Budget 2019 : des économies moindres, mais des recettes fiscales en hausse

Publié le 15/11/2019

L’heure est déjà au bilan budgétaire pour le gouvernement. En 2019, le budget a pu être préservé par le dynamisme des recettes fiscales et la baisse du coût de la dette. Si les économies n’ont pas été aussi importantes que souhaitées, les prévisions ont été jugées plausibles par le Haut Conseil des Finances publiques. Le projet de loi de finances rectificative a été présenté jeudi 7 novembre.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Budget 2019 : des économies moindres, mais des recettes fiscales en hausse

Dépenses 2019 : un scénario fidèle aux prévisions

Pour la seconde année consécutive, le projet de loi de finances rectificative (PLFR) est fidèle aux prévisions. Ce texte a été présenté jeudi 7 novembre en Conseil des ministres par le ministre de l’Économie et des finances, Bruno Lemaire et le ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin. Il fait suite à une première présentation qui a eu lieu fin septembre dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2020.

De son côté, le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) qui est « chargé d’apprécier le réalisme des prévisions macroéconomiques du gouvernement et de vérifier la cohérence de la trajectoire de retour à l’équilibre des finances publiques avec les engagements européens de la France » a adopté un avis relatif sur ce projet de loi. Le scénario présenté au mois de septembre est inchangé par rapport à celui proposé dans le cadre du PLFR, mais les dépenses d’investissement des collectivités locales pourraient être revues à la hausse.

Avis n° HCFP-2019-4 – « Le Haut Conseil relève que les recettes fiscales pourraient être un peu plus élevées que prévu par le Gouvernement. Il note à l’inverse l’existence d’un risque de dépassement portant sur les dépenses des collectivités locales, principalement d’investissement ».

Un déficit de 3,1% et une croissance de 1,4%

Pour l’année 2019, le PLFR prévoit un déficit de 3,1% et une croissance de 1,4%. Des chiffres inchangés par rapport aux dernières prévisions. Pour le Haut Conseil, « les hypothèses d’inflation et de masse salariale sont vraisemblables. La prévision de croissance, légèrement supérieure à la plupart des prévisions disponibles, reste atteignable ». Et de préciser toutefois que les dernières données publiées par l’Insee pour le troisième trimestre laissent entrevoir un accroissement de l’activité pour la fin de l’année.

Grâce à des recettes fiscales finalement plus élevées que prévu, le solde budgétaire initialement estimé à – 107,7 milliards d’euros s’améliore de 10 milliards d’euros. Des dépenses de l’ordre de 3 milliards d’euros seront par ailleurs imputées sur l’exercice 2019 avec entre autres : 800 millions d’euros pour la prime d’activité, 600 millions d’euros liés à la réforme de l’APL (aide personnalisée au logement) et 300 millions d’euros pour la prime à la conversion automobile.

Le Haut Conseil attire toutefois l’attention sur une possible augmentation des dépenses d’investissements des collectivités locales. Il estime malgré tout que les prévisions de recettes, de dépenses et de solde des administrations publiques pour l’année 2019 sont « plausibles ».

aides-sociales-budget

Dernières Actualités

Épidémie de coronavirus : peut-on reporter le paiement des charges ou des travaux de copropriété ?

Publié le 03/04/2020

Travaux de copropriété à l’arrêt : les copropriétaires s’interrogent Chaque année, de nombreuses copropriétés votent des travaux lors des assemblées générales. Ravalement de façade, rénovation de la toiture, réfection des parties communes, de la cage d’escalier, installation d’un nouvel ascenseur, sont autant de postes de dépenses que doivent régler les copropriétaires en fonction de la…

Copropriétés et coronavirus : les mandats des syndics vont être prolongés

Publié le 01/04/2020

En copropriété, le mandat d’un syndic est obligatoire pour une durée maximale de trois ans. Or, alors que la France est confinée, les assemblées générales doivent être reportées. Afin d’accompagner les copropriétés dont les syndics voient leur mandat prendre fin en cette période de crise, le gouvernement a prorogé exceptionnellement les contrats.

Impôts sur le revenu 2020 : ce qu’il faut savoir !

Publié le 30/03/2020

Malgré l’entrée en vigueur du prélèvement à la source (PAS), de nombreux contribuables français devront, cette année encore, remplir et envoyer au fisc leur déclaration d’impôt avant la date limite. Une fois n’est pas coutume, le calendrier fiscal est connu depuis début février, il inclut la baisse de l’impôt sur le revenu pour environ 40 % des foyers fiscaux. Mais avec la crise liée au coronavirus, le Gouvernement n’exclut pas quelques ajustements.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière