Diagnostics obligatoires : quand les prix varient du simple au double

Publié le 15/01/2020

Pour vendre ou mettre en location un appartement ou une maison, il est impératif de réaliser un dossier de diagnostics techniques dont certaines pièces sont obligatoires. Parmi elles, le diagnostic de performance énergétique, l’état des risques et pollution, et les diagnostics plomb et amiante. En fonction de la zone géographique, les écarts de prix sont importants.

  1. Accueil
  2. Les actualités
  3. Diagnostics obligatoires : quand les prix varient du simple au double

Le dossier de diagnostics techniques, obligatoire en cas de vente ou de location

Le dossier de diagnostics techniques immobiliers (DDT) doit obligatoirement être annexé au contrat de location ou à la promesse de vente. Il doit comprendre des documents valides et conformes, comme le veut le devoir d’information du propriétaire-bailleur ou vendeur.

Ministère de la transition écologique et solidaire : « l’objectif du DDT est de protéger et de mieux informer un futur propriétaire ou locataire sur les éléments de l’immeuble susceptibles de présenter des risques pour la santé ou pour la sécurité des personnes. L’évaluation de la performance énergétique du bien est également visée ».

Si le métier de diagnostiqueur est réglementé, rien n’est prévu, en revanche, en ce qui concerne les tarifs. Ce qui conduit à de très grandes disparités selon les villes et les prestataires.

Les frais de déplacement coûtent cher

En fonction du diagnostiqueur et de la situation géographique, les tarifs horaires varient de 29 à 650 euros. À Paris, Lille, Lyon, Rouen, Bordeaux, Marseille et Toulouse par exemple, les prix moyens constatés sont plutôt de l’ordre de 94 euros HT par heure. Aussi, pour réaliser les six diagnostics obligatoires à Bordeaux, il faut compter 152,9 euros en moyenne, l’un des tarifs les plus bas pour une grande ville. À Marseille, le prix du DDT grimpe à 179,4 euros. Compter 182,2 euros pour le pack complet à Paris et 188,3 euros à Lyon.

Ces variations s’expliquent en partie par le nombre de professionnels présents dans chaque ville. Si Rouen n’en compte que quelques-uns, Paris en dénombre une centaine avec des prix allant de 124,5 euros à 360 euros.

Reste que les frais liés au déplacement coûtent proportionnellement le plus cher, il est donc pertinent de faire réaliser plusieurs diagnostics à la fois, voire le DDT complet afin de rentabiliser la venue du professionnel.

Des diagnostics valables entre 10 ans et 6 mois

Afin de réaliser des économies et pour éviter de payer une prestation inutile, il est important de s’assurer de la date de réalisation des précédents diagnostics et de la comparer avec leur date de validité. Par exemple, une fois effectués, les diagnostics plomb et amiante ont une durée de vie illimitée si le résultat est négatif. Dans le cas contraire, ils sont valables pendant un an.

La surface du logement, conformément à la loi Carrez, ne doit pas être de nouveau mesurée tant que d’autres travaux n’ont pas été réalisés. Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est quant à lui valable 10 ans et les diagnostics électricité et gaz ont une durée de validité de 3 ans. Pour l’ERP (Etat des Risques et Pollutions) et les termites, il faut compter 6 mois.


Dernières Actualités

Coup de pouce thermostat : la nouvelle aide de 150 €

Publié le 10/07/2020

L’heure est aux coups de pouce de la part du Gouvernement. Pour inciter les ménages français à rénover leurs logements et ainsi réaliser des économies d’énergie, l’exécutif propose désormais une nouvelle aide appelée « coup de pouce Thermostat avec régulation performante ». Celle-ci vient compléter la liste des certificats d’économies d’énergie déjà composée du « coup de pouce chauffage » et du « coup de pouce isolation ».

Convention citoyenne : moins de béton dans les villes, quels impacts sur les logements de demain ?

Publié le 08/07/2020

Ne plus bétonner les villes à outrance, réduire les surfaces urbanisables et redynamiser les centres-villes en misant sur les commerces de proximité, c’est une proposition phare de la Convention Citoyenne pour le Climat qui a réuni, pendant plusieurs mois, quelque 150 citoyens tirés au hasard. Reprise par Emmanuel Macron, cette proposition pourrait profondément modifier les futurs logements et l’architecture même des villes.

La crise du Covid pourrait accélérer la transformation des bureaux en logements

Publié le 06/07/2020

Confinés pendant deux mois entre le 17 mars et le 18 mai, les Français ont dû modifier leurs habitudes. Ceux qui ont pu continuer à travailler ont été nombreux à le faire à distance. Une intensification du télétravail qui a contribué à accélérer le débat autour de l’équilibre domicile-bureau. De nombreuses entreprises envisagent depuis de généraliser le télétravail ce qui pourrait permettre de remettre sur le marché du logement, de nombreux biens dédiés au tertiaire.

Guide défiscalisation gratuit Guide défiscalisation gratuit

Votre guide gratuit
sur la défiscalisation

Nous vous offrons votre guide complet de la défiscalisation immobilière