Coronavirus : comment s’organisent les professionnels de l’immobilier ?

Publié le 23/03/2020

Avec la crise du coronavirus, la France est à l’arrêt. Comment faire, dans ce cas, pour mener à bien une acquisition immobilière ou vendre son logement ? Même si le confinement imposé depuis bientôt une semaine a bousculé le quotidien des professionnels de l’immobilier, Internet permet de palier certains problèmes.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Coronavirus : comment s’organisent les professionnels de l’immobilier ?

Crise du coronavirus : les agents immobiliers sommés de passer à l’heure du tout numérique

Crise du coronavirus : les agents immobiliers sommés de passer à l’heure du tout numérique

Commerce jugé non essentiel à la vie de la nation, les agences immobilières ont dû fermer leurs portes samedi 14 mars, comme bon nombre de services de proximité. Cette décision fait suite à l’instauration d’un confinement de quinze jours minimum, mis en place pour tenter d’enrayer l’épidémie de coronavirus qui fragilise actuellement la population et l’économie mondiale.

Heureusement pour les professionnels de l’immobilier, Internet et l’essor du numérique permettent de maintenir un niveau d’activité minimum depuis son domicile. Les visites en 3D depuis les sites Internet des agences ainsi que les signatures numériques permettent, par exemple, de solder certains dossiers ou d’offrir aux ménages qui souhaitent acheter ou louer un bien, la possibilité d’avancer dans leur réflexion. Reste que ces alternatives sont possibles dans les agences qui ont déjà pris le virage du digital.

20 %

En moyenne, les agences immobilières constatent une baisse d’activité de l’ordre de 15 à 20 %. Le premier point de blocage concerne l’impossibilité de réaliser des visites des biens à louer ou à acheter.

Impossible, en revanche, de continuer à rencontrer les clients et de faire visiter des biens. En tous cas, pour le moment. Même chose pour les photographies et les estimations. Pour continuer leur activité, des agents immobiliers n’hésitent pas, dès lors, à demander le concours des ménages sur place.

Prêt immobilier, signature de compromis de vente, les délais s’allongent

En ce qui concerne l’obtention d’un prêt immobilier, les délais s’allongent sans surprise. Si les agents immobiliers sont habitués à travailler à distance avec leurs clients, les banques sont confrontées à une réduction de leurs effectifs qui tend à allonger le temps de traitement des dossiers. Quant aux notaires, ils travaillent actuellement sur une méthode de comparution à distance qui permettrait de signer des actes sans se déplacer.

À noter que la crise du coronavirus n’est pas une raison valable pour annuler une vente immobilière au-delà du délai légal de dix jours qui court après la signature du compromis de vente. Acheteur et vendeur doivent, en revanche, avoir en tête que les délais peuvent s’allonger.

Locataire : comment emménager en plein crise du coronavirus ?

Les locataires doivent, eux aussi ,s’adapter à l’heure du confinement. Ceux qui désirent toujours quitter leur logement durant cette période et/ou emménager dans leur nouvel appartement ou maison peuvent le faire, mais sous certaines conditions. La plupart des agences immobilières renoncent à effectuer l’état des lieux, quant à la remise des clés, elle s’effectue dans de nombreux cas via une boite aux lettres dédiée afin de limiter les contacts physiques.


Dernières Actualités

Augmentation des loyers : + 0,66 % au 2ème trimestre 2020

Publié le 05/08/2020

Chaque trimestre, l’INSEE publie l’indice de référence des loyers (IRL) qui permet aux propriétaires-bailleurs de réviser les loyers une fois par an. Au 1er trimestre 2020, il était de + 0,92 % sur un an, puis de + 0,66 % au second trimestre. La révision des loyers n’est donc pas libre et elle n’est pas non plus rétroactive. Faisons le point.

Taxe foncière : dégrèvement possible pour certains bailleurs pénalisés par le confinement

Publié le 29/07/2020

La vacance locative est redoutée par les investisseurs locatifs ainsi que par les propriétaires immobiliers qui décident de mettre leur bien en location. Avec l’épidémie de Covid-19, de nombreux loueurs ont ainsi vu leur locataire partir peu avant ou pendant le confinement, et peinent aujourd’hui à retrouver des candidats. L’administration fiscale propose une indemnisation de taxe foncière pour ces bailleurs, sous certaines conditions.

Peut-on investir dans une résidence de tourisme pour y vivre ?

Publié le 24/07/2020

Pour réaliser des économies d’impôt, certains investisseurs optent pour la résidence de tourisme. Un modèle de défiscalisation qui permet de bénéficier jusqu’à 11 % d’avantages fiscaux et qui garantit presque à coup sur de maintenir la valeur de son logement à un niveau élevé. Mais est-il possible d’investir dans une résidence de tourisme pour finalement y habiter ? Quelle est la différence avec un meublé de tourisme ? Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière