Achat immobilier : les projets des Français ont évolué avec la crise du coronavirus

Publié le 12/06/2020

Une étude récente montre que le moral des Français, au regard de leur projet immobilier, reste au beau fixe malgré la crise sanitaire et économique. Mais les deux mois de confinement imposés pour tenter d’enrayer l’épidémie ont modifié les priorités des futurs propriétaires. Parmi les nouveaux critères essentiels aux acheteurs, on note la présence d’un extérieur, une bonne connexion Internet et quelques mètres carrés de surface supplémentaires.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Achat immobilier : les projets des Français ont évolué avec la crise du coronavirus

Un contexte économique incertain, mais des acheteurs immobiliers confiants

Réalisée en mai, une étude sur le moral immobilier des Français révèle qu’un acheteur sur deux projetait de reprendre son projet dès la fin du confinement, soit à partir du 11 mai. Un optimisme qui concerne plus globalement sept acquéreurs sur dix qui se déclarent confiants en l’avenir et projettent de concrétiser leur achat immobilier avant la fin de l’année.

Malgré le contexte économique et sanitaire fragile lié à l’épidémie de Covid-19, seuls 13 % des ménages ayant une intention d’achat envisagent en revanche de reporter leur achat à 2021 et 2 % pensent même l’annuler.

La baisse des prix compensera-t-elle la baisse des revenus ?

La baisse de prix de l'immobilier compensera-t-elle celle des revenus ?

Pendant le confinement imposé aux Français le 17 mars dernier, quelque 12 millions de salariés ont été placés au chômage partiel. Si des baisses de revenus sont donc à prévoir, 25 % des porteurs de projets immobiliers sont confiants, estimant que leur situation personnelle et professionnelle aura été préservée malgré l’épidémie de coronavirus, et ainsi leur capacité d’emprunt et leur pouvoir d’achat immobilier.

Dans ce contexte, près de 55 % des ménages qui souhaitent acheter leur logement misent sur une baisse des prix de l’immobilier dans les mois à venir.

Le télétravail, un nouveau mode de vie qui influence le choix du logement

Après deux mois à domicile, la plupart des ménages français qui souhaitent devenir propriétaires de leur résidence principale a revu sa copie. Ainsi, la recherche d’une maison est désormais une priorité pour 47 % des futurs acquéreurs contre 27 % pour un appartement. Dans tous les cas, 24 % des candidats à l’achat souhaitent acheter un bien disposant d’un bureau propice au télétravail.

53 %

Pour 53 % des futurs acquéreurs, un logement disposant d’une bonne connexion Internet pour télétravailler est une priorité.

14 % des ménages qui souhaitent devenir propriétaires de leur logement exigent un balcon, une terrasse ou un jardin. Un critère qui conduit 38 % des futurs acquéreurs à se tourner vers une ville de moins de 20 000 habitants voire même, vers une maison à la campagne. Et s’il faut mettre la main à la pâte pour faire quelques économies supplémentaires, 72 % des sondés se disent désormais prêts à acheter un bien qui nécessite des travaux.

Enfin, pour 20 % des personnes interrogées, des concessions sont envisagées si elles permettent de disposer d’une maison ou d’un appartement plus grand.


Dernières Actualités

Immobilier de bord de mer : comment rentabiliser son bien

Publié le 27/07/2021

L’immobilier de tourisme peut être gage de rentabilité à condition de bien choisir sa zone d’achat. Si les stations balnéaires les plus prisées attirent les touristes, mais également les investisseurs locatifs, leur prix à l’achat ne garantit pas toujours d’obtenir un bon rendement. Alors, comment rentabiliser son investissement en bord de mer ? Voici quelques conseils.

Immobilier : le marché à la loupe

Publié le 20/07/2021

Se Loger vient de publier son premier bilan chiffré de l’année immobilière pour 2021. Les six premiers mois de l’année nous apprennent par exemple que les prix de l’immobilier ancien sont à la hausse et particulièrement ceux des appartements. On assiste par ailleurs à un rebond des ventes alors qu’un futur acquéreur sur trois redoute que la baisse de l’offre ne se poursuive.

L’investissement locatif à Bordeaux en 2021

Publié le 15/07/2021

Alors que Bordeaux figure parmi les villes françaises les plus chères, elle est aussi l’une des plus attractives notamment grâce à la qualité de vie qu’elle procure, proche de l’océan Atlantique. Des disparités existent cependant entre les quartiers. Bien que le centre-ville devienne inaccessible, d’autres apparaissent comme des lieux privilégiés pour investir. Malgré la crise, la demande locative reste présente et les perspectives pour la ville, favorables. Faisons le point.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière