Budget 2019 : des économies moindres, mais des recettes fiscales en hausse

Publié le 15/11/2019

L’heure est déjà au bilan budgétaire pour le gouvernement. En 2019, le budget a pu être préservé par le dynamisme des recettes fiscales et la baisse du coût de la dette. Si les économies n’ont pas été aussi importantes que souhaitées, les prévisions ont été jugées plausibles par le Haut Conseil des Finances publiques. Le projet de loi de finances rectificative a été présenté jeudi 7 novembre.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Budget 2019 : des économies moindres, mais des recettes fiscales en hausse

Dépenses 2019 : un scénario fidèle aux prévisions

Pour la seconde année consécutive, le projet de loi de finances rectificative (PLFR) est fidèle aux prévisions. Ce texte a été présenté jeudi 7 novembre en Conseil des ministres par le ministre de l’Économie et des finances, Bruno Lemaire et le ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin. Il fait suite à une première présentation qui a eu lieu fin septembre dans le cadre du projet de loi de finances (PLF) pour 2020.

De son côté, le Haut Conseil des finances publiques (HCFP) qui est « chargé d’apprécier le réalisme des prévisions macroéconomiques du gouvernement et de vérifier la cohérence de la trajectoire de retour à l’équilibre des finances publiques avec les engagements européens de la France » a adopté un avis relatif sur ce projet de loi. Le scénario présenté au mois de septembre est inchangé par rapport à celui proposé dans le cadre du PLFR, mais les dépenses d’investissement des collectivités locales pourraient être revues à la hausse.

Avis n° HCFP-2019-4 – « Le Haut Conseil relève que les recettes fiscales pourraient être un peu plus élevées que prévu par le Gouvernement. Il note à l’inverse l’existence d’un risque de dépassement portant sur les dépenses des collectivités locales, principalement d’investissement ».

Un déficit de 3,1% et une croissance de 1,4%

Pour l’année 2019, le PLFR prévoit un déficit de 3,1% et une croissance de 1,4%. Des chiffres inchangés par rapport aux dernières prévisions. Pour le Haut Conseil, « les hypothèses d’inflation et de masse salariale sont vraisemblables. La prévision de croissance, légèrement supérieure à la plupart des prévisions disponibles, reste atteignable ». Et de préciser toutefois que les dernières données publiées par l’Insee pour le troisième trimestre laissent entrevoir un accroissement de l’activité pour la fin de l’année.

Grâce à des recettes fiscales finalement plus élevées que prévu, le solde budgétaire initialement estimé à – 107,7 milliards d’euros s’améliore de 10 milliards d’euros. Des dépenses de l’ordre de 3 milliards d’euros seront par ailleurs imputées sur l’exercice 2019 avec entre autres : 800 millions d’euros pour la prime d’activité, 600 millions d’euros liés à la réforme de l’APL (aide personnalisée au logement) et 300 millions d’euros pour la prime à la conversion automobile.

Le Haut Conseil attire toutefois l’attention sur une possible augmentation des dépenses d’investissements des collectivités locales. Il estime malgré tout que les prévisions de recettes, de dépenses et de solde des administrations publiques pour l’année 2019 sont « plausibles ».

aides-sociales-budget

Dernières Actualités

L’intelligence artificielle au service du fisc

Publié le 13/12/2019

Il y a quelques mois, les agents du fisc ont pu expérimenter un nouveau logiciel qui leur permet de débusquer les bâtiments et les piscines que les contribuables auraient omis de déclarer. Testé dans un premier temps dans les Alpes-Maritimes, la Charente-Maritime et la Drôme, ce dispositif devrait être généralisé à tout le territoire en 2020.

Immobilier ancien : records battus en 2019

Publié le 11/12/2019

Immobilier ancien, les prix grimpent à Lyon, Nantes, Paris et Toulouse Alors que les prix de l’immobilier ancien ne cessent d’augmenter, le nombre de transactions est, lui aussi, à la hausse. Bien que 2019 ne soit pas encore terminée, l’année s’affiche déjà avec une hausse moyenne de 1,8 % sur toute la France et de…

Loyers impayés : les propriétaires ont adopté la garantie Visale

Publié le 09/12/2019

Si les Français semblent friands d’investissements locatifs, ils sont également nombreux à redouter les loyers impayés et les dégradations dans le logement. Pour palier ces désagréments, Action Logement propose un dispositif appelé « Visale » qui permet de protéger les propriétaires bailleurs et d’offrir une garantie aux locataires. Cette année, la garantie Visale a presque triplé ses résultats par rapport à l’année 2018.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière