Le marché locatif boosté par la crise sanitaire

Publié le 09/09/2020

L’épidémie de Coronavirus a profondément modifié la dynamique du marché de l’immobilier. De nombreux propriétaires ont, par exemple, décidé de privilégier la location traditionnelle à la location touristique, dans un contexte économique incertain, où les visiteurs étrangers se font rares. De même, ébranlés par la crise sanitaire et parfois contraints au chômage partiel, des ménages ont souhaité reporter leur projet d’achat et se tournent vers la location.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Le marché locatif boosté par la crise sanitaire

La location longue durée est moins rentable mais plus sure que la location saisonnière

Incertitudes économiques, durcissement des conditions d’octroi des crédits immobiliers, baisse des revenus ou encore chômage partiel, sont autant de conséquences de l’épidémie de Covid-19. Dans ce contexte, de nombreux ménages français doivent renoncer, en tous cas temporairement, à leur projet d’achat immobilier. Si certains décident toutefois de revoir leurs priorités en achetant un bien plus petit ou éloigné d’un secteur géographique, ce afin de payer moins cher, d’autres, en revanche, se tournent vers la location.

Dès lors, on remarque un regain d’intérêt pour la location longue durée, ce notamment depuis le mois de mars, date du confinement en France. Jusqu’alors évincée par la location touristique, la location longue durée semble en effet retrouver grâce aux yeux des Français. Un phénomène qui s’explique notamment par la baisse du tourisme étranger en 2020, mais également par la désertion des étudiants, Français et étrangers, qui ont vu leur année scolaire amputée du fait du confinement, et sont donc rentrés chez eux plus tôt que prévu.

Une bonne nouvelle pour le marché immobilier qui connaissait, depuis l’avènement des plateformes de locations touristiques, un fort déséquilibre entre l’offre locative et de la demande.

À Paris, par exemple, la location touristique a profondément bouleversé la vie de certains quartiers comme le Marais (4ème). Les nuisances sonores et la gentrification ainsi que le manque de logements longue durée ont conduit de nombreux habitants à se détourner du quartier.

Moins d’offres de vente dans les grandes villes françaises

Dans de nombreuses grandes villes, où trouver un appartement en location longue durée était parfois un parcours du combattant, le nombre d’offres explose depuis le déconfinement. Ainsi, entre le 1er juin 2019 et le 31 juillet 2020, on observe une augmentation de l’ordre de 64 % d’offres à Paris, 52 % à Nice, 39 % à Bordeaux, 34 % à Rennes, 32 % à Nantes et 23 % à Toulouse.

Une tendance qui n’est pas sans conséquences sur le marché de la transaction qui recule dans les grandes agglomérations : -19 % d’offres de vente à Strasbourg, -15 % à Rennes, -14 % à Bordeaux, -9 % à Nice et -1 % à Marseille.


Dernières Actualités

Immobilier de bord de mer : comment rentabiliser son bien

Publié le 27/07/2021

L’immobilier de tourisme peut être gage de rentabilité à condition de bien choisir sa zone d’achat. Si les stations balnéaires les plus prisées attirent les touristes, mais également les investisseurs locatifs, leur prix à l’achat ne garantit pas toujours d’obtenir un bon rendement. Alors, comment rentabiliser son investissement en bord de mer ? Voici quelques conseils.

Immobilier : le marché à la loupe

Publié le 20/07/2021

Se Loger vient de publier son premier bilan chiffré de l’année immobilière pour 2021. Les six premiers mois de l’année nous apprennent par exemple que les prix de l’immobilier ancien sont à la hausse et particulièrement ceux des appartements. On assiste par ailleurs à un rebond des ventes alors qu’un futur acquéreur sur trois redoute que la baisse de l’offre ne se poursuive.

L’investissement locatif à Bordeaux en 2021

Publié le 15/07/2021

Alors que Bordeaux figure parmi les villes françaises les plus chères, elle est aussi l’une des plus attractives notamment grâce à la qualité de vie qu’elle procure, proche de l’océan Atlantique. Des disparités existent cependant entre les quartiers. Bien que le centre-ville devienne inaccessible, d’autres apparaissent comme des lieux privilégiés pour investir. Malgré la crise, la demande locative reste présente et les perspectives pour la ville, favorables. Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière