétaires sont nombreux à se faire accompagner par des professionnels pour en fixer le montant. Enfin, tous s’accordent à dire que le prix des loyers va augmenter dans les mois à venir.

Rapport mission logement : les propositions pour améliorer la qualité des logements

Publié le 22/09/2021

Lancée en février dernier, la démarche « Habiter la France de demain » du ministère de l’Écologie, vise à dessiner les logements et la ville du futur, tout en prenant en compte les exigences des Français et en s’inscrivant dans la transition écologique. Dans ce contexte, le 8 septembre, le rapport sur la qualité d’utilisation du logement a été remis au Gouvernement. Un référentiel qui pose les bases de logements plus agréables et évolutifs et interroge sur le nouveau dispositif Pinel.

Diagnostics immobiliers : combien de temps sont-ils valables ?

Publié le 17/09/2021

Pour pouvoir vendre ou louer un logement, le propriétaire doit être en mesure de fournir au futur habitant des lieux, un dossier de diagnostic technique (DDT). Celui-ci est composé de nombreux documents, dont le diagnostic de performance énergétique (DPE). Chaque document possède une durée de validité qui lui est propre. Ils font tous l’objet d’un audit mené par un professionnel qui permet d’obtenir un état global du logement à une date donnée.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière