Rénovation énergétique : les aides promises par Edouard Philippe

Publié le 24/06/2019

Car elles profiteraient actuellement aux ménages les plus aisés, les aides en faveur de la rénovation énergétique doivent être repensées. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre le 12 juin dernier, dans le cadre de son discours de politique générale. Le CITE par exemple, devrait prendre une forme plus « massive » et s’adresser en premier lieu aux plus modestes.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Rénovation énergétique : les aides promises par Edouard Philippe

CITE, éco-PTZ, trop d’aides et pas assez de clarté

aides-renover-energetique

« D’une effroyable complexité », c’est ainsi que le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié les aides en faveur de la rénovation énergétique en France. Et d’ajouter « qu’elles profitent en réalité aux ménages les plus riches ». C’est donc l’ensemble des aides destinées à aider les ménages qui souhaitent rénover leur logement, que le Gouvernement veut remettre à plat et en particulier le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

Il faut dire qu’en plus du crédit d’impôt, les Français doivent composer avec les certificats d’économie d’énergie, l’éco-prêt à taux zéro, la TVA réduite à 5,5 % ainsi que les aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). En outre, ces aides peuvent, la plupart du temps, être complétées par des dispositifs mis en place spécifiquement par les collectivités territoriales.

Transformation du CITE en prime, une vraie nouveauté ?

L’an dernier, le CITE avait déjà fait l’objet de nombreuses discussions. Après avoir par exemple exclu les portes, fenêtres et volets du dispositif durant l’été 2018, l’exécutif a finalement consenti à les réintégrer cette année. Quant au crédit d’impôt en lui-même, c’est sa forme qui avait été remise en question quelques mois plus tôt puisqu’une prime accordée sous conditions de ressources avait été évoquée.

Mi-juin devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a, de nouveau, exprimé son souhait de rendre le CITE plus clair et plus accessible notamment aux ménages modestes. La transformation du dispositif en prime est de nouveau confirmée ce qui permettrait aux bénéficiaires de recevoir l’aide au moment des travaux et non quelques mois plus tard comme c’est le cas avec le crédit d’impôt.

« Nous voulons donner aux Français les moyens de se chauffer sans polluer ni payer toujours plus. Nous transformerons donc le crédit d’impôt pour la transition énergétique en une aide plus massive versée en faveur de ceux qui en ont le plus besoin » Edouard Philippe.

L’écologie au cœur des préoccupations

Edouard Philippe a également montré sa détermination à faire de l’écologie une priorité du quinquennat Macron en accélérant notamment la transition écologique. Dans son viseur, les quelque 7 millions de « passoires thermiques », comprendre les logements mal isolés dont les performances énergétiques sont médiocres.

Si le Premier ministre ne s’est pas étendu sur le sujet, il a toutefois ouvert le dialogue avec les députés. Certains suggèrent par exemple d’interdire la location de logements dont l’isolation ne respecterait pas un niveau minimum ou de consigner une partie du prix de vente d’un bien pour mener des travaux de rénovation.


Dernières Actualités

Eco-PTZ : comment en bénéficier en copropriété ?

Publié le 19/07/2019

Pour faire des travaux de rénovation énergétique, il est possible de bénéficier d’un éco-PTZ. Celui-ci peut être individuel pour financer une partie des aménagements, réparations et autres travaux dans une maison ou dans les parties privatives d’un immeuble. Mais il peut également être collectif lorsqu’il est demandé par le syndicat des copropriétaires d’un bien en copropriété.

Viager : comment est fixé son prix ?

Publié le 17/07/2019

Beaucoup connaissent le principe de la vente immobilière en viager, mais peu savent précisément ce qui se cache derrière ce montage souvent complexe. Entre l’estimation de la valeur vénale du bien, le calcul du bouquet et de la rente et l’importance des tables de mortalité, voici quelques conseils pour mieux appréhender le viager et calculer son coût.

Placement immobilier : faut-il préférer les résidences seniors ou étudiantes ?

Publié le 15/07/2019

Dans le domaine de l’immobilier locatif, les résidences de services offrent de nombreux avantages, en particulier d’un point de vue fiscal. Notamment grâce aux dispositifs de défiscalisation tels que le Censi-Bouvard et le statut de LMNP. Mais encore faut-il faire le bon choix parmi les résidences de tourisme, les résidences étudiantes, les établissements pour seniors et les Ehpad.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière