Être propriétaire immobilier en 2020 : les 10 grands changements

Publié le 24/01/2020

En 2020, les ménages qui souhaitent investir dans l’immobilier tout comme ceux qui sont déjà propriétaires de leur logement vont connaître plusieurs changements majeurs. Parmi eux, la fin de la taxe d’habitation pour les ménages les plus modestes, la modification du dispositif Denormandie et la refonte du CITE. Coup de projecteur sur ces dix mesures phares.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Être propriétaire immobilier en 2020 : les 10 grands changements

En 2020, la suppression de la taxe Apparu et de la taxe d’habitation pour les plus modestes

Depuis le 1er janvier 2020, le dispositif Denormandie créé il y a un an est élargi. Les investisseurs peuvent toujours bénéficier de réductions d’impôt en faisant l’acquisition d’un bien ancien à rénover dans l’une des 222 communes éligibles. Mais la notion de « centre » est désormais supprimée, tout le périmètre des communes est concerné. Créé pour rénover les centres-villes de communes moyennes dégradées, le dispositif Denormandie prévu jusqu’au 31 décembre 2021 est prorogé jusqu’à la fin de l’année 2022.

2020 verra également la fin de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages les plus modestes. Après de premières baisses en 2018 puis en 2019, la majeure partie des contribuables français cesseront définitivement de payer cet impôt local. Quant aux 20 % de ménages restants, ils devront patienter jusqu’en 2023.

Pour les ménages français les plus aisés, une première exonération de taxe d’habitation de 30 % interviendra en 2021 avant un second abattement de 65 % en 2022 et une suppression complète en 2023.

Jugée d’un rendement trop faible, la taxe Apparu créée en 2012 pour lutter contre les loyers excessifs prend fin en 2020. La réduction d’impôt « Censi-Bouvard » est quant à elle maintenue et étendue aux résidences de services permettant l’aide et l’accompagnement à domicile des personnes âgées et handicapées.

Rénovation énergétique : fin du CITE et entrée en vigueur de « MaPrimeRenov »

2020-grands-changements-propriétaires-immobilier

Depuis le 2 janvier, les anciens bénéficiaires du CITE (crédit d’impôt transition énergétique) et des aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) peuvent profiter du dispositif « MaPrimeRenov ». Limitée à 20 000 euros sur 5 ans, cette prime concerne les ménages les plus modestes.

Afin de réduire le nombre de passoires énergétiques, le Gouvernement étudiera dès le printemps 2020 la possibilité de proposer la prime de transition énergétique aux propriétaires-bailleurs.

Quant au CITE, il est maintenu jusqu’au 31 décembre 2020, mais dans une version transitoire réservée aux ménages percevant des revenus intermédiaires.

PTZ, loi Malraux, loi Cosse prolongés jusqu’au 31 décembre 2022

Prévu pour prendre fin le 31 décembre 2019, le PTZ (prêt à taux zéro) est finalement prorogé en zones B2 et C jusqu’à la fin de l’année 2022. Rappelons qu’il permet de financer jusqu’à 40 % de l’acquisition d’une résidence principale par les primo-accédants.

Même chose pour les plus-values de cessions immobilières donnant droit à une exonération fiscale (vente à un organisme HLM ou à EPCI par exemple). La fin programmée au 31 décembre 2020 est reportée de deux ans.

Enfin les dispositifs loi Malraux est Cosse sont également prorogés jusqu’au 31 décembre 2022. Pour rappel, créé en 1962, le premier permet de bénéficier de réductions d’impôts pour l’achat et la rénovation d’un bien situé en secteur sauvegardé, le second offre jusqu’à 85 % d’abattement fiscal aux propriétaires-bailleurs louant un bien à un loyer « abordable ».


Dernières Actualités

Épidémie de coronavirus : peut-on reporter le paiement des charges ou des travaux de copropriété ?

Publié le 03/04/2020

Travaux de copropriété à l’arrêt : les copropriétaires s’interrogent Chaque année, de nombreuses copropriétés votent des travaux lors des assemblées générales. Ravalement de façade, rénovation de la toiture, réfection des parties communes, de la cage d’escalier, installation d’un nouvel ascenseur, sont autant de postes de dépenses que doivent régler les copropriétaires en fonction de la…

Copropriétés et coronavirus : les mandats des syndics vont être prolongés

Publié le 01/04/2020

En copropriété, le mandat d’un syndic est obligatoire pour une durée maximale de trois ans. Or, alors que la France est confinée, les assemblées générales doivent être reportées. Afin d’accompagner les copropriétés dont les syndics voient leur mandat prendre fin en cette période de crise, le gouvernement a prorogé exceptionnellement les contrats.

Impôts sur le revenu 2020 : ce qu’il faut savoir !

Publié le 30/03/2020

Malgré l’entrée en vigueur du prélèvement à la source (PAS), de nombreux contribuables français devront, cette année encore, remplir et envoyer au fisc leur déclaration d’impôt avant la date limite. Une fois n’est pas coutume, le calendrier fiscal est connu depuis début février, il inclut la baisse de l’impôt sur le revenu pour environ 40 % des foyers fiscaux. Mais avec la crise liée au coronavirus, le Gouvernement n’exclut pas quelques ajustements.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière