Rénovation énergétique : les nouvelles mesures de la loi Climat

Publié le 12/04/2021

La future loi climat et résilience promet un « big-bang » de la rénovation énergétique. C’est ce qu’a annoncé Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, au quotidien le Parisien, le 30 mars dernier. Parmi les nouvelles mesures que l’on peut attendre : l’interdiction de la location des logements étiquetés E à partir de 2034, l’obligation de faire appel à un « accompagnateur Rénov » et la réduction du reste à charge grâce au prêt avance mutation.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Rénovation énergétique : les nouvelles mesures de la loi Climat

Les logements ayant un DPE E, bientôt interdits de location ?

Réduire la consommation énergétique des bâtiments pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre. Tel est l’un des objectifs largement affichés du Gouvernement. Dès lors, la rénovation des passoires thermiques, ces logements dont l’étiquette énergétique est F ou G, devrait s’intensifier.

C’est en tout cas l’un des leviers de l’opération « big-bang », annoncée par Barbara Pompili. Le Gouvernement souhaite à travers le volet « Se loger » du projet de loi Climat, inciter les propriétaires de logements énergivores à les rénover. Jusqu’à présent, le calendrier prévoyait l’interdiction de la mise sur le marché locatif des logements dont le DPE (diagnostic de performance énergétique) faisait ressortir une classe énergétique G ou F, respectivement à partir de 2025, puis de 2028. Si l’amendement est adopté, les logements étiquetés E pourraient également être retirés du marché de la location à compter de 2034.

Vers un accompagnement obligatoire des travaux de rénovation énergétique ?

Autre obligation qui pourrait être intégrée à la future loi Climat, celle de passer par un « accompagnateur Rénov », pour le suivi de A à Z d’un projet de rénovation énergétique. Cette mesure, retenue par le Gouvernement, était d’ailleurs l’une des propositions phares du rapport Sichel, élaboré par le directeur général adjoint de la Caisse des Dépôts, Olivier Sichel, et remis à l’Exécutif en mars dernier.

Cet expert, agréé par l’Etat, jouerait le rôle d’accompagnant des propriétaires de passoires thermiques, et ce du diagnostic au projet travaux en passant par le financement et le suivi des travaux. Si le projet était adopté, l’obligation d’accompagnement pourrait être effective à partir de 2023 en fonction d’un montant minimum de travaux.

Rapport Sichel – Mars 2021 : « Un accompagnement réalisé par un acteur agréé, allant du diagnostic à l’audit post travaux en passant par le plan de financement, obligatoire et financé par la puissance publique pour obtenir les aides à la rénovation dès 5000 € (à terme) de dépenses ».

Côté financement, le rapport Sichel, ainsi que le ministère de la Transition écologique, souhaitent que les banques jouent un rôle plus actif dans le financement des projets de rénovation énergétique. Plus exactement, le prêt avance mutation pourrait être généralisé afin de soutenir les ménages les plus modestes qui ne peuvent pas assumer le reste à charge de leurs travaux.


Dernières Actualités

Logements vacants : l’Etat souhaite aider les villes à les identifier

Publié le 13/05/2021

Les logements vacants représentent actuellement plus de 8 % du parc immobilier privé selon l’Insee. Alors que dans certaines villes, trouver un logement est synonyme de parcours du combattant, l’État vient de dévoiler son plan pour aider les collectivités sélectionnées à repérer ces logements vides et à les remettre sur le marché. Décryptage.

Adoption de la loi climat : quels changements à prévoir pour les logements français ?

Publié le 11/05/2021

À l’issue d’un débat de 110 heures, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi climat qui doit ensuite être soumis au Sénat courant juin. Cette loi, qui reprend certaines des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, va imposer de nombreux changements et rénovations dans les logements des Français. Faisons le point.

Réduction d’impôt Pinel : la nouveauté pour votre déclaration de revenus

Publié le 06/05/2021

Chaque printemps est synonyme de déclaration d’impôt sur le revenu. Pour les investisseurs immobiliers locatifs, ayant opté pour un dispositif donnant droit à une réduction d’impôt, c’est également l’occasion de s’assurer que tout est en ordre. Attention, cette année, le formulaire donnant droit à la réduction d’impôt Pinel est modifié.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière