Immobilier : à 40 ans, 55 % des Français sont propriétaires de leur logement

Publié le 24/12/2018

Les conditions de financement ont rendu l’accès à la propriété plus facile ces dernières années. Une situation qui a permis à un grand nombre de Français de réaliser un projet immobilier. Si les 50-70 ans sont toujours majoritairement représentés parmi les propriétaires, l’écart avec les plus jeunes semble s’être resserré grâce aux taux bas et aux durées d’emprunt qui s’allongent.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Immobilier : à 40 ans, 55 % des Français sont propriétaires de leur logement

Des conditions de financement qui favorisent l’accès à la propriété pour les Français de moins de 40 ans

Au fil du temps, il n’est pas rare de voir son patrimoine immobilier s’agrandir. C’est en tout cas ce que vivent les Français. Ainsi, les particuliers de 50 à 69 ans sont aujourd’hui 70 % à posséder leur résidence principale. Un chiffre cependant en baisse de près de 6,8 % depuis 2010, qui traduit une difficulté croissante à accéder à la propriété pour les seniors, ou d’autres problématiques comme la revente d’un bien consécutive à une perte d’autonomie.


En 40 ans, les conditions de financement d’un projet immobilier ont nettement profité aux jeunes les plus aisés. Ainsi, les 25-44 ans ayant une situation professionnelle et financière avantageuse sont passés de 43 % à 66 % de propriétaires entre 1973 et 2013.

Pour les plus jeunes en revanche, la situation tend à s’améliorer. Selon la dernière étude publiée par l’INSEE, les moins de 30 ans sont désormais 23,2 % à posséder leur logement. Un chiffre qui grimpe à 55 % pour les moins de 40 ans. Avec une augmentation respective de + 6,4 % et + 4,7 % entre 2010 et 2018, ces données prouvent l’impact positif de la baisse des taux pour les jeunes emprunteurs et notamment les primo-accédants.

Moins de propriétaires aujourd’hui qu’en 2015

Aujourd’hui en France, 61,7 % des Français sont propriétaires d’un logement. 57,8 % possèdent une résidence principale et les 17,7 % restants disposent d’une résidence secondaire, d’un bien proposé à la location, ou encore d’un logement vacant ou mis gratuitement à la disposition d’un tiers.

Malgré les conditions d’emprunt attractives dues à la baisse des taux d’intérêt d’emprunt et à l’allongement de la durée des prêts, la détention immobilière a baissé en trois ans. Une première en France. 62,7 % des Français étaient propriétaires d’un logement en 2015, soit une chute d’un point en 3 ans. Un chiffre qui doit tout de même être relativisé, car la proportion des propriétaires en France reste plutôt stable depuis 2010.

L’immobilier demeure donc l’une des solutions privilégiées pour se constituer un patrimoine, mais nombreux sont ceux qui optent pour une assurance-vie, un livret A ou des actions. Ainsi, en 2018, 88,3 % des Français détiennent un patrimoine financier.


Dernières Actualités

Placement immobilier : faut-il préférer les résidences seniors ou étudiantes ?

Publié le 15/07/2019

Dans le domaine de l’immobilier locatif, les résidences de services offrent de nombreux avantages, en particulier d’un point de vue fiscal. Notamment grâce aux dispositifs de défiscalisation tels que le Censi-Bouvard et le statut de LMNP. Mais encore faut-il faire le bon choix parmi les résidences de tourisme, les résidences étudiantes, les établissements pour seniors et les Ehpad.

Revenus fonciers : mode d’emploi pour déduire les travaux de 2019

Publié le 12/07/2019

L’entrée en vigueur du prélèvement à la source a fait de 2018 une année blanche sur le plan fiscal. Les revenus non-exceptionnels sont donc effacés grâce à un crédit d’impôt. Mais afin d’éviter les effets d’aubaine, les règles en matière de déductibilité des travaux changent pour 2018 et 2019. Sauf en cas d’urgence, il est conseillé de reporter les gros travaux de quelques mois. Explications.

Lutte contre la fraude fiscale : qui sont les nouveaux supers flics ?

Publié le 10/07/2019

Le service d’enquêtes judiciaires des finances (SEJF) vient de voir le jour quelques mois après la promulgation de la loi anti-fraude. À Berçy, ces nouveaux enquêteurs auront le statut d’agents des impôts assorti d’un pouvoir de police capable de mener des écoutes et des filatures. Objectif, résorber la fraude fiscale qui coûte chaque année entre 25 et 100 milliards d’euros à la France.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière